Des nouvelles du C Series

Pour partager cette publication :

 

Depuis quelques semaines déjà que les CS100 de SWISS effectuent sept vols par jour à tour de rôle. Si cette information peut sembler banale à première vue et bien, il n’en est rien. Car le fait d’effectuer un nombre de vols impairs signifie que l’appareil ne revient pas à sa base d’attache qui est Zurich. Comme il n’y a pas de technicien certifié de disponible ailleurs qu’à Zurich, la décision de SWISS de ne pas ramener tous les CS100 à la maison le soir veut dire que le niveau de confiance de la compagnie aérienne envers son nouveau porte-étendard a monté d’un autre cran.

 

La revue aviationweek.com a publié cette semaine une analyse du C Series faite par ses deux pilotes qui font habituellement les essais pour la revue. Les commentaires sont sans équivoque encore une fois. Pour les deux pilotes, le C Series est le meilleur avion qu’ils ont piloté à ce jour.

 

Les activités ont repris au centre de livraison de Bombardier à Mirabel, car le sixième CS100 devant être livré à SWISS a effectué deux vols de conformité cette semaine alors que le troisième CS300 devant être livré à Air Baltic a été mis sous tension. Il devrait donc y avoir au moins une livraison de C Series en février, peut-être même deux. Par contre, il devient de plus en plus évident qu’Air Baltic a de la difficulté à intégrer les nouveaux appareils dans sa flotte alors que la compagnie a laissé son deuxième CS300 inactif deux jours consécutifs en février.

 

Air Baltic sautera son tour pour la livraison du quatrième ou du cinquième CS300 alors que SWISS recevra fort probablement son premier CS300 à la fin d’avril, car elle a programmé un vol commercial avec un CS300 pour le 15 mai.

 

Finalement, c’est jeudi le 16 février que Bombardier dévoilera ses résultats financiers de 2016, il me semble que ce serait une bonne occasion d’annoncer la commande d’Éthiopien Airlines.

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

28 avis sur “Des nouvelles du C Series

  • février 11, 2017 à 5:02 am
    Permalink

    Si Ethiopian commande des C Series, ce serait une excellente chose pour le programme et montrerait bien la puissance de la nouvelle équipe de vente.
    En réalité, des Q400 seraient bien plus adaptés que le C Series pour les opérations de la compagnie en complément de leur 737 et du future 737 MAX dans sa flotte.
    Donc, si effectivement Ethiopian prend des C Series, cela montre bien la force de persuasion de la nouvelle équipe de vente.

    Répondre
    • février 11, 2017 à 6:42 am
      Permalink

      V.V. Ethiopian a déjà mentionnée publiquement qu’elle était à la recherche d’un avion dans le 100 à 150 passagers et que L’E2 et le C Series étaient en compétition. Par le CS100 aurait une longueur d’avance à cause de ses performance sur courte piste qui lui donne un MTOW et une plus grande charge payante.

      Répondre
      • février 11, 2017 à 1:44 pm
        Permalink

        « 100 à 1500 passagers » : 1500 passagers c’est vraiment beaucoup! (un A390 à 4 étages?) 🙂

