ACG commande 20 A220

Pour partager cette publication :

La société de crédit-bail Aviation Capital Group (ACG) a signé un protocole d’entente avec Airbus portant sur 20 A220. Le locateur a également passé une commande ferme de 40 appareils de la famille A320neo, dont cinq A321XLR. 

Fondée en 1989, ACG est une filiale de Tokyo Century Company et est basée Newport Beach en Californie. Elle a une présence mondiale avec des bureaux à Amsterdam, Madrid, Royaume-Uni, Santiago, Seattle, Shanghai et Singapour. Elle compte plus de 400 avions sous gestion, dont 280 en crédit-bail qui sont répartis parmi ses 90 clients. Son portfolio est composé de 96 % d’avions monocouloirs Airbus et Boeing. Il s’agit du premier engagement d’ACG envers l’A220. 

ALC confirme sa commande

Par ailleurs, la compagnie de crédit-bail ALC a transformé sa lettre d’intention pour 111 appareils d’Airbus en commande ferme. C’est lors du salon aéronautique de Dubaï qu’ALC avait signé cette lettre d’intention. La commande comprend 25 A220-300, 55 A321neo, 20 A321XLR, trois A330neo et sept A350 cargo. Le président d’ALC a dévoilé cette information lors d’une présentation aux investisseurs la semaine dernière. 

Airbus pourra donc ajouter 151 commandes de plus à carnet avant la fin de 2021. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “ACG commande 20 A220

  • Décembre 30, 2021 à 2:12 pm
    Permalink

    Très bonne nouvelle pour l’A220.

    Répondre
  • Décembre 30, 2021 à 4:27 pm
    Permalink

    Savons nous a qui sont destinés les A220?

    Répondre
    • Décembre 30, 2021 à 5:30 pm
      Permalink

      Non, la commandes est basée sur la demande sans avoir de clients ferme.

      Répondre
  • janvier 1, 2022 à 11:33 am
    Permalink

    L’engagement d’Airbus envers le A220, questionné par certains analystes, ne semble plus faire de doute. Et ce, malgré le fait que ce programme fonctionnera encore à pertes pour quelques années.

    Airbus doit évaluer que le cadeau que Bombardier a été contraint de lui faire recèle une grande valeur à long terme.

    Il reste à voir la valeur qu’Investissement Québec va pouvoir obtenir lorsque Airbus va racheter sa participation. Il est probablement dans l’intérêt d’Airbus de procéder à ce rachat avant que le programme ne devienne trop profitable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.