Bombardier investit dans l’analyse prédictive

Pour partager cette publication :

Bombardier et SCALE AI investiront un total de 11,7 M$ pour le développement d’un système d’analyse prédictive. 

L’analyse prédictive

L’analyse prédictive est un système qui permet de prévoir où et quand surviendront les prochains bris. Il utilise des algorithmes d’intelligence artificielle et les informations sur l’état de la flotte. Ainsi, toutes les données sur les paramètres de vols des avions en service sont entrées automatiquement dans le système. Lorsque des pannes surviennent en service elles sont analysées en fonction de toute l’information disponible. Avec le temps, le système apprend à reconnaître l’émergence de facteur favorable à une nouvelle panne. L’appareil identifié peut-être alors retiré temporairement du service afin de subir les réparations nécessaires. 

Certains seront tentés de dire que c’est déjà ce que fait l’aviation et je réponds : oui, mais… depuis dix ans, nous assistons à une véritable explosion des données prélevées sur les avions en vol et en temps réel. Prenons l’exemple des moteurs : le nombre de capteurs et la quantité d’information que génère un seul d’entre eux sont énormes. De nos jours, il est impossible pour un humain de faire le suivit des paramètres de quelques moteurs. Les motoristes utilisent des normes de fonctionnement, dès qu’un paramètre sort du standard, une alerte est déclenchée.

L’analyse prédictive effectue le suivit de tous paramètres même lorsqu’ils demeurent dans les normes. Cela permet de comprendre à partir de quel changement de l’un d’entre eux une alerte doit être émise. Ce changement pourrait passer pour insignifiant pour un humain alors qui est annonciateur pour le logiciel de suivit. 

L’investissement

Bombardier investira 6 M$ et SCALE AI 5,7 M$ afin de mettre au point programme d’intelligence artificielle d’analyse prédictive. IVADO et GlobVision participent également à cette recherche. À terme, il permettra entre autres de mieux gérer l’inventaire de pièces afin de réduire le temps hors service. Il devrait également réduire les coûts d’entretien ainsi que le nombre de pannes imprévues. L’analyse prédictive est un secteur d’avenir en aéronautique, Bombardier ne devrait pas être seul très longtemps. 

SCALE AI

SCALE AI est un consortium d’entités privées, de centres de recherche, d’universités, d’entreprises en démarrage de l’écosystème canadien intelligence artificielle. À titre de membre de la supergrappe en IA, SCALE identifie les projets de collaboration sectoriels et fournit le financement. 

SCALE AI est financé par le gouvernement fédéral à la hauteur de 230 M$ et par Québec 53 M$.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

10 avis sur “Bombardier investit dans l’analyse prédictive

  • Décembre 10, 2021 à 12:03 pm
    Permalink

    Un autre indice que Bombardier inc veut être un avionneur de premier plan pour ses clients.

    Répondre
  • Décembre 10, 2021 à 7:41 pm
    Permalink

    Un 6,4 minutes à CNN avec le PDG de Bombardier inc. …facebook.com/mostafa.fadi.5/videos/594849478409443

    Répondre
    • Décembre 10, 2021 à 8:02 pm
      Permalink

      Éric Martel sera en entrevue mardi 14 décembre 11h30 à l’émission de Mario Dumont LCN/tv.

      Répondre
  • Décembre 11, 2021 à 2:13 pm
    Permalink

    The DfT said: ‘For the first time, the trains will be entirely designed and assembled on home soil, supporting jobs in factories across the Midlands and North and in their supply chains, including apprentices and roles for young people – a great example of the Government’s Plan for Jobs in action. They will also be the fastest and lowest carbon per passenger km trains of their kind in the UK.’

    Qu’est-ce qui nous manque ici?

    Salut

    Répondre
  • Décembre 11, 2021 à 2:50 pm
    Permalink

    Coudonc, Il est où le problème?

    Des maitre d’oeuvre innovantes? BBD est là.
    Des entreprises qui investissent dans l’avenir? BBD est là.
    Des entrepreneurs prêts à relever ses défis financiers? BBD est encore là.

    Des compagnies qui vendent de vieux modèles des années 80 et même des années 60. Désolé mais notre BBD n’est pas là.

    Un gouvernement vraiment fier de ses compagnies? …

    Je vous laise le liens afin de pouvoir respirer la fierté du gouvernement UK avec ces investiments.

    https://www.railnews.co.uk/news/2021/12/09-breaking-hs2-rolling-stock-contract.html

    Répondre
  • Décembre 12, 2021 à 4:18 am
    Permalink

    Parallèlement aux recherches et aux avancées techniques, certes indispensables, Bombardier devrait se pencher assez sérieusement sur un objectif tout aussi vital pour l’avenir de l’entreprise: celui de développer des stratégies dont le but serait de CONVAINCRE LES INVESTISSEURS, dont des Québécois, de la renaissance prometteuse de ce qui fut jadis, un très mauvais rêve. Il est malheureux de constater que l’image négative d’une société qui fut souvent mal dirigée, est encore largement présente, parmi la population.

    Répondre
    • Décembre 12, 2021 à 3:05 pm
      Permalink

      Mal dirigée est souvent seulement un problème de perception. Tout le monde encense Éric Martel alors que tout ce qu’il a fait depuis qu’il est en poste c’est de compléter le plan d’Alain Bellemare…

      Et pendant qu’on encense Martel et qu’on dénigre Bellemare, aucun mot sur celui qui a lancé 3 programmes majeurs quasi-simultanément dont le Cseries, malgré toutes ses qualités, que Bombardier n’avait pas les moyens de financer seul. Et en plus, il a toujours un poste important au sein de l’entreprise.

      Répondre
      • Décembre 12, 2021 à 8:41 pm
        Permalink

        C’est justement à ce titre que le pdg É.Martel entré en fonction le 06 avril 2020 reçoit des « fleurs », soit d’avoir compris que le plan de l’ex-pdg A.Bellemare devait-être être continuer tout en y ajoutant sa manière de faire au niveau gestion. Pour l’ex-pdg Bellemare 13 février 2015 au 05 avril 2020 son nom était devenu un sujet de distraction dans l’univers médiatique, et pas pour les bonnes raisons selon moi, il fallait donc changer de messager et on voit que l’opération a bien réussi. Mais la manière de faire abrutement ce changement était un peu discutable de la part du conseil d’administration présidé par P.Beaudoin depuis février 2015 et toujours en fonction en décembre 2021. Par sur que c’était de la bonne bonne gestion d’avoir lancer trois programmes de développement presque simultanément avant 2010 sans être sur que la compagnie AVAIT ou AURAIT à terme les moyens financier pour les complétés ??. Et on connaît la suite catastrophique du moins « en apparence » de cette gestion de 2008 à février 2015 par le pdg de cette époque soit P.Beaudoin. Enfin Bombardier est rendu ailleurs et envoie de reprendre sa place parmi les avionneurs comme une compagnie crédible et de plus en plus en devenir financièrement stable. ***Le pdg actuel É. Martel sera en entrevue de fin d’année mardi 14 décembre 11h30 à l’émission de Mario Dumont à LCN/tv.

        Répondre
      • Décembre 13, 2021 à 2:25 am
        Permalink

        @ Nicolas,

        Comme vous avez raison, le vrai fossoyeur de Bombardier est Pierre Beaudoin, c’est étonnant que l’entreprise ce soit remise de sa direction, en plus de lancer les Cseries, Global 7000-8000, et le Learjet 85, il n’avait pas compris que le Cserie allait jouer dans la cours et le portefeuille des grands partant ainsi une guerre qu’il ne pouvait que perdre, il n’avait pas non-plus compris que Learjet est une icône américaine et que sa futur fabrication au Mexique en ferait reculer plus d’un.

        Ça a pris un coup de barre monstrueux de la part de Bellemare pour trouver du financement afin de terminer les avions en certification, de vendre ce qui ne rapportait plus et de colmater la brèche des finances de cette entreprise, sans lui on parlerait de Bombardier au passé.

        Ce n’est jamais agréable de voir des grands pans d’histoire être vendu mais dans ce cas c’était nécessaire, et vous avez raison, si Éric Martel a un bilan positif c’est que le ménage à été fait avant son arrivé, il peu se concentré à la gestion d’une entreprise sans canards boiteux et avec un positionnement enviable.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.