        Répondre
        • février 11, 2017 à 2:41 pm
          Permalink

          Bein voyons! Tas jamais entendus parler du CS1500. 🙂

          Répondre
  • février 11, 2017 à 5:29 am
    Permalink

    Est-ce que vous savez précisément la raison principale de ces arrêts récents chez Air Baltic ? Autre problème lié aux moteurs ? Ce qui est intéressant avec cette compagnie aérienne c’est qu’elle doit affronter, à Riga, 3 compagnies aériennes à bas coûts: Ryanair, Norwegian et Wizz Air. Martin Gauss, son président, était tout sourire cette semaine à la conférence Airlines for Europe (A4) à Bruxelles car il leur prenait déjà des parts de marché avec des prix plus bas pour les billets et une consommation moindre et à moindre de coûts de carburant, grâce entre autres, aux CS300. La prévision d’une baisse importante des coûts opérationnels lui a fait dire que la rentabilité accrue va l’aider à obtenir de meilleures conditions de financement des futurs appareils et, surtout, à trouver un nouveau partenaire d’affaires plus facilement étant donné que le gouvernement letton veut privatiser entièrement la société. La banque d’affaires Lazard & Frères a le mandat de trouver une compagnie aérienne reconnue d’ici la fin de l’année. Il reste à savoir comment ce nouveau joueur chez Air Baltic va réagir et se conduire en prenant connaissance des données du CS300. Tewolde Gebremariam, le PDG d’Ethiopian Airlines devait faire son choix en fin d’années dernière entre Bombardier, Embraer mais aussi les Russes et les Chinois. Comment obtenir un meilleur « deal » en faisant jouer la surenchère avec 4 fournisseurs ? Voilà déjà un portrait bien réel de ce qui attend Bombardier. D’où l’importance de diminuer ses coûts de revient par appareil…

    Répondre
    • février 11, 2017 à 6:39 am
      Permalink

      Il semblerait qu’Air Baltic n’avait formé que 12 pilotes sur le C Series à la fin décembre et cela expliquerait pourquoi elle doit mettre un CS300 en pose de temps à autres. Le report de la décision d’Ethiopian est intriguant en effet.

      Répondre
      • février 11, 2017 à 4:25 pm
        Permalink

        « Il semblerait qu’Air Baltic n’avait formé que 12 pilotes sur le C Series à la fin décembre et cela expliquerait pourquoi elle doit mettre un CS300 en pose de temps à autres. »

        Il va falloir qu’ils se dépêchent à en former d’autres. Je ne sais pas combien ils ont prévu de recevoir de C Series cette année.

        Répondre
  • février 11, 2017 à 6:57 am
    Permalink

    Si seulement 1 ou 2 avions sont livrés en février, ça commence à m’inquiéter pour le total « espéré » d’une trentaine de livraisons en 2017.

    Il va rester 10 mois pour les livrer.

    Même si je souhaite le meilleur des succès à Bombardier, j’imagine déjà les médias et les mauvaises langues dire que Bombardier ne livre pas la marchandise.

    Certes, ces retards sont dûs aux moteurs de Pratt, mais peu importe, les gens vont chialer quand même.

    Dommage.

    Répondre
    • février 11, 2017 à 7:06 am
      Permalink

      D’une année à l’autre d’un programme d’avion à l’autre, les livraison se font toujours moins nombreuses en début d’année et cela se termine souvent avec un rallye de livraison en novembre et décembre. Il ne faut pas oublier que deux nouvelles usines de production d’ailettes vont entrer service en 2017.

      Répondre
      • février 11, 2017 à 9:27 am
        Permalink

        Bombardier a-t-elle continué à construire les avions, auxquels il ne reste qu’à installer le moteur, ou bien ont-ils ralenti la cadence?

        Répondre
        • février 11, 2017 à 9:34 am
          Permalink

          À ma connaissance la production est encore à un rythme de deux appareils par mois, mais BBD se prépare pour une accélération. Ce qui veut dire qu’en plus du sixième CS100 de SWISS il y a effectivement au moins trois autres appareils qui sont à divers stage de finition. Bien que je ne soit pas en mesure de confirmer s’il on tous des moteurs je sais que le troisième CS300 a les siens et je serais porter à croire que c’est les cas des deux autres CS100 qui sont à divers stage de finition. Comme le mentionne Claude Boulay dans son commentaire, BBD aurait choisie d’apporter des ajustements et des corrections mineurs, ce qui serait tout à fait normal à ce stade si.

          Répondre
    • février 11, 2017 à 8:54 am
      Permalink

      Airbus a dévoilé avoir livré en janvier 2017 25 avions alors qu’elle en a livré 688 en 2016, 2 A320NEO alors qu’elle en a livré 68 en 2016, 1 A350 alors qu’elle en a livré 49 en 2016. Si vous multiplié ces chiffres par 12, on est loins du compte. BBD a choisit de régler certains petits problèmes en ce début d’année avant de mettre la production en 5e vitesse ce qui m’apparaît une sage décision. Je ne serais pas surpris qu’Airbus est fait la même chose. Airbus a livré en novembre 2016 61 avions alors qu’en janvier 2017 25. En novembre et décembre BBD a bien livré 4 CSeries. Il ne faut pas s’inquiéter.

      Répondre
  • février 11, 2017 à 9:24 am
    Permalink

    Concernant les fréquences moins nombreuses des CS300 d’Air Baltic, j’ai lu quelque part qu’effectivement il n’y avait pas encore beaucoup de pilotes certifiés sur CS chez Air Baltic mais qu’en plus il y aurait eu récemment une bonne épidémie de grippe à Riga qui aurait entres autres touché le personnel d’Air Baltic. Ceci, ajouté au nombre restreint de pilotes, pourrait expliquer cela.

    Répondre
  • février 11, 2017 à 9:56 am
    Permalink

    Quelqu’un sait finalement à qui sont destinés les trois premiers CS100 qui sont encore dans la cours à Mirabel ?

    Répondre
  • février 11, 2017 à 6:18 pm
    Permalink

    On voulait une rumeur d’une grosse commande de CS300 et bien on en a une. ‘Interesting rumour that @British_Airways, @AerLingus and @vueling could become #CSeries #CS300 operators as part of #IAG @BBD_Aircraft deal.’ Et elle concerne 3 cies. Une d’elle est de l’Irlande où sont fabriqués les ailes et on parle d’au moins 10 CS300. « I’m hearing that IAG are going to announce an order for Bombardier CS300’s for British Airways, Vueling and up to 10 for Aer Lingus #avgeek » Vient de Michael Kelly
    @Michaelkelly707
    Independent supplier of Aviation / Transport / Travel images., Oh yes, and travel writing also. Interested in the #PaxEx RT’s ≠ endorsements.
    Dublin, Ireland
    IAG British Airways a souvent fait part pour son intérêt pour le CSeries. L’article de The economist qui louange le CSeries http://www.economist.com/blogs/gulliver/2017/02/comfort-strangers?fsrc=scn/fb/te/bl/ed/
    La rumeur d’un mouvement d’IAG pourrait inciter son concurrent Lufthansa a commandé lui aussi. Il connaît l’avion mieux que quiconque et est satisfait.

    C’est à suivre.

    Répondre
    • février 11, 2017 à 7:20 pm
      Permalink

      À suivre effectivement, surtout qu’avec le Brexit le Royaume-Unis a beaucoup plus d’intérêt envers le C Series que pour l’A320

      Répondre
      • février 11, 2017 à 8:50 pm
        Permalink

        Pas vraiment, les ailes de tous les appareils Airbus sont assemblés au UK et ce n’est pas près de changer, Brexit ou pas.

        Répondre
        • février 12, 2017 à 7:04 am
          Permalink

          Disons que les relations entre le UK et Airbus ne sont pas à leurs meilleur depuis que les anglais on commencer a enquêter sur certaines pratique commerciale d’AAAirbus et qu’ils ont suspendus leur l’aide à l’exportation.

          Répondre
    • février 11, 2017 à 7:47 pm
      Permalink

      J’essais de valider afin de savoir si c’est solide que rumeurs. Dès que possible je publie.

      Répondre
  • février 11, 2017 à 7:37 pm
    Permalink

    IAG est mon cheval pour la prochaine grosse commande.

    Répondre
  • février 12, 2017 à 8:22 am
    Permalink

    HB-JBA a fait 8 vols entre Zurich et différentes villes le 11 février.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.