Les employés d’Airbus rejettent l’entente de principe

Pour partager cette publication :

Rebondissement inattendu dans les relations de travail entre l’AIMTA et Airbus Canada car c’est dans une proportion de 76% que les membres du local 712 à l’emploi de la Société en Commandite Airbus Canada ont rejeté l’entente de principe que leur a présentée leur exécutif syndical.

 

Suite au rejet de ces offres, les syndiqués tiennent un vote sur un mandat de grève en ce moment.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

18 réflexions sur “Les employés d’Airbus rejettent l’entente de principe

  • avril 27, 2019 à 6:21 pm
    Permalink

    Un vote pour un mandat de grève , pas un vote de grève …. c’est très différent .

    Répondre
    • avril 27, 2019 à 6:28 pm
      Permalink

      Exact merci de la précision je corrige

      Répondre
  • avril 27, 2019 à 6:34 pm
    Permalink

    Ils ont été plus brillants que nous.
    ( un (ex)employé du dept.938 du plan 1)

    Répondre
    • avril 27, 2019 à 7:03 pm
      Permalink

      Les dirigeants s’accorde de grosse
      Augmentation et nous devont nous
      Contenter d’un petit 2%
      Et il sont Même pas malal’aise

      Répondre
      • avril 27, 2019 à 7:16 pm
        Permalink

        A.a
        Selon vous, Bellemare et cie n’ont pas livré la marchandise (sauver BBD de la faillite) et ne mérite donc pas les primes de rendement prévu dans leur contrat?
        Sont ils trop payé par rapport au « marché »?
        Maintenant, est-ce que vos membres sont moins payé par rapport à ce même « marché » ?

        Notez que je n’ai pas les réponses à ces questions. ==> Mais ce sont les questions pertinentes à se poser. <==

        Répondre
        • avril 27, 2019 à 8:31 pm
          Permalink

          Bravos pour votre courage et détermination, c est ça que ca aurais pris au aux employés de chez Bombardier de refuser cette offre et de se tenir debout devant des dirigeants arrogant comme eux, qui se croit tout permis, nous tous, avons faits assez de sacrifices mais pour certains on est né pour un petit pain….

          Répondre
  • avril 27, 2019 à 7:33 pm
    Permalink

    Ça fait 3 conventions collective de suite qu’on fait des concessions. Il ya des limits et cette offre à été la toute derniere goute qui a fait déborder le vase!!!

    Répondre
  • avril 27, 2019 à 7:35 pm
    Permalink

    Eric je parle de airbus, on leur donne un program qui vaut plusieur milliard de$$
    Et pour nour remercier il veul nous fair reculer.je pense que ca vaut une réflection.mais bon au quebec il ne faut pas trop fair valoir notre mérite
    Sinon on pourai paser pour des chialeux.
    Je suis peu être un peux déssus ce soir désoler.

    Répondre
    • avril 27, 2019 à 8:39 pm
      Permalink

      On a effectivement flushé des milliards (bon surtout les actionnaires de BBD, et un peu le Gouvernment) dans le CSeries.

      Mais avec Boeing qui avait ouvertement déclaré vouloir la mort du CSeries (et de BBD), le programme ne valait absolument plus rien. PLUS RIEN DU TOUT.
      On ne peut pas compétionner avec des 737-700 offert à $23M. Et des plaintes de dumping continuelles.

      C’était Airbus ou rien plus rien du tout. (Ou les Chinois pour seulement les blueprints – pas Mirabel et ses travailleurs)

      Maintenant, la question est de savoir si les fournisseurs (incluant BBD Aerostructure) vont coopérer ou non à faire baisser les prix. Ça sera déterminant.

      Pour les conditions de travail, il est important bien évaluer ce qui est offert.

      ==> Comment on se compare t’on avec le marché????? <==

      Les sacrifices passé sont aussi pertinent que les milliards perdus par les actionnaires. C'est à dire impertinent malheureusement.

      La paix syndicale est essentielle. Si à tord ou à raison, les travailleurs sont convaincus qu'ils se font avoir, alors je n'ai plus d'espoir pour le programme.

      On retourne alors à Bombardier. Les plus vieux vont bumper les plus jeunes. (Bombardier Aerostructure va aussi perdre tout le travail relié au CSeries, à moins que Mobile subsiste)

      Airbus évite aussi de risquer des centaines de millions d'investissement future dans un programme dont les travailleurs étaient convaincus qu'ils se faisaient avoir.

      FWIW, le A319NEO (version GTF) va être certifié bientôt. Airbus garde donc un plan B…

      Je crois que je suis sur une slide trop pessimiste. Désolé.

      Répondre
      • avril 28, 2019 à 9:33 am
        Permalink

        Je me rappel pas avoir vu les hauts dirigeants baisser leur condition,au quebec les emplois de pointent n existe plus car les dirigeants arrogant et avident d argent ecrase les travailleurs et ce dans TOUT les domaines,les choses que nous possedons aujourdhui sont le fruit de PLUSIEURS ANNÉES,nous sommes fier de ce que nous avons accomplis,les erreurs de bombardier de développer 5 programmes d avions en meme temps était complètement stupide et meme les gros avioneur comme boeing et airbus le savent,on fera pas les frais de ces idiots qui sont en plus partis avec des parachutes dorés,il y a des limites a faire rire de nous bordel

        Répondre
  • avril 27, 2019 à 7:45 pm
    Permalink

    Ps.cest moi toi et nous tous ( tout le quebec) qui a sauver la c serie de la faillite. Pas bellemare.
    Mais c’est seulment mon opinion.

    Répondre
  • avril 27, 2019 à 8:29 pm
    Permalink

    La sous-traitance !!!
    Aller peuple québécois tener vous debout et appuyer vos confrères, ce sont des emplois perdus ici !!!
    Ces employés de Airbus (donné par Bombardier ) ils font rouler l’économie.
    Pensez un peu plus loin que la désinformation. Un petit 2% d’augmentation ce n’est surement pas ça qui a créer un refus voyons !
    je suis certaine que les employé(e)s touché(e)s ont pris une décision éclairée, svp respecter leur choix.

    Note : c’est quand même très frustrant de voir que les hauts dirigeants sont rénumérés en boni pour avoir abolis des emplois et ce a même notre $ et celui du gouvernement …a réfléchir

    Répondre
  • avril 27, 2019 à 9:00 pm
    Permalink

    Airbus n’a riens à ciré du Québec ! Airbus est le propriétaire majoritaire du Airbus A220 , si Mirabel décide d’aller en grève ça va être une tres grosse erreur, mais surtout donner à Airbus une raison de créer une deuxième ligne à Mobile Alabama!
    C’est plate mais c’est ça les affaires!

    Répondre
    • avril 28, 2019 à 9:24 am
      Permalink

      Petite réflexion comme ça. Nous sommes écoeuré de se faire manger la laine sur le dos, conventions après conventions. Le ministre de la santé fait tu 100 fois le salaire d’une infirmière? NON, mais Bellemare fait 100 fois mon salaire, elle est où la logique. J’appelle ça des cros……..à cravate, qui roulent sur l’or au détriment des petits salariés. Et à voir nos bouffons du syndicat nous recommender d’ accepter l’offre qui nous a été présentée hier…….Wow, quel bien celà me fait d’en jaser un peut ce matin.

      Répondre
      • avril 28, 2019 à 11:11 am
        Permalink

        C’est comme ça que ça marche dans la vie. Même dans les pays communistes les dirigeants font la grosse vie. Ceux qui ont beaucoup d’ambition au niveau monétaire, ils font de grosses études et il travaillent fort pour monter dans une compagnie.

        Répondre
  • avril 28, 2019 à 9:06 am
    Permalink

    Vous venez de prendre une mauvaise décision a un moment critique pour le programme. Depuis que Airbus est propriétaire de la CSeries, les 2 grosses ventes d’appareils sont au USA. Et les prochaines seront surement là aussi. L’usine de Mirabel n’est pas primordial pour Airbus.

    Répondre
  • avril 28, 2019 à 12:45 pm
    Permalink

    73% des employés du A220 à Mirabel voudrait gagner plus que les employés d’Airbus à Toulouse, Hambourg parce que les dirigeants de Bombardiers ont des salaires astronomiques par rapport à eux. C’est la loi du marché, il y a un marché pour les hauts dirigeants et un marché pour les employés en aéronautiques. Les dirigeants d’Airbus et de Boeing font également des salaires astronomiques. Airbus fait son possible pour réduire le coût du A220 pour en vendre plus. Elle demande aux sous-traitants de réduire les coûts. Les employés de Bombardier qui est un sous-traitant du programme ont acceptés les offres pour aider l’atteinte de cet objectif. Ce n’est pas le moment de risquer de saboter le programme alors qu’il commence. Votre syndicat a bien fait son travail, il a une vision à long terme. Si le programme obtient la moitié des 7 000 commandes sur 20 ans, vous ne manquerez pas de travail et pourrez avoir plus.

    Répondre
  • avril 29, 2019 à 9:41 am
    Permalink

    Un petit salarié ça travail chez Dollorama, IGA etc…il faut pas exagérer. Parler du salaire à Alain Bellemare ne fera pas avancer votre cause. Des anomalies il y en a partout. Combien fait selon vous Airbus et Bombardier sur chaque Cseries/A220 vendu? Trouvé la réponse et vous aurez une bonne idée de ce que vous pouvez demander.

    Après, a vous de prendre votre décision et de l’assumer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *