Le transport aérien à un sommet depuis 2 ans

Pour partager cette publication :

Le 8 avril dernier, l’ACSTA a contrôlé* 117 283 passagers dans les 15 plus grands aéroports canadiens. Il s’agit du plus grand nombre de passagers quotidiens dans le transport aérien depuis le 10 mars 2020. Mais il reste encore un bon bout de chemin à faire avant de retrouver le volume d’avant la pandémie. En effet, ce nombre ne représente que 66 % du volume pour cette même journée en 2019. 

La capacité des compagnies aériennes avoisine maintenant le 70 % de ce qu’elle était avant la COVID-19. Les vols sont donc remplis et les sièges disponibles commencent à se faire rares. Les gens qui planifient n’ont pas eu de difficulté à trouver des billets à bon prix. Mais ceux et celles qui sont à la dernière minute pourraient avoir des surprises fort désagréables. Les places sur des vols directs vont être difficiles à trouver à des prix raisonnables. Pour les gens qui voyagent en couple ou en famille, il sera compliqué d’avoir des sièges regroupés.

Pour les compagnies aériennes, l’été s’annonce fort occupée sur tous les marchés. Le volume de passagers est maintenant nettement suffisant pour renouer avec la rentabilité. Seule la question du prix du carburant demeure un problème à moyen terme. Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

* Ce qui est mesuré

L’ACSTA publie deux chiffres, le premier est pour le nombre de passagers aux huit plus grands aéroports canadiens : Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal et Halifax. Le deuxième chiffre comprend les huit premiers aéroports auxquels on ajoute ceux de Victoria, Kelowna, Saskatoon, Regina, Toronto-Billy-Bishop, Québec et St. John’s. Ces données excluent le personnel navigant et le personnel au sol qui sont contrôlés par l’ACSTA.

Les données de l’ACSTA ne contiennent que les passagers ayant embarqué dans un aéroport canadien. Les passagers provenant de l’étranger ne sont donc pas inclus dans ces statistiques. Mais il s’agit tout de même d’une bonne information qui permet de faire des comparaisons fiables. 

Notez que les aéroports publient leurs statistiques mensuelles avec un mois de retard. Toronto et Vancouver sont en retard de plusieurs mois. De plus, les administrations aéroportuaires comptabilisent les passagers payants et non payants ; il pourrait donc y avoir une différence de plus de 10 % entre les chiffres de l’ACSTA et ceux des aéroports. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.