Nav Canada suspend la fermeture de 7 tours de contrôle

Pour partager cette publication :

L’automne dernier, Nav Canada avait lancé 29 études afin d’ajuster ses services à la demande réduite. Sept tours de contrôles faisaient alors face à une menace de fermeture dont celle de St-Jean au Québec. 

Disons qu’après les augmentations de tarifs de 40 % et une première vague de réduction, cette annonce avait été très mal reçue. Les réductions annoncées étaient d’une telle ampleur que tous les intervenants se sont mobilisés. Nav Canada a eu discussions avec des intervenants et par moment le ton a monté. Certains opérateurs ont remis en question la sécurité aérienne et ont même envoyé des mises en demeure. On peut dire que Nav Canada a fait face à un barrage en règle de la part de toute l’industrie. 

L’entreprise qui gère les services de navigation aérienne a donc choisi de faire marche arrière et de revoir sa stratégie. Toutefois, elle maintient l’étude sur la rationalisation de ses opérations. Mais en remplacement des fermetures, elle cherchera plutôt des solutions différentes telles que des modifications aux heures d’exploitation. Enfin, le communiqué de Nav Canada mentionne ce qui suit :

« Afin d’améliorer la sensibilisation et la contribution des parties prenantes, Nav Canada fera appel à un processus d’avis de proposition qui leur offrira une occasion de plus de s’exprimer sur ses recommandations spécifiques. » 

Autrement dit, elle demande aux intervenants de lui fournir des solutions alternatives afin de passer à travers la crise. 

Pour ma part, je n’ai toujours pas changé d’avis au sujet de la crise que vit Nav Canada. La solution passe par Ottawa et c’est au ministre des Transports de dénouer l’impasse. Il doit accorder une aide financière temporaire à cet organisme essentiel à la sécurité du transport aérien canadien. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *