Le Canada a versé une autre 90 M$ pour le F-35

Pour partager cette publication :

C’est en 1997 que le Canada s’est engagé comme partenaire du programme d’avions de Chasse F-35 de Lockheed-Martin. Ce partenariat comporte une obligation pour les pays membres de contribuer aux coûts de développement. Cette année, la contribution du Canada s’élève à 71, M$ US ou 90 M de huards. Depuis le début du programme, les Canadiens ont versé 613 M$ US pour être un partenaire de troisième niveau. 

Le fait d’être partenaire de niveau trois permet aux compagnies canadiennes d’être sous-traitants sur le programme ; certains avancent qu’à ce jour, les retombées économiques au pays dépasseraient les 2 G$. Mais c’est un chiffre qui me semble élevé, car cela représente 3,2 M$ par appareils produits. Surtout que les lots industriels du Canada sont de très petite taille. L’autre privilège est d’avoir une réduction sur le prix lors de l’achat.

Un avion dispendieux

Du point de vue technique et des performances, le F-35 est un avion qui suscite les passions. Pour ma part, je me contenterai de dire qu’il a ses qualités et ses défauts. Mais il y a point sur lequel ce programme F-35 est incontestable et c’est son coût astronomique. En 2020, sa facture s’éleve à pas moins de 430 G$ US ; c’est l’avion de chasse le plus dispendieux de tous les temps. 

Son coût d’opération par heure de vol est de 33 000 $ US et il est nettement supérieur à celui du Super-Hornet qui est de 18 000 $ US. Si on prend 100 heures par année* et que l’on multiplie par la différence du coût à l’heure, cela donne 1,5 M$ US par avion par année. Puisque le Canada veut acquérir 78 chasseurs, on arrive rapidement à une facture annuelle supérieure de 117 M$ US ou 147 M$ CAN.

Pour ce qui est du prix d’achat, c’est la confusion la plus totale : en 2010, le gouvernement canadien avait donné un contrat de 16 milliards de dollars pour l’acquisition de 65 F-35. Quelques années plus tard, des évaluations ont fait passer la facture à 25 G$ puis 45 G$. Si l’on se fie à ce qui s’est passé aux États-Unis, le prix de 45 G$ est vraisemblable, voire conservateur. À titre comparatif, sont prix unitaire serait de 79 M$ US contre 69 pour le Super-Hornet de Boeing.

Une offre moins avantageuse

Lors de l’acquisition d’une flotte d’aéronefs militaires, c’est l’entretien qui comporte le plus gros potentiel de retombées économiques. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit des avions de chasse ; ce sont des merveilles technologiques capables de grandes performances et de prouesses techniques extraordinaires. Mais cela a un prix et l’entretien est une composante importante du coût d’utilisation d’un chasseur. 

Malheureusement, Lockheed-Martin refuse que les F-35 canadiens soient entretenus ici si elle obtient le contrat. C’est au pays de l’oncle Sam que nos avions de chasse iraient se faire bichonner. Sur la durée de vie des avions, c’est plusieurs G$ qui prendront la route des États-Unis. 

L’autre aspect qui me dérange, c’est le fait que nous ne contrôlons plus l’entretien des avions qui sont censés nous protéger. Imaginer un instant qu’un individu à l’ego démesuré devienne président des États-Unis. Au moindre désaccord avec le premier ministre canadien, il pourrait arrêter ou compromettre l’entretien de nos F-35. Et en prime nous devrions quand même continuer à verser notre contribution annuelle au développement du programme. 

À mon humble avis, se contenter de verser notre participation annuelle sera moins dispendieux que d’acheter des F35. 

Le chiffre de 100 heures a été utiliser pour simplifier le calcul, les avions de chasse canadiens volent probablement plus de 150 heures par année.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 avis sur “Le Canada a versé une autre 90 M$ pour le F-35

  • juillet 22, 2021 à 12:20 am
    Permalink

    Petite erreur de coûts les Super Hornet actuels blockII de la Navy coûtent 27’000 dollars. Votre estimation a 18’000 concerne le nouveau block III mais reste théorique car ce standard n’est pas encore opérationnel
    .

    Répondre
    • juillet 22, 2021 à 6:41 am
      Permalink

      C’est le chiffre officiel et c’est celui que j’ai utilisé.

      Répondre
  • juillet 22, 2021 à 8:30 am
    Permalink

    Bonjour André, vous avez absolument raison sur l’aspect de la maintenance, c’est dommage qu’au Canada on ne fabrique pas ce genre d’avions de chasse. On pourrait se débarrasser de Lockheed-Martin avec leur condition de vente.

    Répondre
    • juillet 24, 2021 à 11:35 pm
      Permalink

      Les suisses ont resolu le problème du cout a l heure de vol.
      Il suffit…
      De ne pas le faire voler! 🙂

      Contrairement aux autres avions, le f35 n’a pas besoin de voler régulièrement.
      Et comme il est tres moderne, et qu il est vendu avec un simulateur tip top, c est inutile de former les pilotes.

      De toute maniere, il suffit que Biden fasse une visite officielle à une semaine de la decision, et le lendemain tous les medias expliqueront que le f35 est super genial.
      🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *