Boeing exclut du contrat des avions de chasse ? 

Pour partager cette publication :

Selon ce que rapporte Reuters, le Canada aurait avisé Boeing que son offre pour le remplacement des CF-188 était rejetée. La raison invoquée serait que l’offre de Boeing ne répond pas aux normes requises. Il resterait donc deux offres à l’étude, celle de Lockheed Martin et celle de SAAB. Mais dans les faits, seule l’offre de Lockheed Martin aurait une véritable chance de l’emporter.

Reuters mentionne avoir joint un porte-parole de Boeing qui dit attendre de recevoir l’avis écrit avant de se prononcer. Pour le moment, les deux compétiteurs n’ont pas fait de commentaires eux non plus. 

Je suis à valider l’information et je publierai à nouveau dès qu’une conformation sera obtenue. Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne YouTube en

cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

21 avis sur “Boeing exclut du contrat des avions de chasse ? 

  • novembre 25, 2021 à 5:00 pm
    Permalink

    Excellente décision. De toute façon le SH n’aurait pas gagné, alors autant en profité pour publiquement punir Boeing.

    Répondre
  • novembre 25, 2021 à 5:18 pm
    Permalink

    Ça élimine une des raisons de la visite de Boeing chez Bombardier

    Répondre
    • novembre 25, 2021 à 6:33 pm
      Permalink

      C’est sure que les Boeing va lever le pied sur ses investissements au Canada.

      Répondre
    • novembre 25, 2021 à 7:45 pm
      Permalink

      La meilleure façon de faire accepter le choix du F35 est surement d’éliminer ses concurrents un après l’autre pour toutes sortes de raisons et de détails sur les qualifications.

      J’ai l’impression qu’il y a une seule issue possible à tout ce processus.

      Répondre
  • novembre 25, 2021 à 5:43 pm
    Permalink

    Il manque encore plusieurs mois avant le choix final du Canada, il me semble qu’il est un peu tôt pour le gouverment d’annoncer sa casi préférence pour Lockeed Martin. On dirait un jeu de négociation pour obtenir plus d’engagement de la part de Boeing ???. L’Européen Saab ne sera jamais choisi pour des raison de sécurité national au usa parce que ces avions vont patrouiller le territoire américain en plus que celui du Canada dans le cadre du Norad.

    Répondre
  • novembre 25, 2021 à 6:12 pm
    Permalink

    Super, ils ne restent plus qu’à choisir le SAAB.

    Répondre
    • novembre 25, 2021 à 6:33 pm
      Permalink

      Ça n’arrivera pas.

      Répondre
    • novembre 26, 2021 à 11:07 am
      Permalink

      Aucune chance, le Canada commandera du matériel américain (le F-35). Lockheed a gagné le premier appel d’offres et gagnera le second, presque tout les experts s’ententent sur cette affirmation. Commander autre chose que du américain (Saab dans ce cas-ci) compliquerait grandement nos relations militaires avec les américains (NORAD, Otan, Five Eyes).

      De toute façon, Boeing n’ont qu’eux à blâmer, le Canada avait passer une commande de 18 Super Hornet en 2018 qu’il a ensuite annulé à la dernière minute suite à la plainte de Boeing contre le Cseries. Avec 18 SH déjà dans la flotte canadienne, Boeing aurait eu une grosse avance pour remporter l’appel d’offres pour remplacer le reste de la flotte.

      Répondre
      • novembre 26, 2021 à 1:11 pm
        Permalink

        Je crois que Saab participe pour la forme seulement. Ils savent qu’ils n’ont aucune chance. Parce contre, avec l’achat de 88 nouveaux chasseurs, nous risquons d’avoir besoin d’avions d’entraînement, et c’est là que Saab (et Boeing) auront de grandes chances.

        Répondre
      • novembre 26, 2021 à 1:27 pm
        Permalink

        Le Canada est également en appel d’offres pour remplacer les avions de patrouille maritime CP-140 Aurora. Saab pourrait présenter sa plate-forme Swordfish basé sur le Global 6000.

        Répondre
        • novembre 26, 2021 à 2:37 pm
          Permalink

          Oui mais cède processus est encore à ses débuts, en ce moment le Canada cherche à prolonger la durée de vie utile des CP-140

          Répondre
  • novembre 25, 2021 à 8:02 pm
    Permalink

    La probabilité augmente fortement avec ce type d’information glissée en coulisse que l’on appelle des « call street » . Je n’ai rarement vu contredire ce genre d’info assez courante dans le monde des affaires, particulièrement dans le domaine des fusions/acquisitions, des ventes de filiales, etc. Encore une fois, voilà une belle occasion de donner une claque derrière la tête à l’ancien PDG de Boeing et une à chaque membre de son entourage immédiat, ces managers omnipotents, histoire de faire perdre leur dentier d’arrogance infantile. Enfin, à vous de me dire ce que devrait mériter chaque membre du conseil d’administration de Boeing, les ultimes responsables de cette maladresse infligeante envers Bombardier, ceux qui – pour la plupart – sont encore là ! Pour bien dire les choses, on se dira au moins que cette gouvernance (mot qui qualifie des pratiques professionnelles de surveillance et de décision stratégique) était – ou est encore avec les déboires actuelles – de type avion de papier que l’on se garroche derrière les oreilles pour tuer le temps en attendant de toucher des « jetons de présence » c’est-à-dire une rémunération exorbitante, tout cela pour boire du whisky manger des sushis et faire la guerre au monde, c’est le cas de le dire !

    Répondre
  • novembre 26, 2021 à 8:51 am
    Permalink

    Les avions, cela ce magasine, contre des restrictions sur le bois d’oeuvre et autre marchandage avec les ricains.

    Répondre
  • novembre 26, 2021 à 11:22 am
    Permalink

    « La raison invoquée serait que l’offre de Boeing ne répond pas aux normes requises »

    — J’ai hâte d’avoir plus de détails, à savoir quelles exigences ne seraient pas rencontrées par Boeing.

    Répondre
  • novembre 26, 2021 à 3:49 pm
    Permalink

    Je ne suis pas un grand fan de Boeing mais économiquement parlant, le F-35 est beaucoup plus dispendieux a l’achat et a l’usage que le SH. De plus pour l’usage qu’on fait de ces avions, le SH aurait été parfait. C’est bien beau de venger l’affront fait a Bombardier mais, nous les contribuables on va en payer le prix pendant des années.

    Répondre
    • novembre 26, 2021 à 5:20 pm
      Permalink

      Moins cher? Ça reste à prouver, le prix du F-35 a grandement diminué depuis 2015 avec les augmentations de cadences. Lockheed va livrer 156 appareils par année à partir de 2023. De plus le F-35 est la plate-forme d’avenir et pourra rester en service plus longtemps.

      En 2040, l’Australie et l’US Navy auront retiré la plupart de leurs Super Hornet, ce qui restera le Canada comme seul utilisateur, ce qui pourrait accélérer leur remplacement et au final coûter beaucoup plus cher.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *