La reprise du transport aérien atteint un plateau

Pour partager cette publication :

La dernière mise à jour des données de la ACSTA montre que la croissance du transport aérien s’est arrêtée. Pour une deuxième semaine consécutive, la moyenne quotidienne de passagers contrôlés* a légèrement reculé. Par contre, si l’on fait la comparaison avec 2019, la proportion stagne à plus ou moins 47 %. 

Passagers du transport aérien contrôlés
Passagers du transport aérien contrôlés

Comme le démontre le graphique, les deux dernières semaines d’août sont normalement des semaines de recule. Cela explique donc pour quoi la proportion de passagers du transport aérien demeure à 40 %. 

Aujourd’hui marque un desserrement des mesures sanitaires pour les passagers arrivant de plusieurs pays, dont ceux d’Europe. Il faut donc s’attendre à une nouvelle hausse au cours des prochaines semaines. Puis à partir du mois d’octobre, ce sont les destinations soleil qui vont gagner en popularité. 

Depuis la mi-août, les compagnies aériennes ont ajouté plusieurs vols. Elles continueront de la faire au cours des prochaines. La statistique à surveiller sera le taux d’occupation. Hélas, Statistiques Canada publie cette donnée une fois par mois, mais avec deux mois de retard. Ce n’est donc qu’en novembre que nous connaîtrons le taux d’occupation de septembre. 

*Ce qui est mesuré

L’ACSTA publie deux chiffres, le premier est pour le nombre de passagers aux huit plus grands aéroports canadiens : Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal et Halifax. Le deuxième chiffre comprend les huit premiers aéroports auxquels on ajoute ceux de Victoria, Kelowna, Saskatoon, Regina, Toronto-Billy-Bishop, Québec et St. John’s. Ces données excluent le personnel navigant et le personnel au sol qui sont contrôlés par l’ACSTA.

Les données de l’ACSTA ne contiennent que les passagers ayant embarqué dans un aéroport canadien. Les passagers provenant de l’étranger ne sont donc pas inclus dans ces statistiques. Mais il s’agit tout de même d’une bonne information qui permet de faire des comparaisons fiables. 

Notez que les aéroports publient leurs statistiques mensuelles avec un mois de retard. Toronto et Vancouver sont en retard de plusieurs mois. De plus, les administrations aéroportuaires comptabilisent les passagers payants et non payants ; il pourrait donc y avoir une différence de plus de 10 % entre les chiffres de l’ACSTA et ceux des aéroports. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *