5,9 G$ de financement pour Air Canada

Pour partager cette publication :

L’entente

La ministre des Finances, Mme Chrystia Freeland, a dévoilé hier les détails d’une entente permettant de soutenir Air Canada. L’aide se résume à plusieurs prêts à faible taux totalisant 5,4 G$, cliquez ici pour lire les précisions. De plus, le gouvernement canadien achètera pour 500 M$ d’action ordinaire d’Air Canada. Les prêts sont accordés par la Corporation de financement d’urgences d’entreprises du Canada CFUEC). C’est cette dernière qui administre le Crédit d’urgence pour les grands employeurs. 

Le premier février 2021, Vacances Sunwing avait été approuvé pour une somme totale de 375 M$ en vertu de ce programme. À ce jour, le voyagiste n’en a utilisé qu’une tranche de 50 M$. L’attente avec Air Canada n’est donc pas la première et certainement la dernière.

Les conditions

À partir d’aujourd’hui, Air Canada devra rembourser tous les passagers qui en feront la demande. Elle comprend également des restrictions sur le versement de dividendes et la rémunération des cadres. 

La compagnie aérienne doit rétablir toutes ses liaisons régionales d’ici le 1er juin prochain. Notez toutefois qu’Air Canada est libre signer de nouvelles ententes avec des transporteurs régionaux.

La compagnie s’est engagée à prendre les quatorze A220-300 et les seize B737MAX8 qui sont toujours en commande. Elle devra également soutenir l’industrie aérospatiale canadienne (c’est une déclaration bien vague à mon avis). 

Finalement, la compagnie s’engage à maintenir les emplois au-dessus du plancher historiquement bas du premier avril 2021.

Les effets pour Air Canada

Les grandes lignes de ce soutien sont conformes à ce qui s’est fait ailleurs dans le monde. Il est donc très peu probable que cette aide soit contestée devant les instances internationales. Ce financement à bas taux permettra à Air Canada d’économiser près de 250 M$ en intérêts. 

Mis à part le remboursement des passagers, les conditions ne sont pas très contraignantes pour la compagnie. Avec ce financement, elle disposera d’environ 12 G$ de liquidité. Cette somme devrait être suffisante pour survivre à la crise si la pandémie prend fin en 2021. 

Les réactions

Plusieurs intervenants ont réagi favorablement à cette aide et c’est le cas du PDG d’Airbus Canada, M. Philippe Balducchi : 

« Nous saluons ce geste du gouvernement du Canada pour son industrie du transport aérien. À plusieurs reprises, nous avons demandé de telles actions. Nous espérons que ce n’est pas la fin de l’effort pour soutenir le secteur qui est profondément touché par la pandémie de la COVID-19. »

Du côté de l’AIMTA, Fred Hospes, président général directeur du district 140, a ajouté :

« après des mois de dévastation, de mises à pied massives, d’annulations de routes régionales et l’avenir de l’industrie en suspens, c’est une lumière au bout d’un long et sombre tunnel ».

Analyse

C’est une bonne entente pour Air Canada et qui laisse entrevoir un scénario semblable pour Transat A.T. et WestJet. À première vue, elle ne semble pas conditionnelle à l’adoption du budget qui sera présenté lundi prochain : ce qui signifie qu’une élection hâtive ne la remet pas en cause. De plus, elle fixe les lignes directrices de ce qui pourrait être un soutien aux grands employeurs l’industrie aérospatiale.

Le gouvernement Trudeau vient de régler l’épineuse question du remboursement des passagers. Il pourra donc choisir d’aller en campagne électorale avec ce boulet en moins s’il le souhaite. Il faut donc s’attendre à l’annonce d’autres ententes du genre dans les prochaines semaines. 

Pour ma part, il ne me manque plus qu’un seul indice avant de dire avec certitude que nous aurons une élection : la barbe de Justin Trudeau, s’il la rase, c’est qu’il y en aura. 😉

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “5,9 G$ de financement pour Air Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *