Air Canada maintient ses livraisons d’A220

Pour partager cette publication :

La situation financière

Air Canada a publié ce matin ses résultats financiers du premier trimestre de 2020. Sa situation financière est semblable à celle de toutes les grandes compagnies aériennes : un premier trimestre difficile, une situation catastrophique et un avenir très incertain. 

Le porte étendard canadien a pris des mesures afin de réduire ses pertes au cours des prochains trimestres. Mais au-delà de l’été à venir, la compagnie est incapable de faire quelque prédiction que ce soit. Par contre Air Canada possède 6,5 G $ de liquidités qui lui permettront de tenir toute l’année 2020.

Air Canada et les autres transporteurs canadiens ne pourront pas survivre à cette crise jusqu’en 2021 sans aide. Mais le gouvernement canadien n’a toujours pas annoncé un plan d’aide spécifique à l’industrie du transport aérien.

L’A220

C’est le rapport de gestion d’Air Canada qui fait mention de l’A220 et des livraisons en 2020. À la page 13 ont peut lire ce qui suit : 

« Air Canada a une commande ferme portant sur 45 appareils A220-300 d’Airbus. À ce jour, elle a pris livraison de quatre de ces appareils et elle prévoit prendre livraison de 14 autres appareils en 2020. »

Notez que la compagnie aérienne a sécurisé le financement de ces 14 appareils. 

Pour l’usine d’A220 de Mirabel, c’est une excellente nouvelle qui pourra compter sur ce client afin de maintenir la production. La décision d’Air Canada est un signal que l’A220 fait toujours partie de ses plans à long terme.

La flotte

La compagnie devance le retrait de sa flotte de 79 de ses plus vieux appareils. Il s’agit de B767, A319 et E190, ces derniers sont retirés immédiatement. La compagnie a également pris possession de deux A330-300 usagés durant le trimestre. 

Le transporteur aérien réduit encore sa capacité au deuxième trimestre. Elle correspondra à 10%-15% de la capacité du trimestre correspondant en 2019. Pour le trimestre d’été, la capacité remontrera à 20%-25% de ce qu’elle était l’année précédente.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

21 réflexions sur “Air Canada maintient ses livraisons d’A220

  • mai 4, 2020 à 9:59 am
    Permalink

    Aider les transporteurs pour quoi au juste? Ce qu’il faut c’est rétablir la demande sinon toute aide est inutile….

    Répondre
    • mai 4, 2020 à 10:25 am
      Permalink

      Bien entendu que de rétablir la demande est la meilleure méthode. Mais il est évident qu’elle sera très difficile à rétablir à un niveau suffisant pour assurer la rentabilité. Cependant tu soulèves un point intéressant: Aider les compagnies ou aider les voyageurs? Quelle des deux méthodes est le meilleur retour sur investissement pour le gouvernement. Et par retour sur investissement, je veux dire le nombre d’emplis maintenus et pas seulement chez les compagnies aériennes mais dans l’économie en générale et dans l’industrie du tourisme. En d’autres mots, comment mieux soutenir la remise économique?

      Répondre
      • mai 4, 2020 à 11:53 am
        Permalink

        c’est ce que je veux dire, s’il n’y a pas de demande je ne vois pas l’intérêt d’injecter des milliards pour des entreprises qui vont faire faillite de toute façon….

        Répondre
  • mai 4, 2020 à 11:33 am
    Permalink

    Je ne sais pas ce qui arrive avec le deal concernant Air Transat. Mais en faisant le compte sur la liste des appareils figurant sur la flotte, il semble que l’avenir de Rouge soit incertain puisqu’avec le retrait des 319 et 763, il ne restera que quelques 320 chez Rouge. Par contre, dans la situation actuelle du monde de l’aviation, il ne faudrait pas se surprendre que si AC réussit à acquérir Transat, Rouge ne sera plus de ce monde. C’est à suivre…

    Répondre
    • mai 4, 2020 à 11:51 am
      Permalink

      La flotte de Rouge comptait 22 A319 et celle d’Air Canada 16 avant la crise. Ce sont les plus vieux appareils qui prennent la direction du désert et il devrait en rester en service avec Rouge. D’autant plus que ce matin, la direction d’Air Canada a déclaré que le plan pour Rouge serait de ce contrer sur les destinations vacances en monoculoires alors que c’est Air Canada qui assurerait le service sur les destinations vacances avec les avions long courriers. Une hypothèse: une fois la transaction complétée, c’est Air Transat qui ferait les vols long courriers avec ses A330. Une partie des A321LR pourraient alors être transférés à Air Canada afin de les utiliser sur certaines routes transatlantiques où le faible volume en justifierait l’utilisation. Cela permettrait à Air Canada d’être le premier transporteur traditionnel à pouvoir mettre en service des A321LR sur les routes transatlantiques.

