Boeing proposera le P-8A Poseidon au Canada

Pour partager cette publication :

Boeing a confirmé la semaine dernière son intention d’offrir le P-8A poseidon au Canada

Le gouvernement canadien débute le processus de remplacement de ses 14 avions de patrouille maritime CP-140 Aurora. En effet, après 40 ans de service l’heure de la retraite approche pour les vénérables Aurora. Le processus en est à ses débuts alors que le Canada a lancé la ronde de consultation avec les fabricants. Cette étape vise à obtenir de l’information sur les capacités ainsi que les coûts d’acquisition et d’exploitation des systèmes disponibles. 

Boeing vante les qualités de P-8A qui a été vendu à plus de 140 exemplaires. C’est le B737-800NG qui sert de plateforme pour équiper l’appareil de matériel électronique de surveillance maritime. Le fabricant souligne qu’il s’agit d’une solution économique et éprouvée. D’ailleurs, le Poseidon est en service avec les quatre autres membres du programme Five Eye dont fait partie le Canada. Ce programme de partage d’information stratégique militaire comprend l’Australie, Le Canada, Les États-Unis la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni.  

On ne sait toujours pas si Raytheon proposera une évolution du Sentinel basé sur le Global 6000. Abonnez vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

10 avis sur “Boeing proposera le P-8A Poseidon au Canada

  • février 14, 2022 à 8:21 am
    Permalink

    Le Sentinel n’est pas un avion de patrouille maritime, le concept Swordfish de Saab en est un par-contre.

    La version de base du P-8A est 737-800A, un fuselage du -800 avec l’aile du -900ER à laquelle des raked wingtips ont été ajoutée ainsi qu’une version spéciale du CFM56 avec des générateurs de 180 kva au lieu de 90 kva pour alimenter l’équipement en cabine.

    Répondre
    • février 14, 2022 à 8:24 am
      Permalink

      IAI a également un concept d’avion de patrouille maritime basé sur le Global 6500 ou le CL650, l’ELI-3360 MPA.

      Répondre
  • février 14, 2022 à 8:48 am
    Permalink

    POURQUOI PAS LE A-220. 300?

    Répondre
    • février 14, 2022 à 9:07 am
      Permalink

      C’est à Airbus de répondre à cette question.

      Répondre
    • février 14, 2022 à 9:24 am
      Permalink

      Parce que pour développer une version avec un avion de cette taille il faut beaucoup de commandes pour rentabiliser les milliards en développement. Boeing est très bien établi dans ce marché, plusieurs gros clients ont déjà passé commande pour le P-8A Si Airbus développe une version MPA d’un de ses avions ce ne sera certainement pas l’A220 mais plutôt l’A319 ou l’A320 pour vendre l’avion en France et en Allemagne qui sont de bien plus gros clients potentiels.

      Répondre
  • février 14, 2022 à 2:02 pm
    Permalink

    Je souhaite que le Canada se tourne le plus possible vers SAAB et qu’on laisse tomber Boeing…

    Répondre
  • février 14, 2022 à 7:41 pm
    Permalink

    le C295 est également un avion de patrouille maritime ; peut-être que la similitude avec l’avion de recherche et de sauvetage serait bénéfique.

    Répondre
    • février 14, 2022 à 8:33 pm
      Permalink

      Son autonomie n’est pas très élevée, les avions canadiens patrouillent une grande portion de l’Atlantique Nord ainsi que que dur Pacifique Nord.

      Répondre
  • février 15, 2022 à 9:29 am
    Permalink

    Nous voulons rien savoir de BA mais par contre nous sommes très ouverts et accueillants si et seulement si ils ont quelque chose de concret à nous offrir après de nous avoir poussé au bord de la faillite.

    Répondre
  • février 15, 2022 à 11:58 am
    Permalink

    Un choix logique si on veut acheter « off the shelf » un produit déjà développé et qui a fait ses preuves. On sait que Boeing s’intéresse au Québec et on peut se demander s’il n’y aurait pas un lien avec cette annonce: ceci expliquant cela.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.