Le Q400-MR est le remplaçant désigné du CL-415

Pour partager cette publication :

Suite à l’article paru dans la revue franceinfo.com à propos de la commande à venir de six Q400 MR par le gouvernement français, nous avons fait quelques recherches sur cette version spécialisée qui est méconnue.

 

La Sécurité civile française possède deux Q400 MR depuis 2005 qu’elle utilise pour le combat des incendies de forêt durant la saison chaude; ils sont ensuite convertis pour le transport de troupes ou de cargo le reste de l’année. Dans sa version bombardier à eau, le Q400-MR peut transporter une charge de 10 tonnes de retardant contre 6 tonnes pour le CL-415; il a une vitesse de croisière de 600 KMH contre 300 KMH pour le CL-415. Étant donné la vitesse et la charge utile supérieures des Q400-MR, la Sécurité civile les envoie en vol de surveillance de 3H00 ce qui permet de les utiliser pour l’attaque initiale lorsqu’un feu se déclare et sauver ainsi un temps précieux.

 

Durant les premières années de leur mise en service, les Q400-MR ont été exploités de façon prudente et ils n’étaient pas poussés à la limite de leur domaine de vol. Ces restrictions étaient justifiées par le fait que le Q400 était utilisé dans un nouveau rôle et par le manque d’expérience des équipages sur type. Mais depuis plusieurs années déjà, le Q400-MR est utilisé sans aucune restriction et sa puissante motorisation est très utile en montagne et par temps très chaud. Ils peuvent encaisser le même nombre de G que les CL-415 et ils participent maintenant à toutes les interventions des bombardiers à eau.

 

Si cela fait quelques années déjà que les deux Q400-MR ont fait leurs preuves en tant que pompier des airs, les ventes elles ne se sont pas matérialisées. Pour y remédier, Bombardier Avions Spécialisés a annoncé la signature d’une entente durant le salon aéronautique de Farnborough en juillet 2016 avec la compagnie Conair. Cette entreprise fondée en 1969 est une spécialiste de la lutte aux incendies de forêt et a plusieurs contrats avec des provinces canadiennes et des États américains. Conair fait aussi de la conversion d’avion pour le combat des incendies de forêt et à ce jour elle a converti plus de 15 types d’avions différents pour un total 180 appareils produits à ce jour. Son expertise fait de Conair une alliée de choix pour la conversion et la commercialisation du Q400.

 

L’entente prévoit que Conair se chargera désormais de la conversion des Q400 en avions multirôle tandis que Bombardier Avions Commerciaux est responsable de sa commercialisation. Conair peut toutefois vendre le Q400-MR aux clients qu’elle avait avant la signature de l’entente. Dans un marché de niche aussi petit que les bombardiers à eau, c’est une bonne chose que de se regrouper comme l’on fait Conair et Bombardier Avions Spécialisés plutôt que de s’affronter.

 

Après l’entente signée avec Conair, Bombardier Avions Commerciaux devait décider de ce qu’elle ferait du CL-415. Comme il reste moins de 175 appareils de cette famille en service, la fabrication de pièces de remplacement et le service après-vente ne représentaient que peu d’intérêt pour une entreprise de la taille de Bombardier et c’est donc pour cette raison qu’elle a vendu la licence du CL-415 et du CL-215 à Viking Air de Colombie-Britannique. Cette petite entreprise pourra certainement tirer un meilleur profit de la fabrication de pièces de remplacement et du service après-vente.

 

Pour ce qui est de la relance de la production du CL-415, elle nous apparaît beaucoup moins probable maintenant, car avant de le remettre en production, il faudrait que Viking Air décroche de 20 à 25 commandes afin de pouvoir rentabiliser les investissements nécessaires. En plus de cela, Viking Air devrait faire face à la compétition que lui livreraient Bombardier et Conair avec le Q400-MR.

 

Le CL-215 puis son successeur le CL-415 étaient des appareils remarquablement efficaces dans leur rôle de bombardier à eau, mais leur conception remonte aux années soixante et il était temps de leur trouver un remplaçant. Le CL-415 n’est plus, vive le Q400-MR!

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

14 réflexions sur “Le Q400-MR est le remplaçant désigné du CL-415

  • août 2, 2017 à 1:42 pm
    Permalink

    Question: le CL415 peut faire le plein d’eau en quelques secondes n’importe où où il y a des nappes d’eau. Si j’ai bien compris, le Q400-MR devra faire le plein de retardant à feu seulement dans les aéroports qui possederont les installations nécessaires. Comment peut-on dire alors que le Q400 est plus efficace que le CL415 pour la lutte des feux de forêt?

    Répondre
    • août 2, 2017 à 3:10 pm
      Permalink

      À la blague je dirais qu’en Europe ils ont autant de pistes d’atterrissages que nous avons de lacs ici. La distance entre le plan d’eau et le site de large est important. Le Q400-MR peut parcourir deux fois plus de distances avec 66% plus de produits retardants à bord. Si un Cl-415 doit parcourir 50 mn pour écoper, un Q400 MR aura la même efficacité s’il doit en faire 100 mn (182km) pour charger du retardant.

      Si une incendie se déclare à 300 km de la base, Trois CL-415 prendront plus d’une heure pour déverser 18 tonne de produits retardants. Des Q400-MR en patrouille peuvent déverser 30 tonnes dans la première demie-heure et un autre trente tonnes dans l’heure suivante. Pour arrivé à ce total les CL415 doivent pouvoir écoper tout prêt du lieu de largage. La très grande majorité des feu sont circonscrit dans un petit périmètre et plus la quantité de produit retardant est importante dans la première heure plus grande sont les chances de circonscrire le feu. Pour les incendies plus importants il y a maintenant de plus petits appareils qui font très bien le travail.

      Répondre
      • août 2, 2017 à 4:18 pm
        Permalink

        J’ai cherché pour avoir des images (vidéo ou photos) pour voir comment se fait le plein d’eau pour les Q400, je n’ai rien trouvé! Est-ce plus rapide que les CL 415?

        Répondre
          • août 2, 2017 à 4:59 pm
            Permalink

            Les Iles de La Réunion sont un département français d’outremer.

        • août 2, 2017 à 4:56 pm
          Permalink

          Le largage est plus long avec le Q400-MR car son dispositif est calibré de manière à libérer l’eau plus lentement.

          Répondre
          • janvier 16, 2018 à 6:57 am
            Permalink

            Oui et non, le système de largage permet de choisir le nombre de litres / m² on veut avoir au sol. Donc clairement on peut avoir des largages tout aussi courts que ceux d’un CL (à la quantité près 6 000 l / 10 000 l) mais aussi beaucoup plus long si on choisit un recouvrement faible.

        • janvier 16, 2018 à 7:01 am
          Permalink

          Les temps de remplissages ne sont pas comparables. A l’écopage, un CL415 met environ 12 secondes pour remplir ses soutes à eau pour environ 6 minutes pour un Dash.
          Mais pour du retardant, le temps de remplissage d’un CL415 ou d’un Dash sont parfaitement les mêmes pour la même quantité livrée. Cela correspond au débit de la pompe de la station de remplissage.

          Répondre
    • janvier 16, 2018 à 7:04 am
      Permalink

      Parce qu’ils ne transportent pas les mêmes produits.
      En France les CL415 travaillent très majoritairement avec de l’eau (lacs ou mer), alors que les Dash travaillent contrairement avec du retardant.
      Les tactiques d’emploi ne sont pas les mêmes : attaques directes pour les CL, attaques indirectes pour les Dash8.

      Répondre
  • août 2, 2017 à 1:44 pm
    Permalink

    Wow, merci pour cette recherche supplémentaire du Q400 Multi Roles.

    Il est important de noter les rôles différents que jouent ce Q400 versus le CL-415 (en France en tout cas)

    Avec 10 tonnes de retardant, le Q400 MR peut faire le guet, en vol, pendant 3 heures et attaquer rapidement un feux naissant (en s’y rendant rapidement à 600 km/h).

    Au besoin, les CL-415s peuvent ensuite prendre la relève et y faire la vrai job de bras (en « dumpant » beaucoup plus de tonne d’eau à l’heure grâce au « scooping »).

    Les Français semblent toujours intéressés à remplacer leurs 415 vieillissants. Ils tenteraient de réunir une commande de 25 appareils avec leur voisins.

    —————————————————-

    Mais je suis d’accord; le Q400 MR est pas mal attrayant. Après seulement quelques heures de modififications, il peut transporter jusqu’à 64 passagers, ou alternativement du cargo.
    => Ça pourrait être très utile pour Hydro Quebec par exemple! Une utilisation hivernal par Hydro Quebec, et par la SOPFEU l’été.<=

    (Aussi, la valeur de revente d'un Q400 MR est sûrement plus aventageux; ça pourrait faciliter le financement d'un client)

    Répondre
  • août 3, 2017 à 9:55 am
    Permalink

    Bonjour,
    Je suis pilote de CL-415. Nous sommes actuellement à Kamloops, BC avec 4 appareils du Québec.
    Ici, les opérations se font principalement avec du retardant, des hélico avec des poches d’eau en élingues.
    Il ont aussi des FireBoss qui sont utilisés pour la détection et l’attaque initiale.

    Les deux type d’attaques sont très compatibles (Retardant vs eau et mousse – Q400 vs CL415). C’est une question de
    type de combustible, de topographie et de l’activité humaine. Le bon outil pour le bon travail.

    lc

    Répondre
    • août 3, 2017 à 10:36 am
      Permalink

      Je ne penses pas que le Q400MR sera le seul avion de combat aérien pour les feux de forêt, mais disons qui pourrait devenir un avions essentiel. Merci beaucoup pour le commentaire, et j’imagine que les pilotes du SAG sont très occupés à Kamloops.

      Répondre
  • novembre 20, 2017 à 4:46 am
    Permalink

    ça ne nous dit toujours pas combien de temps il faut au Q400 pour faire le plein

    Répondre
  • janvier 16, 2018 à 6:55 am
    Permalink

    Bonjour,
    je me permets d’intervenir sur ce sujet. Il n’est pas question de remplacer nos CL415 par des Dash8 Q400 MR. Les capacités amphibie du CL415 en font un élément difficilement contournable en France. L’achat des Q400 MR est prévu pour remplacer nos S2FT Tracker qui sont vieillissants après de nombreuses années de service.
    Nos Q400 MR permettent de plus, en dehors de la saison des feux de forêts, de transporter ou 64 passagers avec jusqu’à 1700 kg de « bagages », ou 9 tonnes de matériel ou 18 passagers avec 4 tonnes de matériel. Nos futurs avions devraient également comporter une version sanitaire avec 6 civières.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *