Max Ward : le pionnier de l’aviation est décédé

Pour partager cette publication :

Max Ward pionnier de l’aviation canadienne est décédé hier à l’âge de 98 ans. M. Ward a acquis ses ailes de pilotes au sein de l’Aviation Royale Canadienne en 1941. Au cours des années 50, il lance sans succès quelques entreprises de transport aérien vers le nord de l’Alberta.

Les débuts

Wardair a débuté ses opérations internationales en 1962 avec un Douglas DC-6. La compagnie fait l’acquisition de son premier jet en 1966 et il s’agissait d’un Boeing B727-100. MAX Ward était un entrepreneur audacieux qui ne craignait pas de sortir des sentiers battus; à l’époque, il était très difficile de lancer une nouvelle ligne aérienne à cause des obstacles réglementaires. Wardair n’avait donc pas l’autorisation de vendre des billets à des particuliers. 

Mais Max Ward a profité d’une faiblesse de la réglementation pour opérer une compagnie de nolisement. Pour avoir une place sur un vol de Wardair Airlines les passagers devaient d’abord devenir membre du « club Wardair ». Puis cette dernière entité se tournait vers la ligne aérienne afin de noliser les avions. Durant les années 70, le transporteur connait de bonnes années alors que la flotte augmente considérablement. À la fin de cette décennie, la compagnie compte deux B707, quatre B747 et deux DC-10.

Les années 80

Bien qu’elle ait eu de très bons tarifs, Wardair n’était pas un transporteur à rabais mais plutôt le contraire. La compagnie servait des repas et offrait u service qui faisait l’envie des grandes compagnies aériennes. Elle avait également aménagé les cabines des avions en fonction du confort plutôt que de la densité. En 1987, Wardair profite de la dérèglementation pour se lancer dans un très audacieux plan de croissance. Cette année-là, la compagnie commande quatorze A310, douze MD-88 et douze Fokker 100. Mais les problèmes liés à une expansion rapide se multiplient et la compagnie sera vendue à Canadian Airlines en 1989. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “Max Ward : le pionnier de l’aviation est décédé

  • novembre 5, 2020 à 10:21 pm
    Permalink

    Cette compagnie possédait une expertise et compétence dans certaines de ses  »support shops » ( hydr. stst test of press. btle , avionics , métrologie, Cat II/III mntce program ) supérieure a ses concurrents.
    R.I.P. Max.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *