Air Canada, une stratégie de croissance efficace

Pour partager cette publication :

Les résultats du troisième trimestre de 2016 qu’a dévoilés Air Canada cette semaine sont épatants avec un bénéfice net de 821M$, en hausse de 11,9% par rapport au trimestre correspondant de 2015, et une hausse du trafic de passagers de 18,9% sur l’ensemble du réseau grâce entre autres à une augmentation notable de 27,9% du trafic international. En fait, il s’agit pour Air Canada d’un septième trimestre record consécutif et la tendance pourrait bien se maintenir.

Si plusieurs analystes contestent la stratégie d’expansion d’Air Canada, il se pourrait bien qu’un des buts non avoués d’Air Canada soit d’utiliser le maximum de créneaux encore disponibles et surtout les meilleurs dans les trois plus gros aéroports canadiens que sont Vancouver, Toronto et Montréal. Avec le rythme de croissance que connaissent les aéroports canadiens, il ne restera presque plus de créneaux commercialement valables d’ici la fin de 2018. L’expansion actuelle d’Air Canada se faisant surtout sur le marché international, cela diminue sa dépendance au marché domestique qui sera pris d’assaut pas des transporteurs à rabais dans les années à venir. Le marché que ratisse actuellement le porte-étendard canadien est celui des voyageurs entre les USA et l’Europe qui ne peuvent avoir de vol direct et qui sont obligés de faire une escale. Grâce à une offre de service plus diversifiée et plus économique qu’avant, Air Canada est maintenant en mesure de prendre des parts de marché à ses rivales américaines et européennes en faisant transiter les voyageurs par ses trois plaques tournantes canadiennes. Ce qu’il y a d’intéressant dans sa stratégie actuelle, c’est que pour la première fois depuis le milieu des années 70, Air Canada accorde une place d’importance à Montréal.

Même si le bilan financier d’Air Canada donne peu de prise au pessimisme, certains trouvent à redire puisque le prix de vente moyen des billets a connu une baisse depuis l’an dernier, causée par une surcapacité sur le marché transatlantique. Mais grâce à une réduction de ses frais d’exploitation, Air Canada a été en mesure d’offrir des prix plus compétitifs que ses rivales lui permettant de maintenir sa rentabilité et surtout de connaître une excellente croissance. Pour l’instant le ciel est dégagé pour Air Canada et il faut s’attendre à d’autres bons résultats pour les trimestres à venir.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.