Bombardier, un trimestre au-dessus des prévisions

Pour partager cette publication :

Bombardier a publié ses résultats officiels du premier trimestre de 2021. Dans l’ensemble, il s’agit d’un bon trimestre qui est supérieur aux prévisions. Les revenus ont augmenté de 18 % pour s’établir à 1,3 G$. L’augmentation des livraisons d’avions de la famille du Global explique cette forte hausse. 

Du côté des dépenses, je dirais que les nouvelles sont encore meilleures : l’utilisation de flux de trésorerie a été de 405 M$ pour le trimestre. C’est 240 M$ que ce qui avait été prévu. C’est une indication que la nouvelle équipe de gestion a réussi à contrôler les dépenses. De plus, la compagnie épargnera près de 200 M$ d’intérêt annuels sur la portion de la dette remboursée. La compagnie a également vendu ses actions d’Alstom pour près de 500 M d’euros. La somme servira à rembourser une dette équivalente qui avait été empruntée sur les marchés européens. 

Enfin, le ratio nouvelles commandes avions livré a été supérieur à 1 au cours du trimestre. C’est rassurant, car ce ratio est en ligne avec celui des concurrents de Bombardier. L’activité dans l’aviation d’affaires est maintenant revenue à la normale et les commandes d’avions neufs reprennent. Toutefois, le carnet de commandes de Bombardier a baissé de 300 M$ pour s’établir 10,4 G$. Si les clients commandent des Challenger 350 alors que la compagnie livre des Global 7500, la valeur du carnet de commandes baisse même si le nombre d’avions en commandes augmente. 

Une prudence qui rapporte

Au cours des dernières années, Bombardier a connu plusieurs trimestres en deçà des prévisions. Lorsqu’il est arrivé à la tête de l’entreprise, Éric Martel devait donc rétablir la crédibilité de l’équipe de gestion. C’est pour cette raison que le plan de redressement présenté aux investisseurs au mois de mars dernier était très prudent. Il faut également prendre en considération que la direction a utilisée les chiffres de 2020 afin de faire ses prévisions.

Toutefois, au début du mois de mars les signes d’une reprise de l’aviation d’affaires étaient nombreux. À ce moment-là, l’équipe de gestionnaires avait sans doute une bonne idée des livraisons d’avions de janvier et février. Mais elle a choisi de demeurer prudente dans ses prévisions. Cette prudence rapporte alors que les chiffres réels sont nettement meilleurs. Mais attention, des prévisions constamment trop en dessous de la réalité peuvent elles aussi nuire à la crédibilité. 

Les cadences de production

L’augmentation des commandes implique qu’à court terme les cadences de production ne ralentiront pas. Mais il faudra attendre au moins trois autres solides trimestres avant de penser à augmenter les cadences ; à moins qu’un client ne passe une grosse commande dans les prochains mois. Il reste encore des coupures qui avaient été annoncées mais qui ne n’ont toujours pas été effectuées. C’est le cas des magasiniers à Dorval entre autres. Mais l’année 2021 semble bien partie pour se terminer sans de nouvelles compressions. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

9 avis sur “Bombardier, un trimestre au-dessus des prévisions

  • mai 6, 2021 à 8:32 am
    Permalink

    Bonjour,

    Vous semblez dire que les magasiniers a Dorval pourraient perdre leur emploies suite aux coupures de BA annoncer ??? Les pièces et transport seront manipuler par ??

    Répondre
    • mai 6, 2021 à 8:47 am
      Permalink

      En fait, cette fonction a été impartie à un sous traitant, dont j’oublie le nom en ce moment mais cela me reviendra ou encore quelqu’un va me le rappeler après ce commentaire. Cela avait été décidé l’année dernière il me semble.

      Répondre
        • mai 6, 2021 à 5:29 pm
          Permalink

          Bonjour

          La compagnie Daher est situé en France et le Gouvernement Canadien donnera des visas de travail a des Employer d’un autre pays pour venir faire perdre le travail d’employer de BA dans les magasins ?? Quelle chose de bizarre dans tout ça. Ou l’info est mal véhiculer ?

          Répondre
          • mai 6, 2021 à 9:04 pm
            Permalink

            Normalement, quand une compagnie étrangère décroche un contrat ici, elle doit engager des gens d’ici. Stelia, Mechacrome, Messier-Dowty, Safran etc ont tous des installations ici et font travailler des gens d’ici.

  • mai 6, 2021 à 10:01 am
    Permalink

    L’écart entre les actifs de l’entreprise et les passifs s’est rétrécit à 3 Milliards, 61 million (dans le rouge). La dernière fois que Bombardier avait ses actifs supérieurs aux passifs, s’était en 2014. Lorsque les actifs vont revenir au dessus des passifs, c’est à ce moment que l’on va voir si la famille Beaudoin/Bombardier va désirer garder ce qui reste de l’entreprise, ou vendre.

    Répondre
  • mai 6, 2021 à 2:46 pm
    Permalink

    De la grosse compétition pour le Global 7500 fin 2025:

    https://www.dassaultfalcon.com/en/MediaCenter/Newsd/Pages/PR_2021/Dassault-Aviation-Launches-Falcon-10X.aspx
    https://www.dassaultfalcon.com/en/Aircraft/Models/10X/Pages/overview.aspx#

    – cabine 13 pouces plus large (encore plus large que le 6X) que le 7500
    – Sensiblement la même autonomie
    – Pression cabine de 3000 pi, soit 2x moins que le 7500
    – Aile en carbone
    – Moteur Pearl 10X

    Sinon André, felicitations pour le scoop, tout ce que tu avais dit était vrai.

    Répondre
    • mai 6, 2021 à 9:02 pm
      Permalink

      Oui je publie demain matin à ce sujet. C’est une super belle machine le Falcon 10x.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *