Les limites de l’annexe 13 de l’OACI

Campagne de sociofinancement 2020
Faites une contribution (*) pour supporter les Ailes du Québec



(*) Veuillez noter que Les Ailes du Québec ne peut émettre de reçus pour fins d'impôt.
Pour partager cette publication :

L’annexe 13 de l’OACI est le document qui établit les droits et devoirs des états membres. Le Canada et l’Iran sont membres de l’OACI et ils doivent respecter les recommandations de l’annexe 13.

 

Comme le prescrit l’annexe 13, c’est le pays où se produit un accident d’avion qui a la charge de l’enquête. L’Iran a donc le devoir de mener l’enquête sur l’écrasement du vol PS 752. Puisque des Canadiens sont décédés, le Canada a le droit de déléguer au moins un représentant. En fait l’Iran a autorisé la participation de deux membres du BST à l’enquête en cours.

 

Mais à partir du moment où l’Iran reconnait que c’est un tir de missile accidentel qui a causé l’écrasement, il n’est pas évident que l’annexe 13 s’applique encore. Si l’Iran décide de déposer des accusations criminelles contre le militaire fautif, ce n’est plus un accident d’avion. L’annexe 13 de l’OACI n’accorde aucun pouvoir judiciaire aux enquêteurs en accidents d’avions. C’est l’Iran qui a le pouvoir d’établir quelle enquête a préséance entre celle de l’aviation civile et le judiciaire.

 

L’expertise du BST est reconnue mondialement et ses enquêteurs sont à la fine pointe. Cependant, l’enquête sur la tragédie du vol PS 752 n’apportera pas grand-chose de nouveau pour l’aviation civile. Il s’agit plutôt d’examiner les pratiques militaires iraniennes afin de comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Mais l’Iran refusera sans doute de partager certaines informations très sensibles avec un allier des États-Unis comme le Canada. Rien ne peut forcer l’Iran à partager des secrets militaires aux enquêteurs canadiens.

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 réflexions sur “Les limites de l’annexe 13 de l’OACI

  • janvier 14, 2020 à 11:09 am
    Permalink

    belle analyse et description de l’ annexe 13 de l’ OACI M. Allard !
    sur une autre note , dommage que les enquêtes se terminent toujours avec des recommendations
    et ne sont donc pas force de loi !

    Répondre
    • janvier 14, 2020 à 1:40 pm
      Permalink

      « Dommage que les enquêtes se terminent toujours avec des recommendations
      et ne sont donc pas force de loi ! »

      Aux États-Unis c’est le NTSB qui fait les recommandations et il revient à la FAA de les adopter ou non. Le problème c’est que la FAA n’est pas neutre car elle porte deux chapeaux, soit celui de législateur de l’industrie et celui de promoteur de l’industrie. Il y a donc conflit d’intérêt.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *