CAE investira 1 G$ en R&D

Pour partager cette publication :

CAE a annoncé hier qu’elle investira 1 G$ en cinq ans dans la recherche et développement. Cet effort comprend une contribution financière du gouvernement canadien pouvant atteindre 190 M$. Pour sa part, Québec accorde un prêt dont le montant maximal est de 160 M$. La participation financière de CAE s’élèvera donc à 660 M$. La région de Montréal bénéficiera de la majorité des investissements soit 850 M$. L’entreprise investira les 150 M$ restant ailleurs au Canada. CAE va créer 700 emplois dans le cadre de ce programme dont 600 au Québec. 

L’importance de la R&D

Si CAE est un géant mondial de la formation et de la simulation, c’est grâce à son expertise et son savoir-faire. Fait peu connu, la compagnie est un important centre de savoir et de développement en technologie de l’information. Les ordinateurs de ses simulateurs sont à la fine pointe en matière de programmation. Le fabricant est aussi un grand spécialiste de la réalité virtuelle et augmentée. 

En août 2018, CAE est devenu la première entreprise privée à investir 1 G$ dans la recherche appliquée en intelligence artificielle. Elle utilise les mégadonnées disponibles afin de perfectionner les méthodes de formations et améliorer la sécurité. 

Le projet résilience

L’investissement annoncé hier servira principalement à financer le projet résilience. Il vise à développer des technologies de l’avenir tel que des solutions numériques immersives. Ces solutions font appel à des écosystèmes de données et à l’intelligence artificielle. Les applications développées pourront servir dans les secteurs civil et militaire. 

Le talent de ses employés est la matière première dont se nourrit CAE afin de se maintenir au sommet. En cette période où la main-d’œuvre se fait rare, elle doit trouver des moyens pour recruter les jeunes cerveaux. Elle offrira donc 5 000 stages ou « occasions d’apprentissage intégré au travail » ainsi que 100 bourses. 

Comme mentionné au début du texte, la majeure partie des investissements se feront au Québec. Mais le géant de la formation travaillera également en collaboration avec des PME de partout au pays. 

Un secteur d’avenir

CAE considère que la mobilité aérienne avancée est un secteur d’avenir et elle compte être une chef de file. La compagnie va donc utiliser son expertise afin de soutenir développement de ce secteur : dans un premier temps, elle compte mettre au point des programmes de formation adaptés aux pilotes de taxi urbain. Elle utilisera son expertise pour le soutien des programmes d’évaluation de la navigabilité et en matière de formation. Pour ce faire, elle développera des outils de simulation de réalité virtuelle ou mixte.

Enfin, la compagnie possède une flotte de 200 aéronefs servant à la formation un peu partout sur la planète. Elle profite donc de la situation et de ses connaissances en aéronautique pour lancer un vaste programme de modernisation. CAE compte investir dans le développement de technologies électriques afin de réduire son empreinte carbone.

Le pire est passé

Avant la pandémie, CAE investissait entre 200 M$ et 250 M$ par année en recherche et développement. Au printemps 2020, elle avait levé le pied afin de pouvoir faire face à la pandémie. La reprise des investissements de la part de cette compagnie est pour moi un signal évident : le pire de la crise est passé. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.