Avions régionaux aux USA, la clause de limitation restera encore longtemps

Pour partager cette publication :

Lorsqu’il a annoncé sa commande de 25 E-175 à Farnborough, United Airlines est devenu le troisième transporteur américain à passer une commande d’avions régionaux après American Airlines et Delta Airlines.

 

La clause de limitation des avions régionaux qui limite leur capacité à 76 passagers et une masse maximum au décollage de 86 000 LBS aux États-Unis vise exclusivement ces trois transporteurs. Au cours des dernières années, la rumeur a beaucoup circulé que cette clause de limitation serait revue afin de permettre une augmentation du nombre de passagers et du poids maximum des avions régionaux. Or ces trois transporteurs viennent de passer des commandes d’avions régionaux qui devraient être en service durant les 20 prochaines et tous ont opté pour des appareils qui rencontrent la clause de limitation actuelle. Si ces compagnies pensaient pouvoir modifier la clause de limitation au cours des prochaines années, elles auraient inclus dans leur commande respective des options pour des avions plus gros et plus pesants.

 

Bombardier semble donc avoir fait le bon choix en ne remotorisant pas le CRJ900 lui permettant de garder sa capacité et son poids maximum dans les limites actuelles de la clause de limitation. Du côté d’Embraer et de l’E2- 175 qui n’a obtenu qu’une seule commande de 100 appareils par Skywest depuis son lancement en 2013, il devient de plus en plus évident que cet avion ne sera jamais construit.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Avions régionaux aux USA, la clause de limitation restera encore longtemps

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.