Un incident étrange impliquant un A220-300

Pour partager cette publication :

L’incident

Le 11 juillet dernier, les deux moteurs d’un A220-300 ce sont automatiquement éteint au moment de l’atterrissage à l’aéroport de Copenhague. Les pilotes ont été en mesure de prendre une voie de sortie rapide et d’immobiliser l’avion sur la voie de circulation. Par la suite, il a été remorqué à l’écart et les passagers ont été débarqués. L’appareil d’Air Baltic est le numéro de série 55052 et il a été livré le 26 avril 2019. Il est resté au sol jusqu’au 16 juillet et il a repris du service depuis cette date. Tous les A220-300 d’Air Baltic sont équipés du moteur PW1524G de Pratt & Whitney. 

Selon le site Mentour Pilote, un incident similaire serait survenu sur un B787-800 équipé des moteurs Trent 1000 de Rolls-Royce. L’événement s’était produit en 2019 et il n’a toujours pas été résolu. 

Tous les avions de ligne sont équipés d’un système de détection de présence au sol. Dès que le train d’atterrissage se contracte en touchant la piste, cela enclenche le mécanisme détectant que l’avion est au sol. L’information est alors envoyée à de nombreux systèmes tels que les aérofreins afin qu’ils puissent s’activer. 

Sur les avions modernes, Il existe certaines conditions où le logiciel de gestion du moteur peut éteindre celui-ci. Mais dans tous les cas, il y a une protection pour que cela ne se produise pas en vol. Que les deux moteurs se soient arrêtés en même temps est très surprenant. En l’absence d’informations précises, je préfère m’abstenir sur la ou les causes de cette interruption. 

La déclaration d’Airbus

Pour sa part, le fabricant déclare ce qui suit : 

« Airbus est au courant de l’incident qui s’est produit le 11 juillet 2021 avec un avion A220 d’Air Baltic. Nous sommes en contact avec notre client et Pratt & Whitney. En collaboration avec le fabricant du moteur, nous avons aidé Air Baltic à minimiser les perturbations des opérations et à identifier la cause qui est à l’origine de la panne. L’avion est retourné à sa base d’opérations à Riga, vendredi dernier et est de nouveau en service. »

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 avis sur “Un incident étrange impliquant un A220-300

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *