L’enfant gâté ne veut plus de Transat A.T.

Pour partager cette publication :

J’ai toujours eu un doute sur le sérieux de la démarche d’acquisition de Transat A.T. par Pierre Karl Péladeau. Mon scepticisme était basé sur le fait qu’il a beaucoup parlé, mais très peu dépensé. Surtout que depuis la fin de l’entente avec Air Canada, l’action de Transat A.T. se négocie sous les 5 $. M. Péladeau aurait pu acheter des actions du voyagiste par petits lots s’il le désirait. Mais il n’a rien fait, car depuis le début de cette saga, il parle beaucoup tout en évitant de dépenser. 

Voyant la résistance à son offre s’organiser, le Président de Québecor a décidé de laisser tomber; c’est le comportement typique des enfants gâtés lorsqu’ils ne peuvent pas imposer leurs règles de jeu. Pour ma part, je trouve que c’est une bonne chose que les négociations avec PKP soient terminées; la direction de Transat A.T. peut maintenant consacrer toutes ses énergies à la relance. 

La pandémie a complètement changé la donne dans le secteur du voyage et du transport aérien. De plus, l’endettement de Transat A.T. est loin d’être catastrophique si l’on compare avec le reste de l’industrie. Les A321LR d’Air Transat seront très utiles à sa relance et devraient lui permettre de se démarquer sur le marché transatlantique. J’ai bien hâte de voir quels seront les prochains développements pour cette entreprise. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “L’enfant gâté ne veut plus de Transat A.T.

  • mai 15, 2021 à 8:54 am
    Permalink

    Aux moins air transat est sauver ! Pierre Karl est milliard surtout avec des subvantion du QC ! c’est vrai trop gâter

    Répondre
  • mai 15, 2021 à 9:10 am
    Permalink

    Je demande pourquoi soudainement PKP voulait sortir de son champ d’expertise!!!. Comme il avait un autre preneur soit Air Canada ou une possibilité d’une relance par les actionnaires actuels, il me semble que c’était plus un power trip de l’héritier de la famille Péladeau.

    Répondre
    • mai 15, 2021 à 12:57 pm
      Permalink

      Je ne crois pas que M. Péladeau aurait été la personne adéquate pour sauver Air Transat; le domaine des compagnies aériennes est très complexe et ne réussit pas qui veut à long terme. Cela étant dit, je trouve curieux que parce que M. Péladeau se soit désisté que l’on le traite d’enfant gâté! Opportuniste sans aucun doute mais quelle est la différence versus bien d’autres gens d’affaires comme les Bombardier/Beaudoin/Bellemare, les principaux actionnaires d’Air Transat et la direction d’Air Canada…Comme devrait-on traiter la direction d’Air Canada après qu’ils aient essayer d’acheter à rabais et avoir abandonner l’achat eux aussi? Je pense personnellement que le vrai but d’Air Canada depuis le début était d’éliminer un concurrent et contrôler le marché. On connaît comment Air Canada traite ses clients…parlez-en aux gens des régions et à ceux qui n’ont pas eu leur remboursement durant la pandémie. Je souhaite sincèrement qu’Air Transat va survivre et personnellement je vais choisir Air Transat et bien d’autres compagnies avant Air Canada pour voyager.

      Répondre
  • mai 17, 2021 à 7:36 am
    Permalink

    Il est évident que plusieurs personnes en veulent à PKP pour différentes raisons, mais de là à titrer un article qu’il est un enfant gâté…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *