Avianor convertit un premier B787

Pour partager cette publication :

Avianor est une entreprise d’entretien, de révision et de réparation d’avions présente à Mirabel depuis 25 ans. Elle s’est spécialisée dans le reconditionnement de cabines d’avions civils et militaires. L’expertise de ses 350 employés permanents et temporaires est maintenant reconnue mondialement. 

Depuis le début de la pandémie, les compagnies aériennes ont converti plusieurs avions de passagers en avions cargo. La transformation temporaire consiste à retirer les sièges, installer un système de filets d’arrimage et revoir le masse et centrage. Avianor avait réalisé ce genre de conversion sur des A330-200, A330-300, A340-300, A340-600 et B777-300. Pour tous ces modèles, les filets d’arrimage pouvaient s’attacher directement dans les rails des sièges. Mais aucune compagnie aérienne n’avait encore fait la conversion de B787. Le système de rails de fixation des sièges du B787 étant unique, il ne permettait pas cette conversion rapide. 

Pour cette première conversion d’un B787-8, Avianor a mis au point et certifié des courroies uniquement pour ce type. Il s’agit d’un système de courroies et raccords Harper permettant d’accrocher les filets directement dans les rails des sièges du B787. Le président d’Avianor, M. Mathieu Duhaime a déclaré ce qui suit : « la beauté de cette innovation réside dans sa simplicité. »

Kenya Airways compte une flotte de trente-six appareils dont neuf B787. À plusieurs reprises elle a utilisé un B787 pour du cargo mais sans retirer les sièges. Avec la crise qui se prolonge et l’augmentation du volume cargo la compagnie avait besoin d’une solution plus efficace. Cette conversion du pont principal permet d’augmenter la charge payante à son maximum de 46 tonnes. C’est durant les mois de décembre et janvier que l’entreprise de Mirabel a travaillé sur le B8789 de Kenya Airways. Maintenant qu’Avianor a mis au point la conversion cargo pour le B787, d’autres compagnies aériennes pourraient décider de l’utiliser. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *