CAE remonte la pente

Pour partager cette publication :

Les finances

CAE vient tout juste de publier ses résultats du premier trimestre de son exercice financier 2022. Le géant de la formation remonte graduellement la pente et affiche des revenus de 752, 7 M$. Cette somme correspond à 91 % des revenus du trimestre équivalent terminer le 30 juin 2019. Puisque la formation des pilotes est la spécialité de CAE, celle-ci se retrouve donc à l’avant-plan de la reprise du transport aérien. La compagnie a dégagé un surplus de 47,3 comparer à une perte de 110 M$ l’année dernière. 

Le spécialiste de la formation affiche un flux de trésorerie négatif de 129,1 M$ nette. Il faut dire que le premier trimestre de l’année financière est toujours le plus difficile pour la trésorerie de CAE. La compagnie a versé 264,2 M$ dans son fonds de roulement ; cela lui permet de payer plusieurs fournisseurs en attendant le paiement de clients. La trésorerie et l’équivalent de trésorerie s’élevaient à 690, 5 M$ à la fin du trimestre. 

Au cours du trimestre, elle a signé une première entente de formation avec WestJet. Il s’agit de fournir les services d’entraînement des pilotes sur un type d’avion de l’entreprise. Questionné à ce sujet, le président de CAE, M. Marc Parent, a refusé de mentionner le type d’avions en question. « Juste entre vous et mois, c’est fort probablement sur le B787. » 

Perspectives

Ces résultats sont de bons augures pour le restant de l’année budgétaire : CAE a procédé à plusieurs acquisitions depuis un an. Les résultats de ces entreprises vont donc s’ajouter à son bilan pour le trimestre en cours. Je m’attends à ce que la compagnie connaisse un chiffre d’affaires record à la fin de l’exercice annuel. L’ajout des talents et des compétences ouvre également la porte à de plus gros contrats dans le secteur militaire en particulier. La compagnie montréalaise a de très bonnes perspectives de croissance pour plusieurs années à venir. Puisqu’elle dispose d’une trésorerie de près de 700 M$, CAE est toujours en position de saisir d’autres opportunités d’acquisition. Le président de CAE mentionne que l’entreprise a des critères bien précis ; les nouvelles acquisitions doivent être en mesure de contribuer rapidement aux profits de l’entreprise. M. parent souligne que la patience est de mise afin de saisir les opportunités. Quelque chose me dit qu’elle fera encore les manchettes dans les prochains mois. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “CAE remonte la pente

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.