Le Falcon 6X sort de son nid

Pour partager cette publication :

Hier, Dassault a dévoilé au public son tout nouveau Falcon 6X à son usine de Bordeaux-Mérignac. Pandémie oblige, c’est lors d’une cérémonie virtuelle que le dernier né de la famille Falcon a fait sa première apparition. 

La gestation

C’est en 2013 que Dassault a lancé le programme d’avion Falcon 5X et provoyait le mettre en service en 2016. Dassault avait opté moteur Silvercrest de Safran qui a connu de nombreuses ratés. En décembre 2017, Dassault met un terme au Falcon 5X à cause des retards dans le développement du moteur.

Puis en février 2018 le Falcon 6X est officiellement lancé; en fait, c’est une adaptation du 5X équipé du moteur PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le motoriste avait déjà certifié gamme de moteurs PW800 et n’a eu aucune difficulté avec le PW812. De son côté, Dassault est parvenue a compléter les modifications rapidement.

C’est la compagnie québécoise Héroux-Devtek qui fabrique le train d’Atterrissage du 6X.

Le 6X

Le Falcon 6X a une autonomie intercontinantale de 5 500 nm. Sa cabine a une hauteur de 78 pouces et une largeur de 102 pouces. C’est donc un concurrent direct du Global 5500. Ce dernier a une cabine de 74 pouces de hauteur par 95 pouces de largeur et 5 900 nm d’autonomie. Sur le plan technologique et confort, le 6X est à égalité avec la compétition : internet haute vitesse, commandes de vol électriques, cabine silencieuse, de grands hublots, pressurisation cabine, éclairage d’ambiance et réduction de la turbulence. Il peut également atterrir sur de courtes pistes comme celle de l’aéroport de la City à Londres. 

Interieur Falcon 6X
Interieur Falcon 6X

Dassault a ajouté un puit de lumière dans la section avant de la cabine là où il n’y a pas de hublot. Le design des sièges et de l’intérieur est élégant, les couleurs utilisées pour la présentation sont le blanc et différents tons de gris. 

Le Falcon 6X s’inscrit dans le plan d’affaires traditionnel de Dassault : c’est un avion haut de gamme qui n’est pas destiné au marché des opérateurs de flottes comme Netjet ou Vistajet.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Le Falcon 6X sort de son nid

  • Décembre 10, 2020 à 4:57 pm
    Permalink

    Très belle machine!
    Les moteurs PW812D de Pratt & Whitney Canada, sont-ils fait au Québec?

    Répondre
    • Décembre 10, 2020 à 7:16 pm
      Permalink

      Assemblés à Mirabel

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *