De Havilland suspend sa production

Pour partager cette publication :

Longview Aviation Capital annonce la suspension immédiate de la production de ses deux filiales ; Viking Air qui produit le Twin Otter 400 et celle de De Havilland Canada qui produit le Dash 8-400. 

L’arrêt est d’une durée indéterminée et est causée par l’incertitude que vit actuellement l’industrie du transport aérien. Environ 800 personnes représentant 65 % de tous les employés de De Havilland et 180 personnes ou 40% des employés de Viking Air sont touchés par cette annonce. L’annonce d’aujourd’hui ne concerne que la production d’avions neufs. Les services de soutien après-vente et la fabrication de pièces de rechange sont maintenus.

Longview Aviation Capital dit souhaiter reprendre production si les conditions s’améliorent suffisamment. Je m’attendais à une telle annonce tout en la redoutant. Hélas, il se pourrait bien que ce soit la fin du Dash 8-400 et du Twin Otter 400.  

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

6 réflexions sur “De Havilland suspend sa production

  • mars 20, 2020 à 8:28 pm
    Permalink

    En espérant que je me trompe. Toute l’industrie de fabrication d’aviation civile est mort. Les USA vont nationaliser la partie militaire de Boeing et laisser le reste faire faillite. Pourquoi ? La flotte d’avion civile va être utilisée à 1/3 entre 2020 et 2030…de 2030 à 2040 au lieu du « neuf », il vont utiliser les avions qui ont été garés entre 2020 et 2030. Cette vision peut sembler « stärk », mais, pourquoi le gouvernement américain donnerait 60G$US à Boeing pour produire des avions qui ne voleront jamais?

    Le Gouvernement américain va devoir garder ses moyens pour s’assurer de maintenir un incitatifs dans la chaine de production et d’approvisionnement alimentaire ainsi que sa défense nationale. En 2008, ils ont renfloué les fondations du système financier et ont été capable de rétablir la confiance entre institutions. Cette fois, lae coque du navire fuit de partout, ils ne peuvent colmater « toutes » les fuites dans tous les secteurs de l’économie.

    J’ai une pensée pour tous ceux qui travaillent dans le domaine de l’aviation à Mirabelle et Ville Saint-Laurent .

    Répondre
    • mars 21, 2020 à 5:03 am
      Permalink

      Ça ne prendra pas 20 ans aux gens pour retourner en voyage, aussitôt la crise fini ils recommenceront à bouger.

      On peut se baser sur les donné du H1N1 pour voir cette tendance, le nombre de décès relié au H1N1 était pourtant assez élevé, on n’est même pas proche de ces chiffres pour l’instant.

      Personnellement, je crois que les gens aiment trop sortir pour que l’aviation s’écrase complètement, il y a beaucoup d’avions à renouvelé certains modèles ayant atteint leur fin de vie économique, ce n’est pour pour rien que les carnet de commandes de Boeing et Airbus sont commande bien garnit, là on fait une pause et dans 1 ans la clientèle sera de retour et la vie continuera.

      Répondre
    • mars 21, 2020 à 5:04 am
      Permalink

      Ça ne prendra pas 20 ans aux gens pour retourner en voyage, aussitôt la crise fini ils recommenceront à bouger.

      On peut se baser sur les donné du H1N1 pour voir cette tendance, le nombre de décès relié au H1N1 était pourtant assez élevé, on n’est même pas proche de ces chiffres pour l’instant.

      Personnellement, je crois que les gens aiment trop sortir pour que l’aviation s’écrase complètement, il y a beaucoup d’avions à renouvelé certains modèles ayant atteint leur fin de vie économique, ce n’est pour pour rien que les carnet de commandes de Boeing et Airbus sont bien garnit, là on fait une pause et dans 1 ans la clientèle sera de retour et la vie continuera.

      Répondre
  • mars 21, 2020 à 8:38 am
    Permalink

    L’aviation commerciale mondiale n’est pas morte. Certes, elle en ressortira avec un sacré œil au beurre noir, des lèvres enflées et des dents cassées mais elle s’en remettra. Il y aura des disparues, il y aura de nouvelles compagnies. Je pense qu’il faudra possiblement deux ans pour revenir au niveau pré-COVID-19. Il nous reste juste à être patient, très patient.

    Répondre
    • mars 21, 2020 à 8:47 am
      Permalink

      D’accord pour dire que ce n’est pas la fin. L’être humain est un animal social (même si parfois cela n’y paraît pas) et a besoin de contact. Mais il faudra du temps pour se remettre de la crise économique qui vient avec cette crise sanitaire. Mais il faut aussi reconnaître qu’en mars 2020, le monde a changé.

      Répondre
  • mars 21, 2020 à 11:27 am
    Permalink

    Un monde nouveau ou du moins une nouvelle façon de faire pourrait bien émerger de cette crise planétaire. Mais si des chefs de certaines États continue dans le déni sa prendra bien du temps avant de voir émerger de manière uniforme une nouvelle façon de faire au niveau planétaire. Sa pourrait plutôt être inégale d’un pays à l’autres. …..http://lesaffaires.com/blogues/zoom-sur-le-quebec/covid-19–oubliez-le-business-as-usual-une-fois-la-crise-terminee/616676

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *