Les dernières nouvelles du C Series

Pour partager cette publication :

Le quatrième CS100 pour SWISS ainsi que le premier CS300 destiné à Air Baltic auraient tous deux complété leurs vols de normalisation et il ne resterait plus que le vol d’acceptation des clients à faire.  Lundi prochain, il y aura une cérémonie de livraison avec Air Baltic pour le premier CS300; quant au CS100 pour SWISS, il devrait être livré au plus tard  mercredi le 30 novembre prochain.

 

Deux livraisons de C Series sont également au programme en décembre et là encore il y aurait un CS100 pour SWISS et un CS300 pour Air Baltic. Si ces deux dernières livraisons avaient lieu avant Noël, Bombardier aura donc livré quatre C Series en moins de quatre semaines, ce qui est une nette amélioration alors que seulement trois ont été livrés entre le 29 juin et maintenant.

 

Selon certaines rumeurs, quand Bombardier a présenté le premier CS300 aux médias lettons au début du mois, les moteurs de ce dernier étaient équipés de fausses ailettes qui les rendaient inopérables à ce moment, car Pratt & Whitney n’avait pas été en mesure de les fournir à temps. Depuis ce moment, des ailettes pour quatre moteurs ont été livrées et des ailettes pour quatre autres moteurs seraient prêtes à temps avant la fin de l’année. Si Pratt & Whitney parvient à fournir Bombardier huit moteurs complets entre le 1er janvier et la fin de février 2017, cela fera quatre mois consécutifs qu’elle livre quatre moteurs par mois. Ce serait alors une indication que le motoriste maîtrise mieux le processus de fabrication et qu’une augmentation de cadence est à venir.

 

Côté rumeurs de commandes ça ne lève pas « pantoute » ; habituellement quelques semaines avant une annonce il y a toujours le nom d’une compagnie qui se met à circuler, mais là rien. Peut-être que les prochains clients attendent de voir comment et surtout quand Pratt & Whitney aura réussi à reprendre le contrôle de la situation.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

8 réflexions sur “Les dernières nouvelles du C Series

  • novembre 25, 2016 à 7:46 am
    Permalink

    Rob Dewar mentionnait deux commandes possibles d’ici la fin de l’année. C’était du vent?

    Répondre
    • novembre 25, 2016 à 12:06 pm
      Permalink

      Pas nécessairement du vent, le client peut avoir des hésitations

      Répondre
  • novembre 25, 2016 à 11:23 am
    Permalink

    AA: « Côté rumeurs de commandes ça ne lève pas « pantoute » ; habituellement quelques semaines avant une annonce il y a toujours le nom d’une compagnie qui se met à circuler, mais là rien. »

    Bombardier nous avait pourtant promis deux commandes avant la fin de l’année. Mais peut-être n’étais-ce qu’un mensonge blanc dans le but de montrer qu’il y a de l’intérêt pour le produit. D’ailleurs on a souvent entendu la formule des « une ou deux commandes avant la fin de l’année » dans le passé. En fait on l’entend presqu’à chaque fin d’année et il ne se passe jamais rien. Mais cette année c’est encore pire car il n’y a même pas le début du commencement de la plus petite rumeur de commande de la part de quiconque. Bref, on s’est encore fait rouler dans la farine. Mais on jase là, alors pourquoi pas émettre des hypothèses, même si elles s’avéraient insensées. Après tout il faut bien combler le vide médiatique, quitte à inventer des histoires.

    Si il y avait du vrai dans ce que disait Fred Cromer concernant des commandes imminentes il n’est pas interdit de penser qu’une de ces commandes pourrait venir du gouvernement fédéral. C’est du moins ce que je me dis depuis plusieurs mois déjà. En fait je me pose la question depuis que Québec a demandé à Ottawa d’accoter sa mise de un milliard dans le programme du C Series. D’abord je verrais très bien le Premier ministre du Canada se rendre en pays étrangers pour rencontrer d’autres chefs d’état et y atterrir à bord du C Series du gouvernement. Le CS300 ferait très bien l’affaire car c’est le modèle qui a la plus grande autonomie, et avec une capacité suffisante pour que quelques journaliste triés sur le volet puissent accompagner le PM dans ses pérégrinations. Mais les besoins du gouvernement ne s’arrêtent pas là. Outre les avions de combat dont on parle beaucoup ces temps-ci, les Forces canadiennes ont également besoin de divers types d’appareils pour effectuer différentes missions. On pourrait facilement adapter la plate-forme du C Series pour lui donner une variété de vocations. C’est en fait un avion qui n’est ni trop petit ni trop gros et qui se prêterait bien à diverses missions. L’une d’entre elles concerne le transport de personnel. En effet les A310 actuels s’avèrent parfois trop gros pour certaines liaisons. Et comme on en a pas beaucoup ils pourraient facilement être complémentés pas des avions de taille intermédiaire comme le C Series. Et si les États-Unis se servent du 737 (P-8 Poseidon) pour faire de la surveillance maritime, je ne vois pas pourquoi le Canada ne pourrait pas faire la même chose avec le C Series.

    Il ne reste que quatre petites semaines avant la fin de l’année, si on exclut la semaine de vacances entre Noël et le Jour de l’an. Cela ne laisse pas beaucoup de temps au Père Noël pour réaliser toutes ses promesses. C’est que j’avais prévu un beau chèque de un milliard de dollars sous le sapin de Noël de Bombardier. À mois que les Québécois ne se soit encore fait passer un sapin. On prévoyait également deux commandes de C Series avant la fin de l’année. Mais cette fois-ci c’est peut-être toute la planète qui s’est fait passer un sapin par Bombardier.

    Répondre
    • novembre 26, 2016 à 1:35 am
      Permalink

      Les rumeurs nous donnent de l’espoir mais ce n’est pas nécessairement des commandes. Il y a eu de belles commandes en fin d’année par le passé qui n’avait pas fait l’objet de rumeurs. Il y a eu des évènements qui ont peut être retarder certaines commandes. Le Brexit, l’élection de Trump, les retards des moteurs PW. Présentement, le carnet de commandes est bien rempli et la production est assuré pour les 4 prochaines années. Avec une production de 120 avions par année prévu pour 2020. Ce n’est pas parce que les rumeurs ne s’intensifient pas qu’il n’y aura pas de commandes. Trop souvent vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué donne une chance à la compétition. La mise en service du CS300 se fera dans quelques semaines. C’est le modèle le plus intéressant et je ne serais pas surpris qu’une fois en service les commandes arriveront.

      Répondre
    • novembre 26, 2016 à 11:24 am
      Permalink

      Merci pour le lien

      Répondre
  • novembre 26, 2016 à 11:15 am
    Permalink

    Le 10 novembre dernier, un site interne indiquait que Ethiopian Airlines était sur le point de prendre une décision finale quant à l’achat d’avions d’environ 100 passagers. Le CSeries de Bombardier et le Embraer E190 sont apparemment les deux seuls modèles en liste. L’article signalait que le CSeries semblait avoir une longueur d’avance. Selon ce que l’on peut lire sur internet, la commande pourrait viser jusqu’à 30 appareils.

    Répondre
  • novembre 26, 2016 à 11:50 am
    Permalink

    L’article référant à Ethiopian Airlines est paru sur le site wolganghthome.wordpress.com, le 10 novembre dernier. Le titre de l’article était :
    «Decision time is nearing at Ethiopian Airlines for fleet additions».

    En voici un extrait:

    «Information from Addis Ababa suggests that Ethiopian Airlines may decide over the next few weeks about an order for a new jet aircraft type in the 100+ seat range.
    Favourite for the decision, going by past order patterns at Ethiopian Airlines, would be the Bombardier C-Series, which after the most recent type approval for the CS300 also has the CS100 on offer, an aircraft already flying with Swiss as the global launch customer.
    Ethiopian already flies 15 Bombardier Q400NG’s and has more such aircraft on order, giving rise to speculation that the alternative, Embraer’s new E190’s, may not get the nod to stay with just three manufacturers, i.e. Boeing, Airbus and Bombardier rather than adding a fourth.»

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *