Le transfert des activités service client de l’A220 de Bombardier à Airbus est en cours

Pour partager cette publication :

L’intégration du programme A220 par Airbus dans le réseau de services et d’assistance clientèle d’Airbus est en cours.

 

Les activités du service client A220 sont en cours d’intégration dans le réseau Airbus afin de fournir aux clients un support et des services améliorés et efficaces, entièrement pris en charge par Airbus. Cela permettra de tirer parti de l’expérience et des ressources d’Airbus dans les domaines suivants: représentants du service sur le terrain (FSR) et directeurs de l’assistance clientèle (CSD); matériel d’entraînement; opérations en cabine; performance de la flotte; et produits de simulation de vol.

 

Pour ce faire, les flux d’intégration spécifiques sont déployés comme suit:

  • Airbus fournit des FSR pour soutenir la flotte A220. Le support CSD sera fourni par Airbus Canada ou Airbus, en fonction de la configuration établie chez un opérateur individuel.
  • Airbus élabore pour Airbus Canada le contenu du didacticiel de formation des agents de bord et des agents de maintenance. Ce matériel, qui sera disponible à partir de l’année prochaine, sera utilisé par les prestataires de formation agréés A220. En conséquence, Airbus remplacera les directives de formation des agents de bord de Bombardier par un manuel d’utilisation pour les équipages de cabine A220 d’ici au milieu de l’année prochaine.
  • Airbus Canada s’intéresse de plus en plus aux outils et à la méthodologie d’Airbus pour calculer la fiabilité de l’appareil A220 et d’autres mesures de performance qui fourniront une expérience harmonisée avec d’autres plates-formes Airbus. En exploitant les capacités de Skywise, Airbus Canada proposera donc de nouveaux outils numériques pour améliorer les processus au cours de la prochaine année.
  • Les équipes d’Airbus Canada et d’Airbus préparent actuellement le transfert de l’appui aux opérateurs et aux fabricants d’appareils de formation en matière de données et de matériel de simulation. Cette activité aura lieu pendant l’été.
  • En outre, tous les services matériels (pièces de commerce et pièces intelligentes) seront respectivement dirigés par SATAIR et Airbus Flight Hours Services (FHS) afin de soutenir le programme A220. Airbus Canada, Airbus FHS, SATAIR et Bombardier travaillent actuellement sur un plan de transfert en collaboration avec les opérateurs A220, qui se concrétisera d’ici la fin de l’année.
  • Enfin, les équipes d’intervention de maintenance et de groupes de travail d’Airbus prendront également le relais de l’équipe de réparation mobile A220 de Bombardier pour tous les besoins de réparation majeurs. Cette transition durera environ un an. Entre-temps, Airbus Canada et Bombardier MRT aideront les clients jusqu’à ce que les équipes Airbus soient pleinement opérationnelles sur l’A220.
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 réflexions sur “Le transfert des activités service client de l’A220 de Bombardier à Airbus est en cours

  • juin 19, 2019 à 1:32 pm
    Permalink

    C’est plus qu’évident qu’Airbus sera dans quelques années le seul et unique propriétaire du programme A220. De toute façon bombardier aviation se retire de tout les programmes d’avions commerciaux. Airbus devra vider sa petite caisse pour acheter la part de bombardier. La part d’Investissement Québec sera probablement en 2023 comme prévu à l’entente racheter par la Société en Commandite Airbus Canada.

    Répondre
    • juin 19, 2019 à 7:05 pm
      Permalink

      c’est évident puisque ça fait partie de l’entente entre Bombardier et Airbus signée en 2017.

      « Airbus bénéficiera de droits de vente à la valeur de marché sur la totalité de la participation de Bombardier dans SCACS, le montant des titres de participation sans droit de vote utilisés par Bombardier étant limité au montant investi augmenté des dividendes accumulés et non versés, y compris une option exerçable au plus tôt 7,5 ans après la clôture de l’opération, sauf si certains changements intervenaient dans la structure de contrôle de Bombardier, auquel cas ce droit pourrait être exercé par anticipation. Bombardier bénéficiera d’un droit de vente correspondant lui permettant d’imposer à Airbus d’acquérir sa participation à la valeur de marché à l’issue de la même période. La participation d’IQ est remboursable par SCACS à la valeur de marché, sous certaines conditions, à partir de 2023. IQ bénéficiera également d’un droit de sortie conjointe en cas de cession par Bombardier de sa participation dans le partenariat..

      https://www.bombardier.com/fr/media/nouvelles/detail.binc-20171016-airbus-and-bombardier-announce-c-series-partnershi.bombardiercom.html

      Répondre
      • juin 20, 2019 à 8:47 am
        Permalink

        Ce rachat va ce jouer sur l’évaluation de la « valeur de marché. » Plus Airbus améliore les perspectives commerciales (ventes et coût de production) du A220, plus cette valeur de marché augmente. Les négociations devraient être serrées.

        D’autre part, il sera intéressant de voir quelle part de cette valeur de marché va finalement échoir à Investissement Québec, et donc quelle part de son investissement de 1 G$ US cette dernière pourra récupérer.

        Répondre
  • juin 19, 2019 à 2:27 pm
    Permalink

    J’espère de tout mon cœur qu’ils vont abandonner le système de documentation difficile à gérer de Bombardier.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *