Une nouvelle convention chez Stelia St-Laurent

Campagne de sociofinancement 2022
Faites une contribution (*) pour supporter les Ailes du Québec



(*) Veuillez noter que Les Ailes du Québec ne peut émettre de reçus pour fins d'impôt.
Pour partager cette publication :

C’est dans une proportion de 63,9 % que les membres de la section locale 712 de l’AIMTA ont accepté l’offre de Stelia St-Laurent. Ce vote permet donc de renouveler la convention collective et met un terme à la possibilité d’une grève. 

La nouvelle convention collective, d’une durée de six ans, maintien un régime de pension à prestation déterminée : le fonds existant sera remplacé le nouveau RRFS de la FTQ. Cela fait passer le risque de l’employeur vers les participants. Une augmentation salariale rétroactive de 3,5 % est accordée pour la première année. La hausse est de 3,4 % la deuxième année. Pour les quatre années suivantes, l’augmentation est de l’IPC + 0,5 %, mais avec un plafond de 3 %.

« Ça n’a pas été une négociation facile, explique Éric Rancourt, agent d’affaires de l’AIMTA, responsable de l’unité Stelia Saint-Laurent. Nos membres s’attendaient à plus. Maintenant, on s’attend à ce que l’employeur leur fasse confiance et mise sur l’usine de Mirabel au moment d’augmenter la cadence de production de l’A-220. »

Pour sa part, Stelia déclare ce qui suit : 

La direction de STELIA Aéronautique St-Laurent est heureuse que ses employés syndiqués aient accepté, ce samedi 7 mai 2022, l’offre patronale qui leur permettra de sécuriser l’activité A220 et les emplois associés, tout en répondant aux enjeux industriels et de compétitivité de l’entreprise. Cet accord porte sur une période de six ans et doit maintenant être soumis au Ministère du Travail.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

10 avis sur “Une nouvelle convention chez Stelia St-Laurent

  • mai 7, 2022 à 4:07 pm
    Permalink

    Drôle de formule pour les augmentations salariales. Enfin çi les membres ont accepter majoritairement je présume qu’ils croient que c’était en bout ligne le mieux que la compagnie pouvait offrir avec une convention d’une durée de 6 ans. On voit de plus en plus des conventions de longues durées.

    Répondre
    • mai 9, 2022 à 5:34 am
      Permalink

      Je ne peux pas croire que ce contrat à été accepté; les augmentations en déficit de l’augmentation du coût de la vie, et les salaires qui n’ont pas étés majorés pour compenser cette augmentation. Ailleurs, on observe des ententes avec des augmentations de 28% sur 6 ans en plus d’un salaire majoré. L’employeur a joué la carte du fond de pension comme menace pour les employés, du même fait, l’employeur se dégage de toute responsabilité. C’est un défaite syndicale énorme.

      Répondre
      • mai 9, 2022 à 9:20 am
        Permalink

        Oui tout à fait, et surtout que le A220-500 est sur le point d’être produit, 🤬

        Répondre
        • mai 10, 2022 à 12:16 am
          Permalink

          Vous tenez ça d’où le potentiel lancement du A220-500?

          Répondre
      • mai 9, 2022 à 10:25 am
        Permalink

        L’inflation se termine eventuellement, en general en 2 ans ou moins, alors que l’augmentation donnee l’est pour assez longtemps… ce n’est pas une bonne comparaison disons.

        Je suis un employe dans un autre domaine, pas un patron, et je devine que ce 28% doit etre dans les plus grosses augmentations… il y a peut-etre plus que juste la situation actuelle qui justifie ce pourcentage dans ce cas precis.

        Répondre
      • mai 9, 2022 à 4:47 pm
        Permalink

        Menace de baisse de salaire et lockout puis modification ou élimination du fonds de pension est une tactique utiliser par les syndicats et l’employeur comme menace de peur pour ensuite revenir à la même convention et être accepter par des gens qui ont peur. Ensuite 6 ans bientot 10 ans incroyable.

        Toujours mieux de former votre propre syndicat et votre futur

        Répondre
  • mai 8, 2022 à 8:21 am
    Permalink

    6 ans assure une stabilité pour l’employeur, pas de grève pendant l’accélération de cadence des prochaines années.

    Répondre
    • mai 10, 2022 à 2:12 pm
      Permalink

      6 ans…. Exactement ça! C’est mauvais! Jamais il pourrons rattraper les pertes.

      Répondre
  • mai 12, 2022 à 10:22 pm
    Permalink

    Coup de maître de l’employeur! Des augmentations en bas de l’inflation, ils ont cappés a 3% les augmentations futures, ils ont cassé le fond de pension à prestation déterminé, (parce que le RRFS de la ftq, c’est un genre d’hybride, mais pour l’employeur c’est une formule à cotisation déterminé!) Et ils auront une paix syndicale pour 6 ans! Sans compter que ça a été accepté à presque le 2/3! Ils vont mériter leur bonus annuel! 😉

    Bombardier qui est en négociation et airbus canada qui le sera bientôt vont prendre des notes!

    Répondre
    • mai 13, 2022 à 10:04 am
      Permalink

      Bombardier assemblage des Challenger oui en négo, car la convention est terminer depuis décembre 2021. Pour le centre de finition des Global la négo débutera cette automne, puisque leur convention se termine en décembre 2022. Pour l’assemblage des Global à Toronto leur convention est en vigueur de juin 2021 à juin 2024. Pour Airbus Mirabel A220 leur convention est vigueur de décembre 2018 à décembre 2023

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.