Qui est SouthWest Airlines

Pour partager cette publication :

Suite à l’incident impliquant un B737 de la compagnie SouthWest Airlines, j’ai reçu des questions à propos de cette compagnie.

 

SouthWest Airlines est le plus rentable, le vieux et le plus gros transporteur à bas prix au monde avec plus de 700 Boeing 737 dans sa flotte et elle a 44 ans d’existence dont 43 ont été profitables. Près de 10% de tous les B737 produits à ce jour ont porté les couleurs de SouthWest, ce qui en fait de loin le plus gros opérateur de ce type. Certains n’hésitent pas à dire que les employés du service d’entretien de Southwest connaissent mieux le B737 que la plupart des employés de Boeing.

 

Pour ce qui est de l’incident à proprement parlé, si les photographies que j’ai vues sont les bonnes, il s’agitait d’un B737 NG avec le CF56-7B. Pour ceux qui auraient des doutes à propos de la fiche de sécurité de Southwest Airlines, demandez-vous si une compagnie aérienne américaine aurait été en mesure d’atteindre cette taille avec une sécurité déficiente. Poser la question c’est y répondre.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

7 avis sur “Qui est SouthWest Airlines

  • avril 17, 2018 à 7:12 pm
    Permalink

    Ça semble être une défaillance du Nose Cowl puisqu’on y voit la fan et ces fan cowls qui ont l’air intacte

    Répondre
    • avril 17, 2018 à 11:21 pm
      Permalink

      il y a eu un incident très similaire en 2016 sur un autre 737 de SWA

      http://avherald.com/h?article=49d2d7e3&opt=0

      le NTSB a découvert que c’est une pale du fan qui a cassée. La nacelle a fait son travail de « containment » mais elle est sorti par l’avant du moteur au lieu de l’arrière en emportant le nose cowl. D’ailleurs, une AD vient tout juste d’être publié par l’EASA pour effectuer des inspections ultrasoniques sur les pales des CFM56-7B.

      https://ad.easa.europa.eu/ad/2018-0071

      Répondre
    • avril 18, 2018 à 12:03 am
      Permalink

      Non, c’est en fait une pale de soufflante (fan blade) qui s’est brisée. Dans sa rotation, et en se détachant, la pale a sectionné le pourtour de l’entrée d’air (nose cowl) à l’arrière à son point d’attache, puis a percuté l’avion et a fait éclaté un hublot; ce qui a engendré une décompression rapide de la cabine, qui a instantanément causé l’aspiration d’une passagère vers l’extérieur. Mais même si elle est restée à bord de l’appareil la passagère n’a malheureusement pas survécue à ses blessures.

      Répondre
  • avril 18, 2018 à 8:31 am
    Permalink

    Bizarre quand on parle des 3 grandes compagnies aériennes américanes, on parle seulement DAL, AAL et UAL. ou encore Alaska Airlines. C’est très rare qu’on entends parler de JetBlue et Southwest.

    Étant canadien, c’est très rare qu’on trouve des voles de JB ou SW dans les moteurs de recherche d’expédia aussi. Je trouve ça très bizarre. Pourtant JB et SW ont une flotte aussi grande que AC et WJ. Je peux croire que des américans ne trouveront pas de vols de Transat ou Porter dans leur moteurs de recherche non plus?

    Répondre
    • avril 18, 2018 à 8:46 am
      Permalink

      SouthWest et JetBlue n’ont pas de vol au Canada, dans le cas de SouthWest cela s’explique surtout pas l’absence d’aéroport secondaire au Canada qui ont la possibilité d’embarquer des passagers. L’infâme liste des aéroports désignés fait en sorte qu’il est très difficile pour un aéroport qui n’est pas sur cette liste de démarrer un service de passagers.

      Répondre
    • avril 18, 2018 à 9:45 am
      Permalink

      On parle peu de B6 et WN parce qu’ils font peu de vols internationaux, mise à part les Caraïbes et les alentours. Southwest est le troisième transporteur de la planète avec, de mémoire, environ 150 millions de passagers annuellement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *