Le dernier CRJ quitte Mirabel

Campagne de sociofinancement 2022
Faites une contribution (*) pour supporter les Ailes du Québec



(*) Veuillez noter que Les Ailes du Québec ne peut émettre de reçus pour fins d'impôt.
Pour partager cette publication :

C’est le 19 octobre 1992 que Bombardier a livré le tout premier CRJ à la compagnie Lufthansa. À ce moment-là, le Québec est entré dans le cercle très restreint des États producteurs d’avions de ligne. Il s’agissait alors d’un exploit industriel important et d’une ampleur hors du commun. Pour rester dans ce club, l’Allemagne et la France ont besoin du soutien d’une alliance européenne. 

Mettre au point, certifier et produire un avion de ligne est un défi imposant. Des noms prestigieux comme Avro, Dormier, Fokker, Lockheed, Mc Donald Douglas et Mitsubishi ont mordus la poussière. Tous ceux et celles qui ont œuvré de près ou de loin au succès du CRJ peuvent donc en être fièrs. 

Les impacts au Québec

Durant plus de trente ans, le CRJ a fait travaillé des milliers de personnes au Québec. Fait souvent oublier dans les médias, ce programme d’avions aura permis au gouvernement du Canada et du Québec de faire des profits sur l’investissement qui lui a été accordé. En plus, il faut ajouter les impôts et autres taxes versés par Bombardier et ses employés. À lui seul, ce programme d’avions a généré des exportations de plus de 40 G $ US. 

Au Québec, on ne compte plus les dirigeants d’entreprises aérospatiales, ingénieurs et techniciens qui ont fait leurs premières armes sur le CRJ. Il est la pierre d’assise de la grappe aérospatiale montréalaise. C’est grâce à lui qu’elle occupe la troisième position parmis les grappes aérospatiales de la planète.

C’est aujourd’hui que le 1950et dernier CRJ a quitté Mirabel. L’appareil est un CR 900 aux couleurs de Delta Connection et c’est le numéro de série 15499. C’est la compagnie Skywest qui se chargera de le mettre en exploitation. 

Cette semaine, une poignée d’employés de Bombardier ont assuré sa livraison. Mais aujourd’hui des milliers de personnes au Québec seront à la fois tristes et nostalgiques. 

*Notez que l’appareil qui apparaît sur la photo est bel et bien le dernier CRJ. La photo est une gracieuseté de M. Daniel Dumont qui avec ses collègues a été présent jusqu’à l’a fin.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

7 avis sur “Le dernier CRJ quitte Mirabel

  • février 26, 2021 à 1:57 pm
    Permalink

    Je suis indirectement du nombre, ayant oeuvré comme consultant TI sur un projet de conversion An 2000 là bas. C’était au bureau près de la piste de Dorval.

    C’était durant les belles années du programme.

    Le CRJ fait une sortie la tête haute.

    Répondre
  • février 26, 2021 à 8:11 pm
    Permalink

    Merci pour toutes ces informations. En effet des milliers d’ouvriers, de travailleurs, d’ingénieurs et autres personnes peuvent être fiers de cet belle aventure, qui très certainement se poursuivra via de nombreux autres projets dont au moins un actuel sera sans aucun doute une immense succès pour des décennies.

    Répondre
  • février 28, 2021 à 2:35 pm
    Permalink

    Triste nouvelle qu’est l’arrêt de la production du CRJ. Un formidable avion qui a servit de référence dans le secteur du Regional Jet.

    Cela parait peut probable mais qui sait, peut être ressuscitera t’il un jour. Il ne fait jamais dire jamais !

    Répondre
  • février 28, 2021 à 4:52 pm
    Permalink

    Beaucoup de bons souvenirs. Qui se souvient de la mod line dans un hangar d’Air Canada?

    Répondre
  • mars 2, 2021 à 4:18 am
    Permalink

    Je suis surpris que mitsubishi ne fasse pas un remotorisation du crj et le l offre au clients qui avait commandé son spacejet. L’histoire de airbus et boing laisse penser que c est cette étape des programme aeronautique qui est particulierement rentable.

    Répondre
    • mars 2, 2021 à 10:01 am
      Permalink

      Pas de moteur performant disponible pour remotoriser les CRJ et si Mitsubishi met de l’argent quelque part, ce sera sur le spacejet, qui a beaucoup plus de potentiel.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.