Remplacement des CC-150 : l’A330 MRTT se qualifie mais pas le KC-46

Pour partager cette publication :

Airbus annonce que l’A330-MRTT se qualifie pour le programme de remplacement des avions de transport et de ravitaillement CC-150 Polaris. C’est au début de l’année 2021 que le gouvernement canadien a lancé la deuxième étape du programme d’Avion stratégique et de ravitaillement en vol (ASTRV). Pour cette deuxième étape, les fournisseurs étaient invités à faire une première proposition avant le 26 février. Airbus a proposé l’A330 MRTT* et à cette étape la compagnie rencontre les exigences de base pour l’appel d’offre qui viendra en fin d’année. Pour sa part, le KC-46 de Boeing n’a pas réussi cette étape et ne pourra donc pas soumissionner.

Ses caractéristiques

L’A330 MRTT est un bimoteur dérivé de l’A330-200 mais avec les ailes du quadrimoteur A340; les points d’ancrage des moteurs 1 et 4 sont utilisés pour accrocher les deux perches de ravitaillement. Il peut facilement être converti pour le transport de dignitaires, de troupes, de médévac ou de cargo. Il peut accueillir 300 passagers en une seule classe mais peut transporter jusqu’à 380 passagers en situation d’urgence. Dans sa configuration médévac, il contient jusqu’à 130 civières. Sa capacité maximale de carburant est de 110 000 kg dont 60 000 kg sont disponibles pour le ravitaillement en vol. Il est en mesure de ravitailler tous les avions de chasse des pays membres de l’OTAN. 

Puisque l’A330 MRTT transporte tout son carburant dans les ailes, il n’a pas besoin de réservoir ajoutés; il peut donc être reconfiguré rapidement en avion-cargo. Sa charge de cargo utile est de 45 000 kg. Il peut transporter une combinaison de conteneurs LD1, LD3, LD6 ainsi que des palettes militaires de l’OTAN de 88 par 100 pouces. 

Sa fabrication

Les avions sont assemblés sur la ligne d’assemblage de Toulouse sans aucun équipement militaire. Puis ils sont transférés au site d’Airbus Defense à Getafe près de Madrid en Espagne. C’est en mai 2011 que le premier appareil a été livré au gouvernement espagnol. À ce jour, Airbus a livré quarante-six A330 MRTT à treize pays différents. 

(*) pour ceux et celles qui se posent la question : non Airbus n’a pas proposé l’A220-300. La raison est qu’il est beaucoup trop petit pour ce type de mission. Par exemple : la masse maximale de l’A220-300 qui est de 69 900 kg est même inférieure à la capacité de 110 000 kg de carburant de l’A330 MRTT.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

9 avis sur “Remplacement des CC-150 : l’A330 MRTT se qualifie mais pas le KC-46

  • avril 1, 2021 à 7:52 pm
    Permalink

    Tu dis que l’A330 MRTT est sélectionné et pas le KC46, mais tu ne dis pas si d’autres concurrents ont été sélectionné comme par exemple les KC767 Israélien, KC135, IL-76;). Je sais, ca parait très peu probable mais on ne sait jamais. Ce qui voudrait dire qu’Airbus est sur de remporter le contrat. Ce qui est une bonne nouvelle pour Airbus et pour le Canada.

    Répondre
  • avril 1, 2021 à 8:28 pm
    Permalink

    Sur les ailes ce sont plutôt des pods de ravitaillement, un panier relié à l’avion par un boyau flexible. Les pods ont une capacité de transfert beaucoup plus petite que la perche, située sous le fuselage.

    Ceci dit, ce serait bien de savoir pourquoi le KC-46 n’a pas été qualifié. Je ne serais pas surpris de voir Boeing contester la décision.

    Répondre
  • avril 2, 2021 à 10:38 am
    Permalink

    Les entreprises russes ne peuvent soumissionner sur des contrats gouvernementaux canadiens parce qu’il n’y a pas d’instruments de sécurité bilatéraux entre la Russie et le Canada. Israel oui par-contre mais eux ne font pas d’appareils neufs, que de la conversion d’appareils usagés.

    Répondre
      • avril 2, 2021 à 4:58 pm
        Permalink

        Merci pour la réponse Nicolas. Je me doutais de ces raisons mais je voulais être sur car ca me parait surprenant pour un client d’annoncer publiquement qu’il n’y a qu’un seul candidat retenu alors que les offres ne sont pas finalisé je suppose. Ca laisse peu de marge de manœuvre dans la négo. Dans le civil j’ai du mal à imaginer ca, mais peut être que dans le militaire ca ne pose pas de problème.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *