Global 7500, des objectifs trop ambitieux?

Pour partager cette publication :

Les objectifs de Bombardier pour la livraison de Global 7500 étaient en 2018les suivants :

  • 1 livraison en 2018
  • Entre 15 et 20 livraisons en 2019
  • 40 livraisons en 2020

 

La publication ce matin des résultats préliminaires confirment que l’objectif de 2019 ne sera pas atteint. Selon ce que mentionne la compagnie, seulement 11 Global 7500 ont été livrés. De notre côté, un suivi du registre des exportations d’aéronefs, nous indiquait plutôt 13 livraisons en 2019. Les deux dernières exportations seront donc comptabilisées en 2020.

 

Avant l’annonce de ce matin, la dernière mauvaise nouvelle concernant Bombardier Avions d’affaires remontait à juillet 2015. Par la suite, cette division était parvenue à rencontrer tous ses objectifs jusqu’au troisième trimestre de 2019.

 

Lors du salon européen de l’aviation d’affaire (EBACE) de mai 2018, le président de Bombardier Avions d’affaires, David Coleal, avait sorti deux gros lapins de son chapeau. Durant près de deux ans, la division avait réussi à développer en secret les Global 5500 et 6500.

 

Depuis l’été 2015, la division des avions d’affaires est la valeur sûre de Bombardier. Par conséquent c’est cette division qui représente le futur de Bombardier et on lui en demande plus. Faire passer la production annuelle du Global 7500 de 1 en 2018, à 15 en 2019 et à 40 en 2020, c’est beaucoup demander. Surtout qu’en 2020, il y a la montée en cadence des Global 5500 et 6500.

 

Après avoir livré seulement 11 Global 7500 en 2019, réussir à en livrer 40 en 2020 nous paraît énorme. En fait, Il est difficile de croire que Bombardier réussira à livrer plus de 30 Global 7500 en 2020

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 avis sur “Global 7500, des objectifs trop ambitieux?

  • janvier 16, 2020 à 10:20 pm
    Permalink

    D’après mes calculs, il y a actuellement 20 Global 7500 immatriculés à Montréal (à l’étape de la finition intérieure où effectuant des vols pré-livraison) et 14 autres à Downsview. En ajoutant les 12 avions qui ont été livrés à des clients depuis 2018, nous obtenons le nombre total des avions de production immatriculés à ce jour, soit 46 (MSN 70006 à 70051). Le dernier Global 7500 en provenance de Downsview est arrivé à Montréal aujourd’hui. Compte tenu du temps qu’il a fallu jusqu’à maintenant pour faire la finition intérieure de ces avions (Certains d’entre eux sont au centre de finition depuis environ 1 an), je doute moi aussi très fort que l’on puisse livrer cette année tous les 34 Global 7500 immatriculés actuellement en production.

    Répondre
  • janvier 17, 2020 à 5:04 am
    Permalink

    Avec le début de la ligne dynamique en 2020, l’objectif me parait presque réalisable

    Répondre
    • janvier 17, 2020 à 10:32 am
      Permalink

      C’est quoi une ligne dynamique ?????.

      Répondre
  • janvier 17, 2020 à 3:19 pm
    Permalink

    Je viens de faire une recherche sur l’aviation d’affaires.

    Il semble que les indicateurs sur ce marché sont tous à l’orange ou au rouge.
    Il se peut l’objectif de livraisons de Global 7500 en 2020 de 40 unités est trop ambitieux non pas parce qu’ils n’arrivent pas a les produire mais parce que certains clients ne sont pas très enthousiastes pour prendre livraison cette année.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *