Airbus Beluga Transport

Pour partager cette publication :

Airbus Beluga Transport

Airbus Beluga Transport est le nom de la nouvelle filiale que va créer le géant européen. Cette nouvelle entité aura son propre certificat d’opérations aériennes et sera dotée de son personnel. Le fabricant va d’abord commencer par remplacer graduellement les cinq Béluga actuellement en service et qui sont des A300-600. Ils seront alors remplacés par six Beluga XL modernisés qui eux sont dérivés de l’A330-200F.

Airbus Beluga Transport devrait commencer ses opérations en 2023 afin d’offrir un service de cargo aérien pour pièces surdimensionnées. L’avionneur mentionne que de nouvelles techniques et équipements de chargement sont également en développement. De plus, un système de chargement de fret embarqué et automatisé sera conçu. 

Airbus tente donc de s’accaparer une part de ce nouveau marché qui se développe. 

Beluga XL spécifications
Beluga XL spécifications
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

11 avis sur “Airbus Beluga Transport

  • janvier 25, 2022 à 8:30 pm
    Permalink

    Dans le vidéo on voit un trajet entre Mirabel et Mobile. Ce serait intéressant de voir des Béluga à Mirabel. Je ne me souviens pas d’avoir entendu parler de la visite d’un Béluga à Mirabel.

    Répondre
    • janvier 25, 2022 à 9:57 pm
      Permalink

      L’image en questions sont les endroits où les systèmes de chargement/déchargement des Béluga seront déployés. C’est un peu logique qu’il y en ait un à Mirabel puisque Airbus y une usine, le système pourra également servir si l’entreprise doit utiliser les Béluga XL pour accélérer la livraisons de composantes d’A220 en retard par exemple, un peu comme c’était le cas avec l’AN-124 à l’occasion.

      Répondre
      • janvier 26, 2022 à 11:08 am
        Permalink

        J’ajoute une anecdote à l’histoire des livraisons des fuselages de CRJ par l’AN-124. Antonov n’avait pas de compte avec le fournisseur de carburant à Montréal et probablement pas dans plusieurs pays du monde. Lorsqu’il fallait faire le plein, la compagnie passait sa commande et se faisait donner un prix. Le chef d’équipe devait monter à bord et rejoindre le commandant qui avait un coffre fort dans sa cabine privée. Il payait comptant en billets verts. Une fois la paiement reçu, les camions commençaient à pomper. Devine où allait le chef d’équipe lors de l’avitaillement ?

        Répondre
  • janvier 26, 2022 à 3:11 pm
    Permalink

    Oui mais pour eux meme, pour des composantes avion. Donc une utilisation tres specifique.

    La je pense qu ils visent un contrat avec l union europeene qui pour l instant a un contrat avec Antonov (Des antonovs 124 a disposition permanante basés en Allemagne).

    C est une sorte de mutualisation des moyens strategique, a disposition des pays de l union sur demande.

    Répondre
    • janvier 26, 2022 à 3:29 pm
      Permalink

      Au passage la situation est indentique sur les moyens de transport lourd par helicopteres.
      Se pose actuellement la question de lancer un projet Airbus, ou de continuer avec de la mutualisation/location de chinooks ou de mi18 pour les operations exterieurs.
      Le probleme etant qu on parle d un nouveaux programme pour de tres petit volumes, donc l intert n est pas forcement evident.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.