      Répondre
      • mai 4, 2020 à 4:36 pm
        Permalink

        « Cela permettrait à Air Canada d’être le premier transporteur traditionnel à pouvoir mettre en service des A321LR sur les routes transatlantiques. » TAP Air Portugal volait le A321LR sur des routes transatlantiques en juin dernier….

        Répondre
        • mai 4, 2020 à 7:35 pm
          Permalink

          Merci de me le rappeler, j’avais surtout en tête les 3 major US.

          Répondre
  • mai 4, 2020 à 12:55 pm
    Permalink

    C’est la totalité des 767 (5 AC + 25 Rouge) des E190 (14 AC) et pour les les A319 (13AC + 22 Rouge) en excluant les 3 en configuration JETZ qui sont retirés ce qui nous donne le total annoncé de 79 avions.

    Il ne restera chez Rouge que 18 avions (14 A321 + 4 A320) comparativement à 65 pré crise.

    Répondre
  • mai 4, 2020 à 3:30 pm
    Permalink

    C’est intrigant de voir qu’aucun A320 n’est retiré.

    Plusieurs de ceux-cis ont près de 30 ans – et ils sont plus vieux que les A319, acquis par la suite.

    Répondre
    • mai 4, 2020 à 3:39 pm
      Permalink

      Les plus vieux A320 devaient être retirés en 2019, mais ils ont été maintenu en service à cause de l’interdiction de vol des MAX. Mais ceux qui devaient être retirés l’on finalement été. Les 79 appareils dont il est question maintenant sont ceux dont le retrait a été devancé. Selon les données de FlightAware, seulement deux A320 d’AC ont volé dernièrement.

      Répondre
  • mai 4, 2020 à 5:02 pm
    Permalink

    Faut pas oublier que ces cochons ont balancer pas mal de pognon aux actionnaires sans mettre d’argent de côté pour ce genre de déconvenue. Ils méritent de crever la gueule ouverte.

    Une cie aérienne ça se monte relativement rapidement avec tous ses avions qui vont traîner un peu partout.

    Répondre
  • mai 4, 2020 à 6:36 pm
    Permalink

    C’est curieux mais j’ai soudainement le sentiment que c’est fini pour Rouge. La transaction avec Transat se fera et toute la flotte Airbus restante chez Rouge passera du rouge au bleu.

    Répondre
  • mai 5, 2020 à 10:19 am
    Permalink

    Je ne suis pas certaine que la transaction avec Air Transat se produira telle que l’accord initial. Qui payera $18 par action pour des actions qui en valent seulement $8.50? Ça n’a aucun sens. Soit que l’entente est renégociée, ou l’entente croule. Je n’en doute pas que si l’entente croule, Air Transat croulera aussi vers la faillite dans le contexte actuel.

    Air Canada tentera sûrement de renégocier l’entente (avec peut-êtres des pressions gouvernementales sur les deux bords pour « sauver des jobs »), et je crois que les actionnaires d’Air Transat aurait intérêt à mettre beaucoup d’eau dans leur vin. Sinon l’entente tombera à l’eau et Air Transat avec. Air Canada ne serait pas fou de laisser tomber l’entente, car si Air Transat déclare faillite, il pourrait procurer les A330 et A321LR d’Air Transat à prix intéressants et les intégrer dans la flotte Rouge ou Mainline. Je pense que les A321LR seraient particulièrement intéressants pour Air Canada, pour des vols transatlantiques à plus faible densité dans un marché déprimé.

    Par contre si l’entente se maintient dans sa forme actuelle, ou avec d’autres modalités, je crois que Rouge disparaîtra et Air Transat deviendrait le bras à bas coûts d’Air Canada. Je pense que la marque Air Transat est mieux perçue, en général, que celle de Rouge, surtout au Québec.

    Pour les A320 d’Air Canada, à part les plus récents, leurs jours sont comptés selon moi. Les MAX finiront par les remplacer, si les MAX finissent par être approuvés… ce qui n’est pas chose certaine d’après moi.

    Répondre
    • mai 5, 2020 à 10:03 pm
      Permalink

      ABK, ça veut probablement dire AirBus Kanada ;-). Probablement qu’ils ont essayé d’ABC mais que cela a été refusé ou encore quelqu’un l’utilise déjà.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *