Un excellent début d’été pour les revenus d’Air Transat

Pour partager cette publication :

English follows

Transat A.T. inc. – Résultats du troisième trimestre de 2017

Un excellent début d’été

Pour le troisième trimestre :

  • Revenus de 733,2 millions $, par rapport à 663,6 millions $ en 2016.
  • Résultat d’exploitation de 41,0 millions $, par rapport à une perte d’exploitation de 3,0 millions $ en 2016.
  • Résultat d’exploitation ajusté1 de 59,1 millions $, par rapport à 16,0 millions $ en 2016.
  • Résultat net attribuable aux actionnaires de 26,6 millions $, par rapport à 9,4 millions $ en 2016.
  • Résultat net ajusté3 de 26,9 millions $, par rapport à 2,5 millions $ en 2016.

Pour la période de neuf mois :

  • Revenus de 2,3 milliards $, par rapport à 2,3 milliards $ en 2016.
  • Perte d’exploitation de 24,8 millions $, par rapport à 57,2 millions $ en 2016.
  • Résultat d’exploitation ajusté1 de 23,5 millions $, par rapport à une perte d’exploitation ajustée1 de 20,7 millions $ en 2016.
  • Perte nette attribuable aux actionnaires de 13,8 millions $, par rapport à 76,7 millions $ en 2016.
  • Perte nette ajustée3 de 17,3 millions $, par rapport à 39,7 millions $ en 2016.

MONTRÉAL, le 7 sept. 2017 /CNW Telbec/ – Transat A.T. inc., l’une des plus grandes entreprises de tourisme intégrées au monde et le chef de file de l’industrie des voyages vacances au Canada, a enregistré des revenus de 733,2 millions $ pour le trimestre terminé le 31 juillet 2017, par rapport à 663,6 millions $ en 2016, en hausse de 69,6 millions $ ou 10,5 %. La Société affiche un résultat d’exploitation ajusté1 de 59,1 millions $, par rapport à 16,0 millions $ en 2016, et un résultat net attribuable aux actionnaires de 26,6 millions $ (0,72 $ par action de base et diluée) pour le troisième trimestre de 2017, par rapport à 9,4 millions $ (0,26 $ par action de base et diluée) en 2016. Excluant les éléments non liés à l’exploitation, Transat affiche un résultat net ajusté3 de 26,9 millions $ (0,73 $ par action) pour le troisième trimestre de 2017, par rapport à 2,5 millions $ (0,07 $ par action) en 2016.

« Le troisième trimestre a été très positif. D’une part, comme nous l’avons annoncé le 21 août dernier, nos résultats remontent au niveau des années précédant 2016. D’autre part, nos projets ont avancé à pas de géant avec l’annonce de la location de nouveaux appareils A321neo LR et celle de la cession de notre participation dans Ocean. », a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat.

Faits saillants du troisième trimestre

La Société a enregistré des revenus de 733,2 millions $, par rapport à 663,6 millions $ en 2016. L’augmentation de 69,6 millions $ (10,5 %) est due à une hausse du nombre de voyageurs de 8,7 % sur le marché transatlantique, le principal marché de la Société pour cette période, qui découle de sa décision d’augmenter son offre de produits de 7,2 % sur ce marché. L’augmentation a également été accentuée par un accroissement de l’offre de produits de 1,9 % sur le marché des destinations soleil, qui a entraîné une hausse du nombre de voyageurs de 2,9 % sur ce marché. De plus, les prix de vente moyens ont augmenté sur l’ensemble des marchés.

Les activités se sont soldées par un résultat d’exploitation ajusté1 de 59,1 millions $, comparativement à 16,0 millions $ en 2016, soit une amélioration de 43,1 millions $, qui découle principalement de l’augmentation des prix de vente moyens, et ce plus particulièrement depuis le début du mois de juin. L’amélioration du résultat d’exploitation est aussi attribuable à une augmentation du nombre de voyageurs et des coefficients d’occupation sur l’ensemble des marchés, et à une baisse des coûts aériens due notamment à une meilleure utilisation des avions gros-porteurs.

Le 19 juillet 2017, la Société a signé une entente avec H10 Hotels en vue de vendre sa participation minoritaire de 35 % dans Ocean Hotels, pour un montant prévu de 150,5 millions $ américains (183,6 millions $). Au 31 juillet 2017, cette participation représentait un actif de 100,7 millions $, qui a été présenté comme actif détenu en vue de la vente à l’état de la situation financière. L’entente signée avec H10 Hotels, qui détient déjà 65 % de la coentreprise formée en 2007, est contraignante et soumise à certaines conditions habituelles. Le prix de vente est sujet à des ajustements au moment de la clôture de la transaction prévue d’ici le 2 novembre 2017, et après si nécessaire. Transat demeure engagée à devenir un hôtelier à part entière et cède sa participation minoritaire dans Ocean Hotels afin d’accélérer le développement de sa propre chaîne hôtelière dans le Sud.

La somme des quotes-parts du résultat net de Ocean Hotels et de Rancho Banderas All Suites Resort, les entreprises en hôtellerie de la Société, s’élève à 1,6 million $, comparativement à 2,5 millions $ pour le trimestre correspondant de 2016. Pour le trimestre, la diminution est due à un effet de change défavorable.

Faits saillants de la période de neuf mois

Comme annoncé le 21 août, les revenus du troisième trimestre sont supérieurs à ceux du trimestre correspondant de 2016, venant compenser la diminution constatée au cours de la saison d’hiver. Sur neuf mois, la Société a enregistré des revenus de 2,3 milliards $, comparativement à 2,3 milliards $ en 2016.

La diminution des revenus en hiver est attribuable à une proportion supérieure de vols vendus sans portion terrestre par rapport aux forfaits, comparativement à 2016. Durant la saison d’hiver, la baisse du nombre de voyageurs de 1,4 % sur le marché des destinations soleil, le principal marché pour cette période, découle de la décision de la Société de réduire son offre de produits de 2,3 % sur ce marché. L’effet de cette baisse a été compensé par une augmentation de l’offre de produits de 9,6 % sur le marché transatlantique, qui a entraîné une hausse du nombre de voyageurs de 6,5 %. Durant la saison d’hiver, les prix de vente moyens ont augmenté sur le marché des destinations soleil et légèrement diminué sur le marché transatlantique.

Pour la période de neuf mois, les activités se sont soldées par un résultat d’exploitation ajusté1 de 23,5 millions $, par rapport à une perte d’exploitation ajustée1 de 20,7 millions $ en 2016, soit une hausse de 44,2 millions $. L’augmentation du résultat d’exploitation ajusté1 découle de la saison d’été, et elle est principalement due à la hausse des prix de vente moyens, combinée à une augmentation du nombre de voyageurs et des coefficients d’occupation sur l’ensemble des marchés, et d’une baisse des coûts aériens. Durant la saison d’hiver, l’augmentation de la perte d’exploitation découle de la hausse des coûts aériens et de l’effet de change défavorable qui, combiné à la hausse des prix du carburant, a entraîné une augmentation des charges d’exploitation de 39,3 millions $, que la hausse des prix de vente moyens sur les forfaits sud n’a pu compenser.

Pour la période de neuf mois, la somme des quotes-parts du résultat net de Ocean Hotels et de Rancho Banderas All Suites Resort, les entreprises en hôtellerie de la Société, s’élève à 11,0 millions $, comparativement à 10,6 millions $ en 2016.  L’augmentation résulte d’une meilleure rentabilité opérationnelle de Ocean Hotels, compensée en partie par un effet de change défavorable.

Situation financière

Au 31 juillet 2017, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s’établissaient à 580,7 millions $, par rapport à 470,1 millions $ à pareille date en 2016. Le ratio de fonds de roulement était de 1,26, par rapport à 1,05 au 31 juillet 2016. Les dépôts reçus des clients pour des voyages à venir s’établissaient à 509,9 millions $, par rapport à 440,4 millions $, l’augmentation découlant de la hausse des réservations par rapport à l’an dernier et des prix de ventes supérieurs. Les ententes hors bilan, excluant les ententes avec les fournisseurs de services, représentaient 1 410,3 millions $ au 31 juillet 2017, par rapport à 710,3 millions $ au 31 octobre 2016. L’augmentation de 700,0 millions $ reflète les ententes signées durant le trimestre pour la location de dix Airbus A321 neo LR, qui seront progressivement intégrés à la flotte à partir du printemps 2019, au fur et à mesure que les A310 en seront retirés, ainsi que des ententes signées durant la période de neuf mois pour quatre Airbus A330. L’augmentation a été partiellement atténuée par les remboursements effectués et par l’appréciation du dollar vis-à-vis du dollar américain.

Perspectives

Été 2017 – Le marché transatlantique, au départ du Canada et de l’Europe, représente une portion très importante de l’activité de Transat durant la saison d’été. Pour la période d’août à octobre 2017, alors que la capacité totale est supérieure de 5 %, celle de la Société est supérieure de 8 %. À ce jour, 80 % de cette capacité est vendue, les coefficients d’occupation sont inférieurs de 0,7 % à ceux de 2016 et les prix des réservations prises sont supérieurs de 3,2 % à ceux enregistrés à pareille date en 2016. L’impact de la hausse du coût du carburant, combinée à la variation des devises, entraînera une baisse des charges opérationnelles de 1,3 % si le coût du carburant et le dollar en regard du dollar américain, de l’euro et de la livre demeurent stables.

Sur le marché des destinations soleil au départ du Canada, où l’été représente la basse saison, la capacité de Transat est supérieure de 4 % à celle déployée à la même date l’an passé. À ce jour, 73 % de cette capacité est vendue, les coefficients d’occupation sont supérieurs de 5,8 % et les prix de vente sont supérieurs de 6,5 %. L’impact de la hausse du coût du carburant, combinée à la variation du dollar canadien, entraînera une baisse de 1,5 % des charges opérationnelles si le coût du carburant et le dollar, en regard du dollar américain, demeurent stables. Les marges unitaires sont actuellement supérieures de 6,0 % à celles enregistrées à pareille date l’année dernière.

Dans la mesure où ces tendances se maintiennent, en tenant compte des coûts de mise en place du programme de vols de correspondances, et malgré l’augmentation récente des coûts du carburant à la suite de l’ouragan Harvey, qui sera atténuée par son programme de couverture, la Société prévoit au quatrième trimestre un résultat d’exploitation ajusté similaire à celui de 2015, qui était de 70,8 millions $ pour les activités poursuivies. Il convient de noter en particulier que d’autres ouragans, tel Irma, pourraient affecter ces prévisions.

Hiver 2018 – Pour la saison d’hiver, à ce jour 20 % de la capacité sur les destinations soleil est vendue, contre 18 % l’année dernière. De plus, le dollar, par rapport à la devise américaine, est orienté bien plus favorablement qu’à la même date au cours des années précédentes. Malgré ces indicateurs, la Société estime qu’il est encore trop tôt pour donner quelque indication concernant les résultats de la saison d’hiver.

Informations supplémentaires

Les résultats ont subi l’incidence d’éléments non liés à l’exploitation résumés dans le tableau suivant :

 

Faits saillants et impacts des éléments non liés à l’exploitation sur les résultats

(En milliers de CAD)

ACTIVITÉS POURSUIVIES

Troisième trimestre

Neuf premiers mois

2017

2016

2017

2016

Revenus

733 152

663 591

2 306 794

2 277 535

Résultat d’exploitation

40 952

(2 990)

(24 780)

(57 233)

Paiements forfaitaires – convention collective

4 200

4 200

Charge de restructuration

1 350

3 700

1 350

3 700

Amortissement

18 077

12 111

49 435

35 335

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(1 324)

(1 057)

(2 521)

(6 723)

Résultat d’exploitation ajusté1  

59 055

15 964

23 484

(20 721)

Résultat avant charge d’impôts

37 731

11 755

(18 996)

(95 064)

Paiements forfaitaires – convention collective

4 200

4 200

Charge de restructuration

1 350

3 700

1 350

3 700

Dérivés liés au carburant et autres dérivés

341

(13 922)

(3 533)

24 042

Perte sur cession d’une filiale

843

Dépréciation d’actifs

15 809

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(1 324)

(1 057)

(2 521)

(6 723)

Résultat ajusté avant charge d’impôts2

38 098

4 676

(23 700)

(53 193)

Résultat net attribuable aux actionnaires

26 588

9 439

(13 839)

(76 668)

Perte nette (Résultat net) liée aux activités abandonnées

(1 735)

5 645

Paiements forfaitaires – convention collective

3 074

3 074

Charge de restructuration

988

2 708

988

2 708

Dérivés liés au carburant et autres dérivés

250

(10 190)

(2 586)

17 600

Perte sur cession d’une filiale

615

Dépréciation d’actifs

12 222

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(969)

(773)

(1 845)

(4 921)

Résultat net ajusté3

26 857

2 523

(17 282)

(39 725)

Résultat dilué par action

0,72

0,26

(0,37)

(2,08)

Perte nette (Résultat net) lié aux activités abandonnées

(0,05)

0,15

Paiements forfaitaires – convention collective

0,08

0,08

Charge de restructuration

0,03

0,07

0,03

0,07

Dérivés liés au carburant et autres dérivés

0,01

(0,28)

(0,07)

0,48

Perte sur cession d’une filiale

0,02

Dépréciation d’actifs

0,31

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(0,03)

(0,02)

(0,05)

(0,13)

Résultat net ajusté par action3

0,73

0,07

(0,47)

(1,08)

 

Comptabilité de couverture – La Société enregistre à l’état des résultats les gains ou les pertes résultant de l’évaluation à la juste valeur des instruments financiers dérivés qu’elle utilise pour gérer le risque lié aux fluctuations du prix du carburant d’aéronefs, ainsi que les gains ou les pertes résultant de l’évaluation à la juste valeur de certains instruments financiers dérivés qu’elle utilise pour gérer le risque lié aux fluctuations de taux de change. Au troisième trimestre de 2017, ceci s’est traduit par une perte hors trésorerie de 0,3 million $ (0,3 million $ après impôts), par rapport à un gain de 13,9 millions $ (10,2 millions $ après impôts) en 2016. Pour la période de neuf mois, ceci s’est traduit par un gain hors trésorerie de 3,5 millions $ (2,6 millions $ après impôts), par rapport à une perte de 24,0 millions $ (17,6 millions $ après impôts) en 2016.

La Société utilise au besoin des instruments financiers dérivés pour se protéger des fluctuations du taux de change sur ses charges et/ou ses revenus en devises étrangères. À cet égard, sur la base des normes comptables applicables, les fluctuations résultant de la portion efficace de l’évaluation à la juste valeur de ces instruments qui sont désignés comme instruments de couverture sont comptabilisées à l’état de la situation financière consolidé et à l’état du résultat global consolidé, et non à l’état des résultats consolidé. Au troisième trimestre de 2017, Transat enregistre une perte de 23,8 millions $ (17,4 millions $ après impôts) sur ces dérivés de change, par rapport à un gain de 11,8 millions $ (8,7 millions $ après impôts) au trimestre correspondant de 2016. Pour la période de neuf mois, Transat enregistre une perte de 18,1 millions $ (13,2 millions $ après impôts) sur ces instruments de couverture de taux de change, par rapport à une perte de 23,4 millions $ (17,1 millions $ après impôts) en 2016.

Sommaire des éléments non liés à l’exploitation – Avant les éléments non liés à l’exploitation, Transat enregistre un résultat net ajusté3 de 26,9 millions $ pour le troisième trimestre de 2017 (0,73 $ par action), par rapport à 2,5 millions $ au trimestre correspondant de 2016 (0,07 $ par action). Pour la période de neuf mois, la Société enregistre une perte nette ajustée3 de 17,3 millions $ (0,47 $ par action) par rapport à 39,7 millions $ en 2016 (1,08 $ par action).

Transat A.T. inc. est une grande entreprise de tourisme international spécialisée dans le voyage vacances, qui œuvre dans le transport aérien, l’hôtellerie, les forfaits voyages et la distribution. Surtout présente au Canada, en Europe, au Mexique et dans les Caraïbes, Transat propose quelque 25 pays de destination et distribue des produits dans plus de 50 pays. Elle compte 5 000 employés, et son siège social est situé à Montréal. Très engagée dans le développement durable de l’industrie touristique, Transat multiplie les initiatives en matière de responsabilité d’entreprise depuis 10 ans et a obtenu le statut de Partenaire Travelife en 2016. Complice par excellence des vacanciers, Transat fête ses 30 ans en 2017 (TSX : TRZ).

NOTES

Les éléments suivants sont des mesures financières non normalisées selon les IFRS, utilisées par la direction comme indicateurs pour évaluer la performance opérationnelle continue et la performance opérationnelle récurrente.

  1. Résultat d’exploitation ajusté (perte d’exploitation ajustée) : Résultat d’exploitation (perte d’exploitation) avant charge d’amortissement, charge de restructuration, paiements forfaitaires liés à des conventions collectives et autres éléments inhabituels importants et incluant les primes relatives aux dérivés liés au carburant et autres dérivés arrivés à échéance au cours de la période. La Société utilise cette mesure pour évaluer le rendement opérationnel de ses activités avant les facteurs mentionnés précédemment, afin d’assurer une meilleure comparabilité des résultats financiers.
  2. Résultat ajusté (perte ajustée) avant charge d’impôts : Résultat avant charge d’impôt (perte avant charge d’impôts) avant variation de la juste valeur des dérivés liés au carburant et autres dérivés, gain (perte) à la cession d’une filiale, charge de restructuration, paiements forfaitaires liés à des conventions collectives, dépréciation d’actifs et autres éléments inhabituels importants et incluant les primes relatives aux dérivés liés au carburant et autres dérivés arrivés à échéance au cours de la période. La Société utilise cette mesure pour évaluer le rendement financier de ses activités avant les facteurs mentionnés précédemment, afin d’assurer une meilleure comparabilité des résultats financiers.
  3. Résultat net ajusté (perte nette ajustée) : Résultat net (perte nette) attribuable aux actionnaires avant résultat net lié aux activités abandonnées, variation de la juste valeur des dérivés liés au carburant et autres dérivés, gain (perte) à la cession d’une filiale, charge de restructuration, paiements forfaitaires liés à des conventions collectives, dépréciation d’actifs et autres éléments inhabituels importants et incluant les primes relatives aux dérivés liés au carburant et autres dérivés arrivés à échéance au cours de la période, net des impôts afférents. La Société utilise cette mesure pour évaluer le rendement financier de ses activités avant les facteurs mentionnés précédemment, afin d’assurer une meilleure comparabilité des résultats financiers. Le résultat net ajusté est également utilisé dans le calcul de la rémunération variable des employés et des membres de la haute direction

Transat A.T. Inc. – Results for third quarter 2017

An excellent start to summer

For the third quarter:

  • Revenues of $733.2 million, compared with $663.6 million in 2016.
  • Operating income of $41.0 million, compared with an operating loss of $3.0 million in 2016.
  • Adjusted operating income1 of $59.1 million, compared with $16.0 million in 2016.
  • Net income attributable to shareholders of $26.6 million, compared with $9.4 million in 2016.
  • Adjusted net income3 of $26.9 million, compared with $2.5 million in 2016.

For the nine-month period:

  • Revenues of $2.3 billion, compared with $2.3 billion in 2016.
  • Operating loss of $24.8 million, compared with $57.2 million in 2016.
  • Adjusted operating income1 of $23.5 million, compared with an adjusted operating loss1 of $20.7 million in 2016.
  • Net loss attributable to shareholders of $13.8 million, compared with $76.7 million in 2016.
  • Adjusted net loss3 of $17.3 million, compared with $39.7 million in 2016.

MONTREAL, Sept. 7, 2017 /CNW Telbec/ – Transat A.T. Inc., one of the largest integrated tourism companies in the world and Canada’s holiday travel leader, posted revenues of $733.2 million for the quarter ended July 31, 2017, compared with $663.6 million for the same period in 2016, an increase of $69.6 million, or 10.5%. The Corporation recorded adjusted operating income1 of $59.1 million, versus $16.0 million in 2016, and net income attributable to shareholders of $26.6 million ($0.72 per share basic and diluted) for the third quarter of 2017, against $9.4 million ($0.26 per share basic and diluted) in 2016. Before non-operating items, Transat reported adjusted net income3 of $26.9 million ($0.73 per share) for the third quarter of 2017, compared with $2.5 million ($0.07 per share) in 2016.

« The third quarter was very positive, » said Jean-Marc Eustache, President and Chief Executive Officer of Transat. « First, as we announced on August 21, our results are back up to the levels we saw in the years prior to 2016. Second, our projects have taken huge steps forward with the announcement that we will be leasing new A321neo LR aircraft and the news that we are selling our interest in Ocean Hotels. »

Third-quarter highlights

The Corporation posted revenues of $733.2 million, compared with $663.6 million for the same 2016 quarter. The increase of $69.6 million (10.5%) was driven by an 8.7% rise in total travellers in the transatlantic market, the Corporation’s main market for the period, resulting from a 7.2% increase in its product offering in that market. The increase was accentuated by a 1.9% increase of the product offering in sun destinations market, resulting in a 2.9% rise in total travellers in that market. In addition, average selling prices increased across all markets.

The Corporation reported adjusted operating income1 of $59.1 million, compared with $16.0 million in 2016. This $43.1 million improvement resulted primarily from higher average selling prices, especially since the beginning of June, combined with increases in total travellers and load factors across all markets, as well as to a decrease in air costs, due in particular to a better utilization of wide-body aircraft.

On July 19, 2017, the Corporation entered into an agreement with H10 Hotels to sell its 35% minority interest in Ocean Hotels for an anticipated amount of US$150.5 million ($183.6 million). As at July 31, 2017, this interest represented an asset amounting to $100.7 million, reported as an asset held for sale in the statement of financial position. The agreement entered into with H10 Hotels, which already owns 65% of the company formed in 2007, is enforceable and subject to certain customary conditions. The selling price is subject to adjustments upon closing, which is expected to take place by November 2, 2017 or afterward if necessary. Transat remains committed to becoming a full-fledged hotel operator and sold its minority interest in Ocean Hotels to accelerate the development of its own sun-destination hotel chain.

Together, Transat’s shares of the income of Ocean Hotels and Rancho Banderas All-Suites Resort, the Corporation’s hotel businesses, accounted for $1.6 million, compared with $2.5 million for the corresponding quarter in 2016. The decrease for the quarter was attributable to an unfavourable foreign exchange effect.

Nine-month highlights

As announced on August 21, the Corporation’s third-quarter revenues were superior to those of 2016, which offset the decrease recorded during the winter season. For the nine-month period, the Corporation posted revenues of $2.3 billion, compared with $2.3 billion in 2016.

The decrease in revenues in winter resulted from a higher proportion of flight-only versus holiday package sales compared with 2016. During the winter season, the 1.4% decrease in total travellers to sun destinations, the Corporation’s main market for the period, resulted primarily from the decision to reduce the product offering in this market by 2.3%. The impact of this decrease was offset by the 9.6% increase in the Corporation’s transatlantic market product offering which led to a 6.5% rise in total travellers. During the winter season, average selling prices increased in the sun destinations market but decreased slightly in the transatlantic market.

For the nine-month period, the Corporation reported adjusted operating income1 of $23.5 million, compared with an adjusted operating loss1 of $20.7 million in 2016, an improvement of $44.2 million. The increase in adjusted operating income1 originated from the summer-season, driven primarily by higher average selling prices, combined with increases in total travellers and load factors across all markets, as well as to a decrease in air costs. During the winter season, the higher operating loss resulted from the increase in air costs and an unfavourable foreign exchange effect which, combined with an increase in fuel prices, resulted in a $39.3 million increase in operating expenses that the higher average selling prices for sun packages could not offset.

For the nine-month period, Transat’s shares of the income of Ocean Hotels and Rancho Banderas All-Suites Resort, the Corporation’s hotel businesses, have accounted together for $11.0 million, compared with $10.6 million in 2016. The increase was attributable to Ocean Hotels’ higher operating profitability, partially offset by an unfavourable foreign exchange effect.

Financial position

As at July 31, 2017, the Corporation’s free cash totalled $580.7 million, compared with $470.1 million at the same date in 2016. The working-capital ratio was 1.26, versus 1.05 as at July 31, 2016. Deposits from customers for future travel amounted to $509.9 million, versus $440.4 million a year earlier; the increase is attributable to the higher number of bookings compared with last year, and to higher selling prices. Off-balance-sheet agreements, excluding contracts with service providers, stood at $1,410.3 million as at July 31, 2017, compared with $710.3 million as at October 31, 2016. The $700.0 million increase reflects the agreements entered into during the quarter to lease 10 Airbus A321neo LR aircraft, to be gradually integrated into the Air Transat fleet starting in spring 2019, as the carrier’s Airbus A310s are retired—as well as agreements entered into during the nine-month period for four Airbus A330s. The increase was partially offset in part by the repayments made and by the strengthening of the dollar against the U.S. dollar.

Outlook

Summer 2017 – The transatlantic market outbound from Canada and Europe accounts for a substantial portion of Transat’s business during the summer season. For the period from August to October 2017, total industry capacity is higher by 5%, while that of the Corporation is higher by 8%. To date, 80% of that capacity has been sold, load factors are lower by 0.7% versus those of summer 2016, and selling prices of bookings taken are higher by 3.2% than those recorded at the same date in 2016. The impact of increased fuel costs, combined with currency exchange fluctuations, will result in a decrease in operating expenses of 1.3% if fuel prices remain stable and the dollar remains at its current level against the U.S. dollar, the euro and the pound.

On the sun destinations market outbound from Canada, for which summer is low season, Transat’s capacity is higher by 4% than that marketed at the same date last year. To date, 73% of that capacity has been sold, load factors are higher by 5.8%, and selling prices are higher by 6.5%. The impact of increased fuel costs, combined with currency-exchange fluctuations, will result in a decrease in operating expenses of 1.5% if fuel prices remain stable and the dollar remains at its current level against the U.S. dollar. Unit margins are currently higher by 6.0% compared with those recorded at the same date last year.

If the current trends hold, taking into account the costs of implementing Air Transat’s feeder flights program, and despite the recent increase in fuel prices following hurricane Harvey, which will be attenuated by the hedging program, the Corporation expects its adjusted operating income1 for the fourth quarter to be similar to 2015, which was $70.8 million for continuing operations. It is especially worth noting that other hurricanes, like Irma, could impact these forecasts.

Winter 2018 – For the winter season, 20% of capacity on the sun destinations market has been sold to date, versus 18% at the same date in 2016. Moreover, the outlook for the Canadian dollar’s value against its U.S. counterpart is far more favourable compared with the same date in previous years. Despite these indicators, the Corporation considers that it is too soon to provide any indication regarding winter season results.

Additional information

The results were affected by non-operating items, as summarized in the following table:

 

Highlights and impact of non-operating items on results

(in thousands of $ Cdn)

CONTINUING OPERATIONS

Third quarter

First nine months

2017

2016

2017

2016

Revenues

733,152

663,591

2,306,794

2,277,535

Operating income (loss)

40,952

(2,990)

(24,780)

(57,233)

Lump-sum payments – collective agreement

4,200

4,200

Restructuring charge

1,350

3,700

1,350

3,700

Depreciation and amortization

18,077

12,111

49,435

35,335

Premiums related to derivatives matured during the period

(1,324)

(1,057)

(2,521)

(6,723)

Adjusted operating income (loss)1  

59,055

15,964

23,484

(20,721)

Income (loss) before taxes

37,731

11,755

(18,996)

(95,064)

Lump-sum payments – collective agreement

4,200

4,200

Restructuring charge

1,350

3,700

1,350

3,700

Fuel-related derivatives and other derivatives

341

(13,922)

(3,533)

24,042

Loss on disposal of a subsidiary

843

Asset impairment

15,809

Premiums related to derivatives matured during the period

(1,324)

(1,057)

(2,521)

(6,723)

Adjusted pre-tax income (loss)2

38,098

4,676

(23,700)

(53,193)

Net income (loss) attributable to shareholders

26,588

9,439

(13,839)

(76,668)

Net (income) loss from discontinued operations

(1,735)

5,645

Lump-sum payments – collective agreement

3,074

3,074

Restructuring charge

988

2,708

988

2,708

Fuel-related derivatives and other derivatives

250

(10,190)

(2,586)

17,600

Loss on disposal of a subsidiary

615

Asset impairment

12,222

Premiums related to derivatives matured during the period

(969)

(773)

(1,845)

(4,921)

Adjusted net income (loss)3

26,857

2,523

(17,282)

(39,725)

Diluted earnings (loss) per share

0.72

0.26

(0.37)

(2.08)

Net (income) loss from discontinued operations

(0.05)

0.15

Lump-sum payments – collective agreement

0.08

0.08

Restructuring charge

0.03

0.07

0.03

0.07

Fuel-related derivatives and other derivatives

0.01

(0.28)

(0.07)

0.48

Loss on disposal of a subsidiary

0.02

Asset impairment

0.31

Premiums related to derivatives matured during the period

(0.03)

(0.02)

(0.05)

(0.13)

Adjusted net income (loss) per share3

0.73

0.07

(0.47)

(1.08)

 

Hedging – The Corporation records in the statement of income any gains or losses resulting from mark-to-market adjustments of the derivative financial instruments used to manage aircraft fuel-price risk, as well any gains or losses resulting from mark-to-market adjustments of certain hedging instruments used to mitigate exchange-rate exposure stemming from its expenses and/or revenues in foreign currencies. For the third quarter of 2017, this translates into a $0.3 million non-cash loss ($0.3 million after income taxes), compared with a gain of $13.9 million ($10.2 million after income taxes) in 2016. For the nine-month period, this translates into a $3.5 million non-cash gain ($2.6 million after income taxes), compared with a $24.0 million loss ($17.6 million after income taxes) in 2016.

The Corporation uses hedging instruments to mitigate exchange-rate exposure stemming from its expenses and/or revenues in foreign currencies. Accordingly, under applicable accounting standards, any fluctuations resulting from mark-to-market adjustments of these instruments are recorded in the consolidated statement of financial position and consolidated statement of comprehensive income rather than in the consolidated statement of income. For the third quarter of 2017, Transat recorded a loss of $23.8 million ($17.4 million after income taxes) on these foreign-currency hedging instruments, compared with a gain of $11.8 million ($8.7 million after income taxes) in 2016. For the nine-month period, Transat recorded a loss of $18.1 million ($13.2 million after income taxes) on these foreign-currency hedging instruments, compared with a loss of $23.4 million ($17.1 million after income taxes) in 2016.

Summary of non-operational items – Before non-operating items, Transat posted an adjusted net income3 of $26.9 million for the third quarter of 2017 ($0.73 per share), compared with $2.5 million for the third quarter of 2016 ($0.07 per share). For the nine-month period, the Corporation recorded an adjusted net loss3 of $17.3 million ($0.47 per share) compared with one of $39.7 million in 2016 ($1.08 per share).

Transat A.T. Inc. is a leading integrated international tourism company specializing in holiday travel and active in air transportation, accommodation, travel packaging and distribution. It operates mainly in Canada, Europe, Mexico and the Caribbean, with some 25 destination countries, and distributes products in over 50 countries. Based in Montreal, the company has 5,000 employees. Transat is firmly committed to sustainable tourism development, as reflected in its multiple corporate responsibility initiatives over the past 10 years, and was awarded Travelife Partner status in 2016. The vacation travel companion par excellence, Transat celebrates its 30th anniversary in 2017 (TSX: TRZ).

NOTES

The following are non-IFRS financial measures used by management as indicators to evaluate ongoing and recurring operational performance.

  1. Adjusted operating income (adjusted operating loss): Operating income (loss) before depreciation and amortization expense, restructuring charge, lump-sum payments related to collective agreements and other significant unusual items, including premiums for fuel-related derivatives and other derivatives matured during the period. The Corporation uses this measure to assess its operational performance before the impact of the above-mentioned factors, thus ensuring better comparability of financial results.
  2. Adjusted pre-tax income (loss): Income (loss) before income tax expense before change in fair value of fuel-related derivatives and other derivatives, gain (loss) on disposal of a subsidiary, restructuring charge, lump-sum payments related to collective agreements, impairment of assets and other significant unusual items, including premiums for fuel-related derivatives and other derivatives matured during the period. The Corporation uses this measure to assess its financial performance before the impact of the above-mentioned factors, thus ensuring better comparability of financial results.
  3. Adjusted net income (adjusted net loss): Net income (loss) attributable to shareholders before net income (loss) from discontinued operations, change in fair value of fuel-related derivatives and other derivatives, gain (loss) on disposal of a subsidiary, restructuring charge, lump-sum payments related to collective agreements, impairment of assets and other significant unusual items, including premiums for fuel-related derivatives and other derivatives matured during the period, net of related taxes. The Corporation uses this measure to assess its financial performance before the impact of the above-mentioned factors, thus ensuring better comparability of financial results. Adjusted net income is also used in calculating the variable compensation of employees and senior executives.

Conference call

Third quarter 2017 conference call: Thursday, September 7, 10:00 a.m. Dial 1-800-926-9801. Name of conference: Transat. Webcast: www.transat.com. The archived call will be available at 1-800-558-5253, access code 21846663, until October 7, 2017.

Non-IFRS measures

Transat prepares its financial statements in accordance with International Financial Reporting Standards (IFRS). We will occasionally refer to non-IFRS financial measures in the news release. These non-IFRS financial measures do not have any meaning prescribed by IFRS and are therefore unlikely to be comparable to similar measures presented by other issuers. They are furnished to provide additional information and should not be considered as a substitute for measures of performance prepared in accordance with IFRS. All amounts are in Canadian dollars unless otherwise indicated.

Caution regarding forward-looking statements

This news release contains certain forward-looking statements regarding the Corporation’s expectation that travel reservations will follow the trends. In making these statements, the Corporation has assumed that the trends in reservations and selling prices will continue, and that fuel prices, other costs and the value of the Canadian dollar against foreign currencies will remain stable. If these assumptions prove incorrect, actual results and developments may differ materially from those contemplated by the forward-looking statements contained in this news release. Factors that could lead actual results to differ include, among others, extreme weather conditions, fuel prices, war, terrorism, market and general economic conditions, disease outbreaks, demand fluctuations related to seasonality in the travel industry, ability to reduce operating costs and workforce, labour relations, collective agreements and labour conflicts, issues related to pensions, exchange rate, interest rates, future funding, evolution of legal environment, introduction of unfavourable regulations, lawsuits and legal challenges, and other risks detailed from time to time in the Corporation’s continuous disclosure documents.

These forward-looking statements, by their nature, necessarily involve risks and uncertainties that could cause actual results to differ materially from those contemplated by these forward-looking statements. The Corporation considers the assumptions on which these forward-looking statements are based to be reasonable, but cautions the reader that these assumptions regarding future events, many of which are beyond its control, may ultimately prove to be incorrect since they are subject to risks and uncertainties that affect the Corporation. For additional information with respect to these and other factors, see the Annual Information Form and Annual Report for the year ended October 31, 2016, filed with Canadian securities commissions. The Corporation disclaims any intention or obligation to publicly update or revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise, other than as required by securities laws.

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 avis sur “Un excellent début d’été pour les revenus d’Air Transat

  • septembre 8, 2017 à 10:39 pm
    Permalink

    Bonne nouvelle est-ce que les 4 A330s sont neuf ou bien de ex Emirates ?

    Répondre
    • septembre 9, 2017 à 9:14 am
      Permalink

      Non ils proviennent du Gulf persique mais pas d’Emirâtes, c’est une compagnie de location de cette région dont j’oublie le nom qui est propriétaire

      Répondre
  • septembre 9, 2017 à 10:38 am
    Permalink

    Je sais qui en a deux ex Emirates ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.