Affrontement Airbus-Boeing en Italie

Pour partager cette publication :

Le duo de géants Airbus-Boeing s’affronte une nouvelle fois afin de décrocher une autre commande. Cette fois, c’est la compagnie en gestation ITA (Italia Transporto Aero) que courtise le duo.

Alitalia-ITA

Depuis le début du 21e siècle, le gouvernement italien a tenté à plusieurs reprises de privatiser Alitalia. Mais rien n’a fonctionné et en 2000, l’État a dû se résoudre à reprendre le contrôle du transporteur en faillite. 

Le plan de relance prévoit la cessation complète des activités d’Alitalia. Une nouvelle compagnie aérienne a été créée afin de reprendre une partie de ses activités. La nouvelle entité se nomme ITA et le début des opérations est prévu pour le 15 octobre. On imagine que l’objectif de cette restructuration est de se départir d’une partie des effectifs excédentaires d’Alitalia. ITA doit reprendre 52 des 94 appareils du parc aérien d’Alitalia et Alitalia Cityliner. La répartition est de cinquante-sept de la famille A320, dix A330, quinze E Jet d’Embraer et douze B777. 

Soulignons que des journées de grève ont été tenues en juillet par des syndiqués du porte-étendard italien. Il est donc possible que les plans d’ITA soient revus afin d’augmenter les effectifs. 

La bataille 

Afin de moderniser sa flotte, ITA commanderait 81 avions de nouvelle génération. Si Airbus décroche la commande, elle se composerait de douze A220-300, 40 A320neo, six A321neo et un mélange de vingt-trois A330neo et A350. Selon plusieurs sources, Airbus sera favorite pour remporter la commande.

Le principal obstacle de Boeing serait la transition des pilotes de l’A320 au B737MAX qui demanderait trop de temps. Mais l’avionneur américain n’a pas dit son dernier mot aurait fait une offre très alléchante : elle comprend des réductions de l’ordre de 60 % à 70 % sur les avions, une maintenance garantie pour une période adéquate et la formation des pilotes gratuite. Comme on le constate, le duo de gants Airbus-Boeing se livre à une autre bataille épique. Moi je trouve que ça commence à ressembler à une retour à la normale.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 avis sur “Affrontement Airbus-Boeing en Italie

  • juillet 29, 2021 à 11:09 am
    Permalink

    Quand Bombardier vendait des appareils moins cher c’était du dumping mais quand Boeing veut les vendre avec 60-70% de réduction c’est juste une réduction…trouvez l’erreur.

    Répondre
    • juillet 29, 2021 à 11:57 am
      Permalink

      C’est la loi du plus fort.

      Répondre
    • juillet 29, 2021 à 5:01 pm
      Permalink

      Parce que le marché canadien est une goutte dans l’océan, les USA est le plus gros important marché pour Airbus, se plaindre en Italie serait beaucoup plus néfaste globalement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *