FTV1 reprend du service à Toulouse

Pour partager cette publication :

Airbus a procédé aujourd’hui à l’ajout officiel de l’A220 à son centre des maquettes à Toulouse. 

Le centre des maquettes

Cela fait maintenant une vingtaine d’années que le centre des maquettes de Toulouse a été inauguré. On parle ici de maquettes grandeur nature qui permettent de vérifier les différentes configurations cabine. Ce centre est un outil de marketing qu’Airbus utilise avec ces clients ; il permet aux acheteurs éventuels de vérifier l’aménagement et certains systèmes cabine. Une fois la commande passée, les compagnies aériennes peuvent venir y essayer différentes options. 

Tous les avions civils d’Airbus sont présents dans ce grand hall incluant l’A380. L’accès aux différents avions se fait sur un plancher qui est au même niveau, peu importe la taille des fuselages. Sous ce plancher, d’imposantes structures soutiennent les fuselages pour que les portes soient toutes au même niveau. Les clients ont donc un accès facile à toutes les cabines du fabricant. L’A220 est présent au centre depuis plusieurs mois et il suscite beaucoup d’intérêt de la part des clients. La directrice marketing, Mme Christine de Gagné, mentionne que la présence de la maquette a permis de lancer de nouvelles campagnes.

Le centre des maquettes de Toulouse

Airbus est le seul fabricant à mettre à la disposition des clients un tel endroit. Cette manière de faire évite d’utiliser des avions sur la ligne d’assemblage pour valider certaines options. Cliquez ici pour visionner la vidéo de présentation. Le centre est très utilisé alors que 1 000 personnes assistent à 250 présentations annuelles. Seuls les employés clients d’Airbus et les médias ont accès à cet endroit unique. 

FTV1

Lors des premières années, les fuselages étaient produits et assemblés spécialement pour le centre. Mais dans un esprit de gestion écoresponsable, Airbus a décidé de réutiliser des avions d’essais. Dans le cas de FTV1, il était remisé à Wichita depuis plusieurs années déjà. Lorsque madame de Gagné est passée de Bombardier à Airbus, elle a pris en charge l’intégration de FTV1 au centre des maquettes. 

À la fin de 2019, l’appareil a été partiellement démantelé afin de pouvoir être transporté jusqu’à Toulouse. C’est en bateau qu’il a traversé l’Atlantique jusqu’à Hambourg en Allemagne. De là, c’est en camion qu’il a été acheminé à Toulouse. Une fois sur place, les techniciens du centre ont procédé à l’installation de la maquette. Ils ont également procédé à des adaptations au câblage afin de brancher tous les systèmes cabine. Cette dernière étape a demandé beaucoup de collaboration entre les équipes d’ingénierie de Mirabel et Toulouse.  

La présence de FTV1 au centre des maquettes permet donc de compléter l’intégration du C Series dans la famille Airbus. L’équipe de Marketing sera donc en utilisation plusieurs décennies.  

L’intérieur de De FTV1 aménagé
Le poste de pilotage de FTV1 est fonctionnel
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 avis sur “FTV1 reprend du service à Toulouse

  • mai 27, 2021 à 2:08 pm
    Permalink

    D’après la photo il semble y avoir deux fuselages de A220: l’un avec portes et l’autre sans. Je présume que celui avec les portes est FTV1, tandis que l’autre pourrait être une simple maquette, possiblement celle que Bombardier utilisait au tout début du programme pour montrer aux acheteurs potentiels de quoi aurait l’air l’intérieur.

    Répondre
    • mai 27, 2021 à 2:57 pm
      Permalink

      Oui l’autre est la maquette que Bombardier avait et qui est conçue pour être déplacée. Remarque qu’il n’y a pas de porte sur cette deuxième maquette.

      Répondre
  • mai 29, 2021 à 8:54 am
    Permalink

    Le bâtiment maquette a été construit par JP Laborie architecte toulousain, un des architectes emblématiques de la société Airbus. j’ai eu la chance d’apprendre mon métier dans son agence il y a quelques années. Juste un petit hommage pour cet architecte toulousain qui restera un de mes mentors professionnels.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *