Skywest exploitera les 20 CRJ900 de Delta

Pour partager cette publication :

Lors du dévoilement de ses résultats du deuxième trimestre de 2018, le transporteur aérien régional Skywest a confirmé avoir signé une entente avec Delta Airlines afin d’opérer les 20 CRJ-900 que cette dernière a commandés de Bombardier au mois de juin dernier. La livraison des appareils débutera à la fin de 2018 et s’étirera jusqu’à la fin de 2020.

 

La direction de Skywest a aussi confirmé la nouvelle tendance des grandes compagnies aériennes qui préfèrent acheter les avions régionaux elles-mêmes pour ensuite sous-traiter leur exploitation aux transporteurs régionaux. C’est pour cette raison que Skywest

ne prévoit pas faire de nouvelle commande d’avions dans un avenir rapproché.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

15 réflexions sur “Skywest exploitera les 20 CRJ900 de Delta

  • juillet 26, 2018 à 8:37 pm
    Permalink

    Cette manière d’opérer des grandes compagnies aériennes, sa pourrait tu être un moyen de fournir aux transporteurs régionaux des avions qu’ils ne pourraient pas acheter eux-mêmes en quantités suffisantes pour ce taillé une part de se marché régional. En bout de ligne sa doit rapporter a ces grandes compagnies un bon revenu et probablement aussi des clients/passagers qui voyages aussi a l’international. Les transporteurs régionaux n’ont pas toujours je pense des facilités de financement comme ces grandes compagnies aériennes.

    Répondre
  • juillet 26, 2018 à 10:01 pm
    Permalink

    Pourquoi ils font ça (acheter les avions et sous-traité leur utilisation) ???

    Répondre
    • juillet 27, 2018 à 6:05 am
      Permalink

      Les employés. les pilotes et agents de bord, sont moins bien payé dans les compagnies régionales. Cette façon de faire permet de réduire les coûts d’exploitations. Mais les syndicats des pilotes ont obtenue que le nombre des avions régionaux soient limités, ainsi que leur taille et leur poids, c’est la fameuse scope close.

      Les grosse compagnies achètent les avions car au lieux d’avoir à négocier des contrats de 15 ou vint ans, elle négocient des contrats de plus courtes durées, neuf ans dans le cas des 20 CRJ900. Cela permet de d’obtenir de bons prix et surtout de recommencer la négo plus souvent.

      Répondre
      • juillet 27, 2018 à 6:55 am
        Permalink

        Est-ce que c’est ça qui va remplacer les commandes de Skywest totalisant 200 appareils ?

        Répondre
        • juillet 27, 2018 à 7:29 am
          Permalink

          On ne peut être certain de rien, mais la nouvelle tendance implique aussi des commandes de 20 à 30 appareils à la fois au lieu des grosses commandes comme dans le marché des avions régionaux. C’est probablement lié au fait qu’il y a beaucoup d’incertitude sur l’avenir de ce marché à long terme, 20 ans. Pour que les avions régionaux connaissent un nouveau boom, il faudra probablement qu’une nouvelle technologie de propulsion super efficace fasse son apparition.

          Répondre
          • juillet 27, 2018 à 9:12 am
            Permalink

            C’est aussi parce qu’il y a une mince chance pour que les scope clause soient modifiées, si c’était le cas celui qui auraient commandé 60 CRJ900 (par exemple) serait dans la merde.

          • juillet 27, 2018 à 10:08 am
            Permalink

            À bien y réfléchir, je pense que les cie aériennes ont décider de mettre en compétition le plus souvent possible les fabricants d’avion. Ils croient que les prix vont aller à la baisse avec cette tactique.

            Également, je pense que la clause de limitation pourrait être modifier quelques peu en ajoutant un quota d’avion de plus de 86 000 lbs et Mitsubishi et Embraer pourrait mettre au pot pour que cela arrive dans le but de tasser BBD un peu plus. Mitsubishi particulièrement sont dans la M, ils ont beaucoup d’argent et je crois qu’ils ne laisseront pas tomber leur MRJ.

          • juillet 27, 2018 à 12:26 pm
            Permalink

            Ce sont les syndicats des pilotes qui contrôlent la clause de limitation et ils ne sont pas près de donner du lousse.

          • juillet 27, 2018 à 1:14 pm
            Permalink

            Effectivement les chances sont très minces mais les US3 pourraient proposer quelques choses aux pilotes qui permettrait d’alléger les clauses de limitation. Et si c’était le cas, tu ne veux pas être coincé avec une grosse commande de CRJ900…

          • juillet 27, 2018 à 3:13 pm
            Permalink

            Là tu soulèves une bonne question: si les syndicat n’ont pas d’intérêts à modifier la clause de limitation, est-ce que les 3 grande$ compagnie$ pourraient offrir de$ incitatif$ montaire$ afin de le$ convaincre$ ? 🙂

          • juillet 27, 2018 à 4:44 pm
            Permalink

            Je ne vois pas pourquoi les cie aériennes US ne proposeraient un hausse des salaires de 20-25% en retour d’une augmentation du nombre de sièges de 10-15% et de la masse maximale. Cette stratégie permettrait d’introduire les nouveaux appareils avec 20-25% d’économie de carburant. C’est le carburant de consommer en moins et plus de culs dans l’avions qui vont régler la facture salariale supplémentaire.

          • juillet 27, 2018 à 5:14 pm
            Permalink

            Qui te parles de hausse de salaires, un montant forfaitaire ferait très bien l’affaire surtout que ce n’est pas récurrent et il doit bien y avoir d’autres astuces aux quels je n’ai pas pensé encore.

            Pour les vols régionaux de moins de 500 miles nautiques, plus de 80% des vols régionaux, l’économie de carburant ne joue pas beaucoup dans la balance. C’est de cette manière que Delta a réussi à tirer de très bons profits avec les vieux Mad Dog qui boivent comme des alcooliques mais qui sont très fiable. La raison principale de leur retrait planifié, c »est le manque de pièces de rechanges à bon prix qui surviendra dans quelques années. C’est pour cette raison aussi que Transat a pris la décision de remplacer les A310.

            La qualité la plus importante pour un avion régional, c’est la fiabilité et c’est pour cette raison qu’American, Air Canada et JetBlue envoient à la poubelles les E-190 qui sont en réalité des « Profits Killer ».

          • juillet 27, 2018 à 5:50 pm
            Permalink

            Pour les courts vol, vous avez raison. Les économies sont dans la partie «cruising» donc les économies seront faibles. Alors, je me demande pourquoi Embraer a remotorisé ses E-Jet?

            Par contre, ça fait longtemps que les syndicats ne mordent plus sur les montants forfaitaires. Les hausses de salaire se répercutent sur tout le reste de la carrière d’un travailleur et au moment de prendre sa retraite, les montants forfaitaires ne seront d’aucune utilité dans le calcul de sa pension. La pension c’est ce qui obsède les syndicaleux parce qu’ils seront plus longtemps à la retraite qu’au travail et les pensions ne sont généralement pas indexé au coût de la vie. Donc il faut aller chercher un max de salaire pour avoir un max à la pension.

          • juillet 27, 2018 à 6:59 pm
            Permalink

            En fait c’est L’E190 et l’E-195 qui avaient besoin d’une remotorisation, en 2013 les moteurs CF-34-10 commençaient déjà a donner de sérieux signe de vieillissement prématuré et avec l ‘arrivée du C Series, l’avenir de l’E-Jet était compromis, pis tant qu’à faire ils ont remotorisé l’E-175 surtout que plusieurs croyaient à l’époque que la clause de limitation serait revue à la hausse.

            D’accord pour l’argument sur les hausses de salaires versus les montants forfaitaires. Faudrait donc que le montant soit très élevé pour que les pilotes l’acceptent et cela annulerait les économies.

  • juillet 27, 2018 à 12:55 pm
    Permalink

    Les syndicats américains sont très affairistes. Tant que les pilotes vont calculer que la clause leur est très profitable, c’est pas demain qu’ils vont changer d’opinion. Faudrait que les transporteurs leurs donnent un très gros cadeau qui serait plus avantageux que le maintien de la fameuse clause.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *