Le Canada achète deux Challenger 650

Pour partager cette publication :

Le ministère de la Défense nationale annonce l’acquisition de deux Challenger 650 pour le Canada.

Le contrat d’acquisition de deux Challenger 650 prévoit la fourniture de pièces de rechange et la formation de base. La valeur du contrat accordé à Bombardier est d’environ 105 M $. Bombardier livrera les avions à l’été 2020 et les appareils seront opérationnels à l’automne 2020. Ils viendront remplacer les deux Challenger 601 qui datent des années 80. Ces vieux Challenger ne rencontrent pas les nouvelles normes de navigation ADS-B. La mise à jour de ces appareils aurait été trop dispendieux.

Ce geste permet au gouvernement canadien de faire d’une pierre deux coups : Le remplacement de deux avions désuets et un petit coup de pouce à Bombardier. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 réflexions sur “Le Canada achète deux Challenger 650

  • juin 6, 2020 à 11:57 am
    Permalink

    Quand les produits sont de qualité autant acheter local.

    Répondre
    • juin 6, 2020 à 12:07 pm
      Permalink

      À peu près tous ceux et celles qui lisent ce site son d’accord. Maintenant je suis certain que c’est pas de cette manière que ce sera présenté dans les médias de Toronto.

      Répondre
      • juin 6, 2020 à 2:48 pm
        Permalink

        Oui, chez le ROC on se questionne sur l’aspect pratique de cet achat… on n’en voit aucune utilité. Curieux, n’est-ce pas?

        Moi, j’en rajouterais.

        Le gouvernement canadien pourrait commander davantage de jets d’affaire à Bombardier. Il serait plutôt facile d’en adapter pour un usage militaire; par exemple, en bombardier léger? Ces appareils pourraient être utilisés en appui tactique aux troupes déployés au sol. Ces bombardiers de Bombardier pourraient s’acquitter d’une partie des tâches dévolues aux chasseurs. On pourrait ainsi réduire le nombre de chasseur à acheter, et faire de grosses économies! Tous les Canadiens seraient contents; coast to coast! 😉

        De plus, ces appareils pourraient être offerts aux petits États qui ont peu de budget à consacrer à leur aviation militaire.

        Répondre
  • juin 7, 2020 à 12:20 am
    Permalink

    La décision de Bombardier de rester dans les avions d’affaires était probablement la meilleure décision à prendre pour être et rester un leader mondial

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *