Q400, les syndiqués disent oui au changement de propriété

Pour partager cette publication :

Les employés de Bombardier qui travaillent à l’usine de Downsview sont syndiqués avec les sections locales 112 et 673 d’UNIFOR. Puisque seule la ligne d’assemblage du Q400 change de propriétaire, les syndiqués devaient se prononcer afin de maintenir l’actuelle convention collective avec le futur propriétaire du Q400 Longview Aviation Capital.

 

C’est dans une proportion de 73,3 que les membres présents ont voté en faveur du maintien de la convention.

 

Suite au vote, M. David Curtis qui est président et chef de la direction de Viking Air et membre du conseil d’administration de Longview Aviation Capital, a déclaré ce qui suit :

« Longview Aviation Capital est ravie que les membres du syndicat aient voté en faveur du changement de propriétaire et du maintien de la convention collective en vigueur. Nous sommes impatients de terminer la transition et de clôturer la transaction. »

 

Le vote des syndiqués lève donc un autre obstacle à la transaction entre Bombardier et Longview Aviation Capital.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 réflexions sur “Q400, les syndiqués disent oui au changement de propriété

  • mai 28, 2019 à 5:40 pm
    Permalink

    Donc Vicking Air và respecter les deux conventions collectives qui se termine en juin 2021.Tant que la production và rester en Ontario le certificat d’accréditation syndical và demeurer même si l’usine change de propriétaire. Sa semble être un signe comme de quoi Vicking Air à bien l’intention de continuer la production en Ontario même s’ils doivent quitté le terrain downsview. Je présume que Vicking Air à donner des garanties à cet effet au syndicat Unifor en échange de coopération des deux sections locales pour une transition dans l’ordre pour ne pas pertuber la production. Si c’est bien le cas les salariés doivent êtres bien rassurés. Advenant que Viking quitte l’Ontario le certificat d’accréditation syndical ne peu être transférer légalement dans une autre province.

    Répondre
  • mai 28, 2019 à 5:47 pm
    Permalink

    Ça va aussi laisser le temps à Longview de bien évaluer la rentabilité d’assembler le Q400 a Toronto, et de la coopération réel de tout les stakeholders…

    Répondre
  • mai 28, 2019 à 9:32 pm
    Permalink

    Habituellement les compagnies acceptent au début de rester au même endroit mais après quelques années ils déménagent , alors attendez-vous à perdre vos emplois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *