Air Transat remplacera ses B737 par des A321

Pour partager cette publication :

English follows

Transat A.T. inc. poursuit la recomposition de sa flotte en signant un accord avec Thomas Cook

« A terme, notre flotte sera exclusivement constituée d’Airbus, ce qui signifie une expérience mieux harmonisée pour nos clients et un coût d’opération plus bas »,
déclare Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat.  

MONTRÉAL, le 2 oct. 2017 /CNW Telbec/ – Transat A.T. inc. est heureuse d’annoncer la signature d’un accord de sept ans avec Thomas Cook Group Airlines, prévoyant l’échange d’appareils sur une base saisonnière. Aux termes de cet accord, Thomas Cook mettra chaque hiver à la disposition d’Air Transat des Airbus A321 et recevra en retour au moins un gros porteurs Airbus A330-200. Ceci permettra aux deux compagnies de gérer et d’utiliser leur flotte plus efficacement.

Cet accord met à profit la saisonnalité différente des activités des deux entreprises, Air Transat utilisant plus de petits porteurs en hiver pour servir ses destinations dans les Caraïbes, au Mexique et en Floride, et plus de gros porteurs en été pour le marché transatlantique. Thomas Cook, de son côté, utilise de plus petits avions en été pour voler vers des destinations sur le pourtour méditerranéen et de plus gros porteurs en hiver pour voler vers les destinations long-courrier comme Cuba et la République dominicaine.

Au cours des dernières années, Air Transat a mis en place un modèle de flotte flexible par le biais d’accords avec différents transporteurs, lui permettant à chaque hiver d’accroître le nombre de petits porteurs et de diminuer le nombre de gros porteurs dont elle dispose. Ainsi, en hiver 2016/2017, la Société a opéré pour les besoins de Transat 20 petits porteurs (des Boeing 737) et 12 gros porteurs (des Airbus A310 et A330), alors qu’à l’été 2017, elle a utilisé 7 petits porteurs et 25 gros porteurs.

« Cet accord est une nouvelle étape dans la recomposition de notre flotte », a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat. « Il nous permet d’améliorer notre modèle de flotte flexible et de le rendre encore plus efficace. A terme, notre flotte sera exclusivement constituée d’A330 et d’appareils de la famille du A320, comme le A321, ce qui se traduit par une expérience mieux harmonisée pour nos clients et un coût d’opération plus bas.»

« Ce nouveau partenariat apporte des possibilités de croissance supplémentaires pour notre compagnie aérienne, et démontre encore une fois comment le groupe Thomas Cook se transforme en concluant des partenariats. Grâce à la demande saisonnière complémentaire en Amérique du Nord et en Europe, nous allons pouvoir exploiter des vols long-courriers additionnels pendant l’hiver et mieux compenser la saisonnalité de la demande pour nos appareils court et moyen-courriers. Il en résultera plus d’efficacité sur les coûts et de choix pour nos clients », a déclaré Christoph Debus, Chief Airline Officer Thomas Cook Group.

L’optimisation de la flotte flexible d’Air Transat a débuté avec l’annonce du remplacement, à compter du début de l’année 2019, de ses A310 par des A321neo LR, dont le rayon d’action leur permet de servir ses deux marchés. L’accord annoncé aujourd’hui en constitue le deuxième élément : le remplacement des 737 saisonniers par des A321. La troisième partie de cette recomposition consistera à remplacer les 737 de la flotte de base, aujourd’hui au nombre de 7, également par des A321. Dans le même temps, Air Transat a entrepris de prolonger les baux d’une grande partie de ses A330, afin de s’assurer des coûts de location réduits et de la stabilité pour les années à venir.

Les A321 provenant de la flotte de Thomas Cook seront tous des appareils récents, et ils seront configurés de la même manière que les A321neo LR d’Air Transat, soit 199 sièges, dont 12 en classe Club. Les clients de Transat pourront donc bénéficier d’une expérience plus similaire, quelle que soit leur destination.

Par ailleurs, une fois l’optimisation achevée, Air Transat disposera ainsi de deux types d’appareils seulement, et bénéficiera de la philosophie de cockpit commun propre à Airbus, permettant d’opérer en flotte mixte (le ‘Mixed Fleet Flying’, c’est-à-dire la possibilité pour un pilote d’être qualifié simultanément pour différents appareils). Ceci permettra à Air Transat de réduire ses coûts, notamment de maintenance et de formation, et de simplifier considérablement ses opérations.


Transat A.T. Inc. continues its fleet reconfiguration, signing an agreement with Thomas Cook

« Our fleet will eventually consist solely of Airbus aircraft, which will mean a more harmonized travel experience for our customers as well as lower operating costs, » says Jean-Marc Eustache, President and CEO  

MONTREAL, Oct. 2, 2017 /CNW Telbec/ – Transat A.T. Inc. is pleased to announce the signing of a seven-year agreement with Thomas Cook Group Airlines for the exchange of aircraft on a seasonal basis. Under the terms of the agreement, Thomas Cook will make available every winter to Air Transat a number of narrow body Airbus A321s and will receive at least one wide-body Airbus A330-200 in return. This will enable both companies to manage and utilize their fleet more efficiently.

The agreement takes advantage of the different seasonality of the two companies: Air Transat uses a greater number of smaller aircraft in winter to serve its destinations in the Caribbean, Mexico and Florida, and larger aircraft in summer to serve the transatlantic market. In contrast, Thomas Cook uses smaller aircraft in summertime to fly to destinations around the Mediterranean Sea and larger wide-body aircraft in the winter to fly to the long-haul destinations like Cuba and the Dominican Republic.

In the past few years, Air Transat has implemented a flexible-fleet model, through agreements with various carriers, enabling it each winter to increase the number of narrow-body aircraft it operates and to reduce the number of wide-body aircraft. For example, in the winter 2016–2017, the Company operated 20 narrow-body aircraft (Boeing 737) and 12 wide-body aircraft (Airbus A310 and A330), while in the summer 2017, it used 7 narrow-body aircraft and 25 wide-body aircraft.

« This agreement marks a new step in the reconfiguration of our fleet, » says Jean-Marc Eustache, President and Chief Executive Officer of Transat. « It allows us to improve our flexible-fleet model, making it even more efficient. Our fleet will eventually consist solely of Airbus A330 and aircraft from the A320 family, such as  the A321, which will mean a more harmonized travel experience for our customers as well as lower operating costs, ».

Christoph Debus, Chief Airline Officer, Thomas Cook Group, said: « The new partnership provides additional growth opportunities for our airline, and again demonstrates how Thomas Cook Group is transforming through partnerships. By taking advantage of the complementary seasonal demand in North America and Europe, we will be able to operate additional long-haul flights during winter and better balance the seasonal demand for our short and medium-haul aircraft, resulting in more cost efficiency and choice for our customers. »

Optimization of the Air Transat flexible fleet began with the recent announcement that its A310s would be replaced, beginning in early 2019, by A321neo LR aircraft, which have a range well-suited for operations in both of the carrier’s markets. The agreement announced today is the second step in that optimization, and will see Air Transat’s seasonal B737s replaced by A321s. The third step will be the replacement of the B737s in its core fleet, which today number 7, also by A321s. At the same time, Air Transat has endeavoured to extend the leases on a large number of its A330 aircraft, thus taking advantage of lower leasing costs and ensuring stability for the years to come.

All of the A321s from the Thomas Cook fleet will be recent aircraft, and will have the same cabin configuration as Air Transat’s coming fleet of A321neo LRs: 199 seats, 12 of which will be Club Class. This means Transat customers will enjoy a more comparable in-flight experience regardless of destination.

In addition, once the optimization is complete, Air Transat will operate only two types of aircraft, and reap the benefits of the Airbus shared-cockpit philosophy and so-called mixed-fleet flying (i.e., pilots can be rated to fly more than one type of aircraft). This will enable the company to reduce costs (for example in maintenance and training) and considerably simplify its operations.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

8 avis sur “Air Transat remplacera ses B737 par des A321

  • octobre 2, 2017 à 1:41 pm
    Permalink

    Bonne nouvelle AT sera la premiere compagnie du canada a utiliser que du AIRBUS

    Répondre
    • octobre 2, 2017 à 2:52 pm
      Permalink

      Couillard: Not a bolt, not a part, not a plane from Boeing….
      le jour suivant, Boeing: Westjet is taking delivery of the all new 737 Max
      Westjet: EEEEeeeeeeeh, look at our all new 737!!! and we will have 10 more 787 coming, all from Boeing…
      Premier de Manitoba: oooh, calmez vous les nerfs, monsieur Couillard.
      Sajjan: Peut être on va quand même achèter des avions usagé de Kuwait… mais toujours des Boeing…
      Pentagon: Le gouvernement Canadien n’a jamais signalé qu’il veut plus des avions de chase de Boeing..

      C’est un insulte aux canadiens.

      Répondre
      • octobre 2, 2017 à 5:53 pm
        Permalink

        Des avions commandés par Air Canada et Westjet il y a plusieurs années… Et les chasseurs d’occasion, c’est une mesure intérimaire en attendant le remplacement complet de la flotte, donc idéalement il faut commander des avions que les pilotes savent déjà piloter. Si il faut former tous les pilotes pour un nouveau type, ce ne sera plus vraiment intérimaire et ça coûtera vraiment cher…

        Couillard n’a aucune juridiction dans ce dossier et ne peux rien faire d’autres que tenter d’influencer ceux qui décident, même chose pour le PM du Manitoba, qui soit dit en passant, veut conserver son usine de Boeing et ses 2000 employés, on ferait exactement la même chose dans cette situation.

        Tout ça pour dire que cette histoire est beaucoup plus compliquée qu’elle n’y parait et que chaque décision doit être mûrement réfléchie, car elle pourrait nous faire beaucoup plus mal qu’aux américains…

        Répondre
  • octobre 2, 2017 à 3:40 pm
    Permalink

    Le A321 va être aux couleur de Air Transat aux complet ? C’est pas tu A321NEO ?

    Répondre
    • octobre 2, 2017 à 3:47 pm
      Permalink

      Pas certain

      Répondre
  • octobre 2, 2017 à 3:51 pm
    Permalink

    Surment faire les 737 louer smartwings

    Répondre
  • octobre 24, 2017 à 10:09 am
    Permalink

    Je suis content que air transat vois grand !!

    Répondre
  • juin 5, 2018 à 6:54 pm
    Permalink

    Je suis content que ces nouveaux Airbus 321 fasse leur entré car les Boeing 737 était vétuste bravo.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.