TRU Simulation ferme ses installations de Montréal

Pour partager cette publication :

La COVID19 continue de faire des ravages dans l’industrie aéronautique et les entreprises doivent s’ajuster.

La compagnie Textron qui détient entre autres les marques Bell, Beehcraft, Cessna et TRU Simulation va procéder à de nouvelles mises à pied. La compagnie a rempli un document de la Securities Exchange Commission (SEC) des États-Unis à cette effet. 

Textron mentionne avoir encaissé un déclin substantiel de ses commandes de simulateurs pour l’aviation commerciale. Par conséquent, l’usine de TRU Simulation à Montréal cessera toutes ses activités de production. La compagnie continuera de fournir le service après-vente à partir de ses installations de Tampa en Floride. Les termes utilisés dans la déclaration à la SEC laisse entrevoir une fermeture définitive des installations montréalaises

Textron procèdera également à d’autres mises à pied dans ses différentes filiales de l’aviation civile. Au total, Textron procèdera à environ 1950 licenciements soit 6% de sa main d’œuvre. Pour l’instant, les installations de Bell à Mirabel ne serait pas affectées.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

19 réflexions sur “TRU Simulation ferme ses installations de Montréal

  • juin 19, 2020 à 5:29 am
    Permalink

    Est-ce que Bell sera touché?

    Répondre
    • juin 19, 2020 à 7:47 am
      Permalink

      Non, pour l’instant les installations de Mirabel ne sont pas affectés. Merci d’avoir posé la question, j’avais oublier d’en parler.

      Répondre
  • juin 19, 2020 à 1:55 pm
    Permalink

    Tout-à-fait André Allard…..Je trouvais la manière de TRU de gérer la Covid-19 vraiment lâche (tous les employés licenciés à l’exception de 10% des effectifs). Mais de voir qu’ils étaient forcés de le faire par Textron…..on sais maintenant qui sont les vrais lâches…..dommage pour tous les employés exemplaires de TRU…..au fait, il n’y aurait pas une clause qui interdirait à Textron de fermer TRU par hasard? Tout le monde ont vérifié? Il me semble que l’on ne se donne pas les moyens de protéger les entreprises d’ici……

    Répondre
  • juin 19, 2020 à 6:08 pm
    Permalink

    On ne parlera plus de pénurie de main-d’oeuvre avant longtemps. Ça sort par les châssis.

    Répondre
  • juin 20, 2020 à 10:10 am
    Permalink

    Petit commentaire hors sujet.
    Lorsque je vais sur le site des Ailes du Québec, je passe par Google. Depuis peu, on y affiche des publicités d’Infolinks en anglais sur toutes sortes de thèmes tels que des offres de voyage, des vêtements etc. Sur IPad, elles s’affichent dans un rectangle en bas de page, sur PC elles s’affichent en bas et de chaque côtés de la page dans trois rectangles. Elles masquent même une bonne portion de texte en bas de page… de sorte qu’il est impossible de les éviter. Ces publicités ne sont pas sollicités par l’usager que je suis. Sont-elles sollicitées par toi André? Si tel est les cas, alors je m’en réjouis car cela te procure un certain revenu. Mais si elles ne viennent pas de ton initiative, sache que certains font du « parasitage » financier sur ton travail.

    Répondre
    • juin 20, 2020 à 10:30 am
      Permalink

      Ces publicités n’ont pas de liens avec Google car j’ai ouvert un compte infolink. Pour le rectangle du bas, il y a un petit X qui apparaît dans le coin supérieur droit afin de faire disparaître la publicité. Pour les deux rectangles verticaux de chaque côtés de la page, le X apparaît en bas à gauche ou à droite selon la côté de la pub.

      Tous les commentaires des lecteurs à propos de ces publicités sont les bienvenus. Je peux facilement remplacer les pubs actuels par des pubs qui apparaissent dans le texte si elles sont trop dérangeantes. Il s’agit pour moi d’identifier quelle sera le meilleur compromis revenus/désagréments du lecteur. Mais ce qui est certain, c’est que si les revenus sont bons, les annonces resteront car elles permettront de maintenir la gratuité du site.

      J’ai choisi infolink plutôt que Google Add car c’est une question de % de revenus versé à l’éditeur. Disons que Google est pingre dans sa répartition des revenus publicitaires.

      Répondre
      • juin 20, 2020 à 10:40 am
        Permalink

        Doit ton cliquer sur chaque publicités pour que sa te soit créditer comme auparavent. Moi je préferait que sa soit dans le texte mais je m’en accomode comme c’est présentement aussi.

        Répondre
        • juin 20, 2020 à 10:48 am
          Permalink

          Disons qu’il n’est pas nécessaire de cliquer sur chacune des publicités à chaque visite, mais disons que quelques cliques par jour seraient les bienvenus. Je prend note pour les publicités dans le texte.

          Répondre
          • juin 20, 2020 à 11:53 am
            Permalink

            J’ai remarqué que si on zoom la page à 90% les publicités de chaque côté dégagent complètement tous les texte publier.

      • juin 20, 2020 à 11:30 am
        Permalink

        Tant mieux André! Sachant que cette publicité s’inscrit dans ta stratégie d’affaire, je suis 100% d’accord!

        Répondre
  • juin 20, 2020 à 11:56 pm
    Permalink

    Verifiez tres bien vos sources car elles semblent etre erronees. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *