Investissement de 2,5 milliards de dollars à Montréal-Trudeau

Pour partager cette publication :

Ce lundi 30 avril, le directeur général d’Aéroport de Montréal (ADM), M. Philippe Rainville, était le conférencier invité de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain. M. Rainville a profité de cette occasion afin de présenter les grandes lignes du projet d’investissement de 2,5 G $ que compte faire ADM au cours des 5 prochaines années afin de doter Montréal d’un aéroport qui correspond aux besoins grandissants de la métropole québécoise. Il s’agit de la première phase d’une séquence de travaux qui s’échelonneront jusqu’en 2030.

 

M. Rainville a rappelé que depuis la consolidation de tous les vols à Montréal-Trudeau en 1997, le nombre de passagers a doublé passant de 9M à 18M et que le nombre de destinations internationales a triplé passant de 30 à 89. L’objectif de la consolidation des vols était de renforcir la position de Montréal-Trudeau et on peut dire que cela est réussi puisqu’au cours des trois dernières années, l’aéroport de Montréal-Trudeau a connu une croissance de 32 % du nombre de passagers qui y transitent.

Le futur débarcadère d'ADM
Le futur débarcadère d’ADM

La forte progression du trafic à Montréal-Trudeau force donc ADM à s’ajuster afin de relever le défi de fournir à la métropole québécoise les services aéroportuaires dont elle a besoin. Les 2,5 G$ d’investissement qu’a annoncé M. Rainville seront financés à 100% par les revenus d’ADM, donc sans aucune aide des trois paliers de gouvernement. Pour payer la facture, ADM a déjà fait passer les frais d’améliorations aéroportuaires de 25 $ à 30 $ et elle aura recourt à l’émission d’obligations pour environs 2 G $.

Le nouveau hall d'entrée d'ADM
Le nouveau hall d’entrée d’ADM

La première étape débutera avec le début des travaux de construction de la gare du REM qui sera située sous l’actuel stationnement à 35 mètres de profondeur. La construction de la gare sera aux frais d’ADM  afin qu’elle rencontre ses exigences. Pour que le REM rejoigne la nouvelle gare, un tunnel sera creusé sous les pistes ainsi que sous le tablier et le terminal actuel.

Le stationnement étagé, qui arrive à la fin de sa vie utile, devra être entièrement reconstruit. Il sera également recouvert d’un toit vert ainsi que de capteurs solaires. La zone de débarcadère, qui elle aussi est arrivée à la fin de sa vie utile, devra être entièrement refaite et ADM en profitera pour l’agrandir et ajouter un toit de verre qui fera le lien entre le stationnement et l’aérogare. Ce toit sera sur toute la longueur du terminal actuel et protègera les passagers des intempéries. Ces travaux nécessiteront une grande coordination afin de s’assurer de ne pas nuire au transit alors que la capacité actuelle est déjà à sa limite.

 

Un nouveau terminal sera également construit et il sera relié au terminal actuel par le côté nord pour se prolonger en direction de l’aire de dégivrage, ce qui veut dire que la piste 10-28 disparaîtra. Pour l’instant, ADM prévoit rajouter environ 15 barrières d’embarquement selon la taille des avions qui y seront affectés. Il s’agit de la première étape et des agrandissements sont prévus dans le futur selon l’évolution des besoins.

Le futur débarcadère d'ADM
Le futur débarcadère d’ADM

Durant la période de questions qui a suivi sa présentation, M. Rainville a mentionné qu’ADM travaille en partenariat avec les principaux transporteurs qui sont présents à Montréal-Trudeau et que ceux-ci ont approuvé le projet. Il a aussi affirmé que les deux pistes principales seront capables de répondre aux besoins futurs d’ADM et qu’il ne sera pas nécessaire d’en ajouter de nouvelles avant une cinquantaine d’années. Questionné au sujet des ambitions de la ville de Longueuil de construire un terminal de passagers à l’aéroport de Saint-Hubert, M. Rainville a répondu qu’il était prêt à leur donner un coup de main et qu’il y a suffisamment de demande pour les deux aéroports. Finalement, la cadence des travaux pourra être ajustée au besoin si jamais la croissance devait ralentir afin de ne pas affecter la capacité de payer d’ADM.

 

Pour regarder la vidéo sur les projets d’ADM, cliquez ici.

 

Le toit vers du futur stationnement d'ADM
Le toit vert du futur stationnement d’ADM

Vue du haut des aires du nouvel aménagement
Vue du haut des aires du nouvel aménagement

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 réflexions sur “Investissement de 2,5 milliards de dollars à Montréal-Trudeau

  • avril 30, 2018 à 7:49 pm
    Permalink

    S’il y avait encore des gens qui pensait que les vols internationaux allaient retourner a Mirabel dans quelques années, et bien l’heure juste est donner en faveur de Montréal-Trudeau je pense bien.

    Répondre
  • avril 30, 2018 à 10:47 pm
    Permalink

    Ils parlent d’une piste d’atterrissage à deux étages …

    Répondre
  • mai 1, 2018 à 3:35 pm
    Permalink

    Aux Québec autrement en vision completement différent que les autres pays . Comme en chine et comme Shanghai etc…… Ici aime les aéroports en ville .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *