Pratt & Whitney, retour au travail le 11 avril

Pour partager cette publication :

Pratt & Whitney Canada rappelle au travail tous ses employés du Québec. C’est par le biais d’un courriel envoyé aux employés que la compagnie les informe du retour au travail. C’est le Vice-président ressources humaine de, M. Kevin P. Smith qui signe la lettre. 

Le retour débutera le samedi 11 avril et s’applique à tous les employés. Ainsi les employés travailleront 4 jours par semaine et toucheront 80% de leur salaire. La compagnie mentionne avoir pris des mesures afin d’assurer la santé et la sécurité de ses employés. Ce rappel sème la confusion parmi les employés alors que la période de fermeture des activités non essentielles est prolongée.

Pour que ce rappel puisse se faire, Pratt & Whitney Canada devra obtenir une dérogation de la part de Québec. Pour leur part, Airbus et Bombardier n’ont toujours pas annoncé la reprise de leurs activités industrielles au Québec. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

12 avis sur “Pratt & Whitney, retour au travail le 11 avril

  • avril 5, 2020 à 5:21 pm
    Permalink

    Est-ce possible que leur retour sois pour fabriqué le matériel médical et non pour le production normal..??
    Si ses le cas bombardier et airbus ne reprendrons pas leur activé.!!

    Répondre
    • avril 5, 2020 à 8:30 pm
      Permalink

      P&WC fabrique des pièces pour le moteur F135 de P&W Us. Ce moteur militaire est utilisé sur le jet F35. En plus de plusieurs autres modèles de moteur pour hélicoptère et avion de transport médical.
      Et oui P&WC participe à la fabrication de cylindre pour des respirateurs.

      Répondre
      • avril 5, 2020 à 10:45 pm
        Permalink

        Pratt emplois 5 000 personnes dans la région de Montréal, les pièces pour le F135 c’est une petite partie de sa production et la même chose pour les moteurs d’hélicoptères. D’ailleurs les employés travaillants pour les moteurs et pièces essentiels sont demeurées au travail. Là Pratt rappel tout le monde y compris les employés qui sont sur les APU, PT6 satinés à Textron, Cessna et Pilatus les PW127 et PW150.

        Répondre
        • avril 5, 2020 à 11:22 pm
          Permalink

          P&WC a probablement eu une dérogation pour ne pas arrêter la production de ses clients (les constructeurs) qui pour la plupart n’ont pas arrêter leur production.

          Répondre
        • avril 6, 2020 à 12:00 am
          Permalink

          Ils n’ont jamais arrêté leurs activité ! Ils étaient low staff depuis l’annonce des entreprises non essentielle par Legault, mais il y a toujours eu des gens en poste !

          Et à quoi bon faire rouler l’usine sil y a eu des cas de covid19 confirmé a l’interne ?

          De plus, l’usine de mirabel n’a pas les contrats militaires ni ambulanciers.

          A part exposer ses travailleurs et leurs familles inutilement, je ne vois pas l’avantage de rappeler tous les employés.

          Répondre
        • avril 6, 2020 à 11:47 am
          Permalink

          Selon le syndicat Unifor section locale 510, les membres choisiront aujourd’hui par un vote électronique de voter oui ou non à une coupure d’heures et de paie de 20% au lieu de mises à pieds équivalentes. La mesures serait effective pendant la période de confinement.

          Répondre
  • avril 5, 2020 à 7:27 pm
    Permalink

    Pratt & Whitney est au dessus des consignes du gouvernement québécois?

    Répondre
    • avril 6, 2020 à 12:01 am
      Permalink

      Il faut croire que oui malheureusement !

      Le profit avant la santé de leurs travailleurs.

      Répondre
  • avril 5, 2020 à 10:52 pm
    Permalink

    Pratt profite de l’occasion du titre « essentiel » le temps qu’il peut.

    Répondre
  • avril 5, 2020 à 11:58 pm
    Permalink

    Ça n’a aucun sens qu’ils rappellent des employés qui n’auront probablement aucun travail à faire. Car les employés travaillant sur des moteurs ou pièces essentiels sont déjà au travail. Quelle abetation!? INACCEPTABLE! Sans compter que cela mettrait des milliers de familles et d’enfants en danger!

    Répondre
  • avril 6, 2020 à 1:58 pm
    Permalink

    Tout part des banques qui ne veulent pas arrêter leurs taux d’intérêt … c’est pour ça que les compagnies doivent retourner au boulot. Le gouvernement t’en qu’à lui essaye dans le temps de propager le virus tranquillement pas vite dans le but de pas engorger le système de santé. L’effet du vaccin (50-65% du monde doivent l’avoir) …

    Répondre
  • avril 6, 2020 à 3:31 pm
    Permalink

    Ces mesures de retour au travail sont soumisent à un vote du côté des employés syndiqués, étant moi même à l’emploie de Pratt & Withney Canada au Plan 1 (Longueuil) je salut le travail de l’employeur afin de réduire les risques de contamination à l’interne et SURTOUT le travail acharné de nos représentants syndicaux qui s’efforcent de permettre aux membres d’exercer leur droit de vote démocratique sur un sujet aussi pointilleux et délicat que celui dont il est sujet ici…
    Et pour ceux qui jugent et critiquent de l’externe en se fiant seulement sur cet article, je vous inviterait à mieu vous renseigner afin de pouvoir débattre ou émettre des opinions en connaissance de cause, merci à tous!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *