EDC finance les A220 d’Air Canada

Pour partager cette publication :

Selon le Journal de Montréal, Exportation et développement Canada (EDC) a accordé un prêt de 788 M $ à Air Canada. Le transporteur aérien avait fait mention de ce prêt lors du dévoilement de ses résultats du premier trimestre. Mais la compagnie n’avait pas mentionné le nom de l’organisme prêteur.

Les A220-300 d’Air Canada sont en collatéral sur ce prêt qui sert à financer leur acquisition. Selon ma propre estimation, la somme permettrait de couvrir l’acquisition d’environ 25 A220-300. En obtenant le financement immédiat d’EDC, Air Canada se trouve à libérer le capital investi dans ses A220-300; lors de l’achat d’avions neufs, une compagnie aérienne doit effectuer des versements au fabricant à l’avance. Les montants précis des versements et leur moment peuvent varier selon les termes du contrat. Mais de manière générale, plus la date de livraison est imminente, plus le total des versements s’approche du prix final. Pour sa commande d’220, Air Canada pourrait avoir versé entre 300 M $ et 500 M $ déjà. 

Pour l’instant, le financement est temporaire mais il sera remplacé par un prêt à long terme d’ici la fin 2020. Ce prêt a été négocié selon les programmes réguliers de financement d’EDC. Il ne comporte donc aucune obligation de la part d’Air Canada quant au maintien des emplois ou de liaison aérienne. Ce prêt est typique du genre de financement que fait EDC. Dans le cas présent, il permet de soutenir la production d’A220 à Mirabel. Il ne faudrait donc pas se surprendre que d’autres clients de l’A220 utilisent le financement d’EDC. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *