Le CTA développera des composites à matrice céramique

Pour partager cette publication :

Le Centre de technologique en aérospatial (CTA) vient de compléter une ronde de financement de 3,1 M$. Cette somme servira à l’achat et à l’installation d’équipements servant à la fabrication et à la caractérisation de matériaux composites à matrice céramique. Plusieurs partenaires ont participé à cette ronde de financement : 1 M$ fourni par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, 330 000 $ par Développement économique Canada et 1 M$ par la Fondation canadienne pour l’innovation. Finalement huit entreprises privées ont fourni une contribution industrielle d’une valeur de 787 000 $.

Les composites à matrice de céramique

Les composites à matrice de céramique sont légers, très résistants et certains sont presque aussi durs que des diamants. Ils tolèrent aussi des températures très élevées. Ils peuvent donc être utilisés dans les parties chaudes des moteurs ainsi que sur les boucliers thermiques des vaisseaux spatiaux.

Bien que très prometteurs, ces nouveaux matériaux sont très peu utilisés. Le chef du secteur des composites et des matériaux avancés du CTA, M. François Lebel, explique : « Avant de produire une pièce en série, on doit d’abord identifier les caractéristiques recherchées. Ensuite, il faut déterminer la meilleure méthode de fabrication pour y arriver, car le produit final dépend d’une grande variété de facteurs allant de la combinaison des matériaux, soit les fibres et les résines, jusqu’aux conditions de mise en œuvre comme le cycle de température des fours. De nombreux essais de validation sont donc nécessaires, tout comme le ferait un pâtissier qui met au point une nouvelle recette. » 

Cela fait maintenant 25 ans que le CTA effectue de la recherche appliquée la production de composite à matrice polymère. 

« Les composites à matrice céramique nécessitent des étapes de mise en œuvre supplémentaires afin de convertir en céramique la matrice polymère, qui est l’un des constituants de départ du matériau. Ainsi, après avoir produit une pièce en composites à matrice polymère, il faut notamment procéder à un nouveau traitement thermique (pyrolyse ou frittage) permettant de brûler certaines matières organiques qui seront remplacées au besoin, par infiltration capillaire, par une autre substance devant être durcie à son tour. »

L’équipement

Le financement obtenu permettra au CTA de faire l’acquisition de deux fournaises de très hautes températures à atmosphère contrôlée. Elles seront capables de recevoir des pièces de grande dimension pour réaliser les étapes supplémentaires de conversion. Ces équipements sont dispendieux et peu accessibles aux PME et ils sont très rares au Canada. 

Avec ces nouveaux équipements, le CTA sera en mesure de soutenir les PME dans la mise au point de produits innovants. Les PME pourront donc participer à la R & D tout en limitant les coûts et les risques technologiques. Abonnez vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.