Abipa et ARM forment Abipa international

Pour partager cette publication :

Image d’en-tête De gauche à droite : Janie C. Béïque, présidente et cheffe de la direction du Fonds de solidarité FTQ; Eric Girard, ministre des Finances du Québec et député de la circonscription de Groulx; Jean Blondin, président et chef de la direction d’Abipa Canada; Ludovic Couillaud, président Groupe ARM; Julie Pottier, première vice-présidente Canaux et marketing d’Exportation et développement Canada et Suzanne Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal. (Groupe CNW/ABIPA Canada)

L’entreprise québécoise Abipa et la Française ARM se regroupent afin de former un nouveau groupe industriel. La nouvelle entité s’appellera Abipa international et comptera six sites de production sur trois continents. Elle emploie plus de 400 personnes et son chiffre d’affaires dépasse maintenant les 100 millions en dollars canadiens. Son siège social sera à Boisbriand.

Abipa

Abipa est une entreprise d’usinage de haute précision qui maîtrise les matériaux résistant comme le titane et l’inconel. Une forte proportion de sa production est constituée de pièces structurales ou de la partie chaude des moteurs d’avions. Elle présente sur les programmes A220 et Global 7500 entre autres. C’est une entreprise à la fine pointe de la technologie qui a pris le virage 4.0. Pour en savoir plus à ce sujet cliquer ici.

ARM

ARM est un groupe industriel qui compte quatre sites de production en France et un à Casablanca au Maroc. Il emploie plus d’une centaine de personnes et est en opération depuis plus de 40 ans. L’entreprise fournit aux grands donneurs d’ordres du secteur aéronautique, des pièces, des composants et des sous-ensembles. Elle travaille sur tout sur des pièces et composantes des nacelles, d’aérostructures, des sièges pilotes et passagers et de divers équipements d’avion. Elle est donc présente sur tous les programmes d’avions civils d’Airbus.

Un regroupement important

Il est important de mentionner qu’il s’agit bien d’un regroupement et non d’une fusion ou acquisition. D’ailleurs, tous les actionnaires des deux groupes se retrouvent dans la nouvelle entité. Les principaux actionnaires du groupe sont : le Fonds de solidarité FTQ, la famille Couillaud, Jean Blondin, Ace Capital Partners, filiale de Tikehau Capital, IRDI et EDC. Jean Blondin continuera d’exercer les responsabilités de Président et Chef de la direction et Ludovic Couillaud intégrera le comité exécutif d’Abipa Canada en tant que Vice-Président Exécutif et Directeur Général Europe et Maroc. 

Ce regroupement crée donc une entreprise d’envergure internationale ayant une masse critique ; elle sera donc en mesure de décrocher de nouveaux mandats plus gros et plus complexes. Au cours des prochaines années, elle devrait connaître une croissance organique importante. Afin de soutenir cette croissance, le Fonds de solidarité FTQ injecte 10 M$ et EDC 5 M$. Cette somme servira justement à financer l’industrialisation des nouveaux contrats à venir.

Les grands donneurs d’ordre pour donc lui donner des mandats plus importants puisque l’entreprise est maintenant financièrement très solide. En cette ère post-pandémique, c’est un luxe que peu de membres de la chaîne d’approvisionnement peuvent s’offrir. Nous assistons à la naissance d’un nouveau géant industriel qui dans une dizaine d’années sera un incontournable.

Abipa, Jean Blondin et le leadership

Les membres de la grappe aérospatiale québécoise connaissent bien le président d’ABipa international, M. Jean Blondin. Avant même qu’il ne prenne la direction d’Abipa, il était très impliqué avec Aéro Montréal. Il a été le premier dirigeant en aérospatiale au Québec à embrasser le virage 4.0. L’entreprise est devenue un modèle de changement technologique réussi. 

Cela fait maintenant plusieurs années que la taille trop petite des entreprises québécoises de l’aérospatiale est un frein à la croissance. M. Blondin a entamé sa réflexion et sa démarche il y a plus de quatre ans maintenant. Puis il a participé au programme Accélérateur 360º d’Aéro-Montréal. Avec l’annonce de vendredi dernier, il trace à nouveau le chemin à suivre. Abipa international et Jean Blondin sont l’exemple parfait du leadership calme efficace qui donne l’exemple.

Pour visionner la vidéo au sujet des regroupements d’entreprises aérospatiales, cliquez ici 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “Abipa et ARM forment Abipa international

  • novembre 8, 2021 à 11:32 am
    Permalink

    Cette alliance me rappelle l’époque où les Britanniques étaient très présents au Canada, particulièrement en Ontario, et ont par le fait même contribué à la création d’une industrie aéronautique canadienne. Cela nous aura donné entre autres la compagnie A.V. Roe de Malton avec ses deux divisions: Avro et Orenda. On peut dire qu’aujourd’hui Airbus joue d’une certaine manière un rôle semblable à celui de Hawker Siddeley (la maison-mère de A.V. Roe) après la 2e Guerre. Cependant cette nouvelle alliance entre Abipa et ARM arrive dans un contexte où l’épicentre de l’industrie aéronautique en Europe s’est depuis longtemps déplacé du Royaume-Uni vers la France et l’Allemagne. D’où l’importance de renforcer le plus possible les liens entre le Québec et l’Europe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.