Global 8000, le nouveau porte-étendard de Bombardier

Pour partager cette publication :

Bombardier vient de reprendre les devants dans la course à l’avion qui va le plus vite et le plus loin. À partir de 2025, le Global 8000 sera le porte-étendard de Bombardier. L’avionneur cessera alors de produire le Global 7500. Les propriétaires de 7500 auront la possibilité de mettre à niveau leur avion à partir de 2025. 

Le bon moment pour faire cette annonce

Le Global 7500 vol depuis novembre 2016, et depuis la question du global 8000 revenait constamment sur la table. L’idée de départ était de réduire la longueur du fuselage afin d’alléger l’avion pour qu’il puisse voler plus loin. Mais durant les années d’attente, Bombardier a consulté sa clientèle. L’une des choses qui sont ressorties, c’est que les acheteurs ne voulaient pas d’un avion plus court : sur un vol qui dure 16 ou 17 heures, il faut un équipage de relève. Il faut également lui aménager une aire de repos. Cela réduit d’autant l’espace disponible pour les passagers. Il fallait donc trouver le moyen de faire voler le Global 7500. 

Tant que le moteur Passport n’avait pas fait ses preuves, il était difficile de lui en demander plus. Dans ce cas-ci, GE a livré la marchandise et l’entrée en service du Passport s’est faite sans problème. L’équipe d’ingénieurs n’ayant pas besoin de régler des problèmes pouvait alors se tourner vers les améliorations. C’est ce qu’ils feront d’ici 2025.

D’ici la livraison du premier Global 8000, Bombardier livrera une centaine d’autres 7500. Cela fera un bassin de près de 200 clients à qui vendre la mise à niveau : ces clients ont acheté selon les spécifications fournies par le fabricant. Bombardier leur a livré ce qu’elle avait promis, s’ils en veulent plus ils devront débourser. La mise à niveau demandera une semaine et pourra être effectuée à un centre de services de Bombardier.

L’art de présenter des surprises

Encore une fois, un président de Bombardier arrive à EBACE et sort un lapin du chapeau. L’arrivée du Global 8000 place à nouveau la concurrence sur la défensive. Dans le cas de Gulfstream, cela ne faisait que 7 mois qu’elle avait lancé le G800. Et c’est sans compter la qualité de la cabine du global qui attire tant la clientèle. 

Les compétiteurs de Bombardier s’attendaient certainement à ce qu’il faille réduire la taille du 7500 pour augmenter sa distance franchissable. Cela aura nécessité une nouvelle certification et les investissements qui vont avec. Cela aurait été difficile à réaliser avec un budget annuel de 200 M$. Ils ne s’attendaient certainement pas à ce que l’avionneur montréalais y parvienne aussi rapidement. Mais avec les améliorations du Passport, cela devient un jeu d’enfant.

Maintenant, c’est au tour des compétiteurs de faire mieux. Et en passant, il ne reste plus que le segment des avions ayant une distance franchissable dans les 4 000 nm que Bombardier n’a pas revus depuis cinq ans.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “Global 8000, le nouveau porte-étendard de Bombardier

  • mai 23, 2022 à 8:09 am
    Permalink

    Très bonnes observations André. Merci pour ton bon travail… surtout depuis quelques jours, les articles ne cessent d’entrer..lol

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.