La conversion d’un A330-200 en A330MRTT

Pour partager cette publication :

Cinq CC-150 Polaris sont en service avec l’ARC et seulement deux sont équipés pour faire du ravitaillement en vol. Les CC -150 peuvent servir au transport de troupes, à l’évacuation médicale et au transport de dignitaires. L’A330MRTT est le seul avion multirôles à s’être qualifié pour le remplacement des Polaris. Le Canada est en discussion avec Airbus afin de les remplacer par des A330MRTT.

A330 MRTT dans sa version hôpital
A330 MRTT dans sa version hôpital

J’ai eu l’occasion de visiter les installations d’Airbus Defense à Madrid, là où se fait la modification des A330-200 en A330MRTT. Voici donc ce que j’en ai retenu.

L’A330-200

L’A330-200 est la plateforme qu’utilise Airbus pour son avion multirôle et ce choix s’est imposé de lui-même. En effet, l’A330 et l’A340 partagent entre autres la même aile et le système de carburant. Mais puisque l’A330 est un bimoteur, cela laissait deux points d’ancrage libre sous l’aile. De plus, comme le système de carburant est configuré pour fournir quatre moteurs, cela facilitait grandement la conversion en avion de ravitaillement. La canalisation des moteurs 3 et 4 a donc été utilisée pour les deux « pods » de ravitaillement sous les ailes. La capacité en carburant de l’A330MRTT est de 110 000 kilos (245 000 livres de carburant) sans avoir à y ajouter un seul réservoir. 

C’est sur la ligne d’assemblage de Toulouse que l’A330-200 est assemblé exactement comme un avion de ligne. D’ailleurs, lorsqu’un pays sélectionne l’A330-MRTT, il doit également sélectionner les options de la cabine comme le ferait une ligne aérienne. Il est donc possible de configurer la cabine avec une, deux ou trois classes. En fait, tout ce qui est disponible pour les compagnies aériennes l’est également pour les clients de l’A330-MRTT.

L’arrivée à Getafe

C’est à l’aéroport militaire de Getafe que sont situées les installations d’Airbus Defense à Madrid. En plus de l’A330-MRTTT, Airbus y a une ligne de modification des A400M. C’est à cet endroit également que les stabilisateurs horizontaux de plusieurs programmes d’avions civils de l’avionneur sont fabriqués. 

À leur arrivée à Getafe, les employés retirent toute la finition l’intérieure de l’avion. Puis l’avion passe à l’étape des modifications structurales, dont celle permettant d’accrocher le mât de ravitaillement. Il faut environ 40 jours pour ces deux premières étapes. Puis l’appareil est déplacé dans un deuxième hangar où l’on procède à l’installation des systèmes. 

L’installation des systèmes

C’est à cette étape que les deux consoles permettant d’opérer le mât de ravitaillement sont installées. Elles sont situées dans le poste de pilotage, ce dernier est un mètre plus long que sur un A330-200 ; la cloison séparant le poste de pilotage et la cabine est modifiée à Madrid. 

Ces à cette étape que sont installés les systèmes de communications militaires et de cryptage des données. L’A330-MRTT comprend un système de communication par système de signaux lumineux ; il est utilisé dans les zones de combats où le silence radio est obligatoire. Les pilotes des avions devant être ravitaillés en vol reçoivent donc leurs instructions via ce système d’éclairage. 

A330 MRTTsystème de communication lumineux
A330 MRTTsystème de communication lumineux

Une fois l’installation complétée, l’appareil est transféré dans un troisième hangar où les systèmes sont vérifiés et essayés. Le processus de conversion de A330-MRTT prend environ 120 jours. Airbus produit de 3 à 4 appareils par année, mais pourrait en produire jusqu’à 7.

Des avions neufs ou usagés ?

Étant donné le petit volume de production de l’A330MRTT, Airbus a choisi l’option de modifier des avions civils déjà assemblés. Cela ouvre également la porte à la modification d’avions usagés afin de réduire les coûts : avec la COVID-19, plusieurs appareils ne comptant que quelques années de service se sont devenu disponibles aux acheteurs. Si un client désire choisir cette option, Airbus exige de se charger de l’inspection préachat. D’ailleurs deux des 12 appareils commandés par la France seront des usagés. 

L’A330-200 étant un avion de ligne, il est conçu pour effectuer 4 000 heures de vol par année sur une période de 20 ans. Dans sa version militaire, il vol à peine 1 000 heures par année. Convertir des avions usagés ne pose donc pas de problème pour la durée de vie utile. Le bas prix des avions peu usagés incite donc les clients à se tourner vers sa solution plus économique. cliquez-ici pour en savoir plus sur l’A330MRTT

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

8 avis sur “La conversion d’un A330-200 en A330MRTT

  • mai 17, 2022 à 1:07 pm
    Permalink

    Je ne te suit pas pour la durée de vie. Tu mentionne 4000 heures de vol pour un avion civil pour sa durée de vie et 1000 heures année pour le militaire qui serait valide que pour 4 ans.
    Y a t il erreur dans les chiffres.

    Répondre
    • mai 17, 2022 à 1:11 pm
      Permalink

      Il manquait par année après 4000 heures de vol. Merci pour le signalement.

      Répondre
  • mai 17, 2022 à 3:51 pm
    Permalink

    Sont t’il munis de moteur Trent Roll&Royce ??? Ou autre selon l’option du client??

    Répondre
    • mai 17, 2022 à 4:09 pm
      Permalink

      Il n’y a pas d’option, c’est le Trent de RR

      Répondre
      • mai 17, 2022 à 6:21 pm
        Permalink

        C’est sûrement pour cette raison que se ne sont pas des RR Trent sur les 2 images de l’article

        Répondre
        • mai 18, 2022 à 8:27 am
          Permalink

          Merci pour l’observation, je vais y répondre dans le courant de la journée.

          Répondre
          • mai 18, 2022 à 9:21 am
            Permalink

            L’A330 MRTT est disponible avec les 3 motorisations.

  • mai 18, 2022 à 9:35 am
    Permalink

    « À leur arrivée à Getafe, les employés retirent toute la finition l’intérieure de l’avion. »

    Je me demande combien d’heures de travail ont été perdu à installer cette finition intérieure à Toulouse, pour ensuite la retirer à Getafe…

    Je suppose que le A330 n’est pas certifié à voler sans sa finition intérieure ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.