Grève très probable chez Swissport le 25 décembre à Montréal-Trudeau

Pour partager cette publication :

Les négociations entre Swissport et la section locale 2301 de l’AIMTA sont pratiquement au neutre. Les syndiqués ont donné un très fort mandat de grève à leur exécutif syndical. C’est à compter du 25 décembre prochain que le mandat de grève prend effet.

 

Swissport à Montréal-Trudeau

C’est la division avitaillement de Swissport qui est actuellement en négociation avec le local 2301 de l’AIMTA. Les employés de Swissport font le plein de carburant de tous les avions partant du terminal passager ainsi que le cargo à Mirabel. C’est la compagnie CAFAS qui autrefois avait ce contrat.

 

La philosophie de Swissport est celle du prix le plus bas. Pour arriver à décrocher de nouveaux contrats elle réduit le personnel à son minimum et réduit les salaires. En 2012, l’échelle salariale d’un avitailleur chez CAFAS était de 12,80$/h à 18,80$/h. Avec Swissport, la même échelle est de 12,50$/h à 17,50$/h en 2019. La simple augmentation du salaire minimum en mai prochain donnera une augmentation de 4,8% aux avitailleurs débutants.

 

En plus des avitailleurs Swissport emploie également des mécaniciens aux installations de stockage de carburant, répartiteurs, employés-entretien ravitaillement et mécaniciens.

 

Les négociations en cours

Les négociations ont débuté au mois de mai dernier alors que la convention collective a pris fin en août. Depuis, elles avancent à pas de tortue et le normatif n’est même pas terminé malgré la présence d’un médiateur.

 

La grève est un recour ultime qui doit être utilisé avec prudence. Mais dans le cadre des négociations actuelles, les dirigeants syndicaux semblent convaincus que ce soit nécessaire. Cependant, ils se disent prêt à retarder le déclenchement d’une grève si les négociations débloquent d’ici le 25 décembre.

 

Les perturbations à venir

Les employés de Swissport doivent suivre une formation de plusieurs jours sur l’avitaillement d’avion, détenir un certificat restreint d’opérateur radio et obtenir un permis de conduire côté piste. En cas de grève, Swissport devra remplacer 85 employés expérimentés par des gens sans expérience sur le tablier à Montréal-Trudeau. En pleine période de pointe des Fêtes cela risque de perturber grandement les opérations au sol.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 réflexions sur “Grève très probable chez Swissport le 25 décembre à Montréal-Trudeau

  • décembre 21, 2019 à 9:34 am
    Permalink

    Avec la pénurie de main-d’oeuvre qui se manifeste de plus en plus dans tous les secteurs, les entreprises ont de moins en moins le gros bout du bâton face aux employés. Même pour les emplois demandant peu de compétences, les employés ne se contentent plus du salaire minimum, car ils peuvent se replacer rapidement dans un autre emploi.

    Il y a 20 ans, les employeurs disaient aux employés qu’ils étaient chanceux d’avoir un emploi. Aujourd’hui, les employés font une faveur à leurs employeurs en acceptant de travailler pour eux.

    Répondre
    • décembre 21, 2019 à 10:19 am
      Permalink

      J’ai travaillé près de 20 comme camionneur. Les dernières fois que je me suis présenté pour un emploi; c’est moi qui faisait passer une entrevue à la compagnie. J’avais une liste de critères pour l’évaluation:
      L’état générale des lieux
      L’âge et l’état de la flotte de camions
      L’attitude de l’employeur
      Le genre de clientèle
      ETC
      C’est le genre de situation qui se multiplie. Moi qui suis arrivé sur la marché du travail au début des années 80, je constate le renversement total de la situation.

      Répondre
  • décembre 21, 2019 à 9:41 pm
    Permalink

    Petite correction; c’est 85 ravitailleurs et mécaniciens en tout et non 250.

    Répondre
    • décembre 22, 2019 à 7:28 am
      Permalink

      Merci je corrige

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *