L’important corridor Québec Nouvelle-Angleterre 

Pour partager cette publication :

L’entente

 

Lors du sommet manufacturier du Vermont le 26 septembre dernier, Aéro Montréal, l’Aerospace Components Manufacturers du Connecticut et le Vermont Chamber of Commerce ont signé une entente de collaboration.

Cette nouvelle entente ouvre la voie à une plus grande collaboration entre les grappes aérospatiales du Québec et des États de la Nouvelle-Angleterre. En 2018, les exportations de l’industrie aérospatiale québécoise vers la Nouvelle -Angleterre se sont élevées à 1,8 G $ dont 1,4 G $ pour le seul état du Connecticut. Cet état est donc le plus gros client américain de l’industrie aérospatiale québécoise.

Sa portée

 

La déléguée du Québec en Nouvelle-Angleterre, Mme Marie-Claude Francoeur, déclare ce qui suit à propos de l’entente sur le corridor Québec Nouvelle-Angleterre :

« L’objectif est d’augmenter notre collaboration économique entre nos principaux joueurs du secteur et nos fournisseurs. Sur ce corridor, nous retrouvons des entreprises d’envergure mondiales comme UTC Aerospace, Sikorski, Pratt & Whitney, Raytheon, GE, GKN Aerospace, BAE, Bombardier ou Bell Helicopter et Textron.

 

Ce corridor est d’intérêt stratégique pour le Québec. Cet espace permet le partage des meilleures pratiques de soutien des PME entre les différentes associations industrielles partenaires. Grâce à des liens étroits entre les partenaires, nous pouvons échanger sur nos meilleures pratiques de soutien de l’industrie ainsi que sur les nouvelles innovations technologiques dans le secteur. Plusieurs institutions universitaires de haut calibre avec des centres de recherche de pointe se trouvent en Nouvelle-Angleterre comme Yale, Brown, l’Université du New Hampshire, l’Université du Maine à Orono. Ces institutions se distinguent notamment dans des secteurs prometteurs de l’industrie comme celle des drones et de la défense, qui sont également des secteurs porteurs pour le Québec. 

 

Cette collaboration commerciale est nécessaire dans un monde ou la compétition internationale est très forte. Les entreprises québécoises doivent tirer profit de la relation de proximité que la délégation du Québec à Boston a bâtie avec les entreprises, les partenaires et les universités en Nouvelle-Angleterre grâce à sa présence sur le territoire. Nous réaffirmons notre soutien envers cette initiative porteuse. » 

Son potentiel

 

Tout comme pour Aéro Montréal, le plus gros événement du Aerospace Components Manufactures of Connecticut est le salon Aéronautique du Bourget. L’entente signée au Vermont le 26 septembre dernier ouvre la porte à une collaboration entre les deux organismes lors du Bourget 2021. Dans cette entente, le Vermont sert de lien afin de faciliter les échanges entre les États participants. Les entreprises québécoises qui ont participé au sommet manufacturier du Vermont le 26 septembre dernier, se sont dites surprises par la quantité et la qualité des représentants des entreprises aérospatiales américaines présentes.

Le Corridor Québec Nouvelle-Angleterre ouvre des perspectives dans le secteur de la défense américaine pour les entreprises d’ici. Les dépenses militaires des États-Unis dépassent les 700 G $ par année. Le moindre petit contrat militaire représente de très gros revenus.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *